Irlande du Nord - Les meilleurs joueurs de l'histoire du football

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Irlande du Nord


Harry Gregg

Harry Gregg.jpg
Harry Gregg

 

Henry Gregg

Né le 27 octobre 1932 à Magherafelt (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Gardien de but, 1m83

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 25 sélections

(Match amical: 1 sélection)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(British Home Championship: 16 sélections)

 

1ère sélection : le 31 mars 1954 contre le Pays de Galles (2-1)

Dernière sélection : le 20 novembre 1963 contre l'Angleterre (3-8)

 

1952/57 Doncaster Rovers (ANG) 99 matchs
(Championnat d'Angleterre de D2: 94 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)
1957/66 Manchester United (ANG) 247 matchs
(Championnat d'Angleterre: 210 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 24 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 9 matchs)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
1966/67 Stoke City (ANG) 2 matchs
 
Si la plupart d'entre nous ne l'avons jamais vu joué, Harry Gregg reste très connu et très apprécié du côté d'Old Trafford. Considéré comme l'un des meilleurs gardiens d'Europe à son époque, il a défendu les buts de Manchester United entre 1955 et 1966 et a remporté un titre de champion d'Angleterre notamment. Il a remporté le titre de meilleur gardien de la Coupe du Monde 1958 avec l'Irlande du Nord. ​Il est également surnommé "le Héros de Munich" en raison de sa présence et sauvetage lors du crash aérien de Manchester United en 1958, il y extirpe de nombreux coéquipiers dont Bobby Charlton, Dennis Viollet, ainsi que Matt Busby l'entraîneur de l'équipe.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1958, 1959 et 1964 (Irlande du Nord)
Champion d’Angleterre en 1965 (Manchester UTD)
Vice-champion d’Angleterre en 1959 et 1964 (Manchester UTD)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1963 (Manchester UTD)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1958 (Manchester UTD)
Vainqueur de la Charity Shield en 1957 et 1965 (Manchester UTD)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur gardien de la Coupe du Monde en 1958
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde en 1958
Nommé Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 1995

02/11/2018
0 Poster un commentaire

Sammy McIlroy

Sammy McIlroy.jpg
Sammy McIlroy

 

Samuel Baxter McIlroy

Né le 2 août 1954 à Belfast (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Milieu central, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 88 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 21 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections)

(Qualif Euro: 23 sélections, 1 but)

(British Home Championship: 32 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 16 février 1972 contre l'Espagne (1-1)

Dernière sélection : le 15 octobre 1986 contre l'Angleterre (0-3)

 

1971/82 Manchester United (ANG) 419 matchs, 71 buts
(Championnat d'Angleterre: 300 matchs, 50 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 42 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Angleterre: 38 matchs, 6 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 28 matchs, 6 buts)
(Charity Shield: 1 match)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 2 buts)
1982/85 Stoke City (ANG) 144 matchs, 14 buts
(Championnat d'Angleterre: 133 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 5 matchs)
1985/86 Manchester City (ANG) 16 matchs, 1 but
(Championnat d'Angleterre: 13 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 1 match)
(Full Members Cup: 2 matchs)
1986 Örgryte IS (SUE) 7 matchs
1986/89 Bury (ANG) 122 matchs, 11 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 100 matchs, 8 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 12 matchs)
(Full Members Cup: 5 matchs, 2 buts)
1989/91 Preston North End (ANG) 20 matchs
1991/93 Northwich Victoria (ANG) (entraîneur-joueur) 8 matchs
 
On ne peut pas rêver plus difficile qu'un derby de Manchester pour ses débuts, Sammy McIlroy a été à la hauteur de son baptême du feu, marquant un but et en offrant deux sur la pelouse de Maine Road pour entrer instantanément dans le cœur des fans de United. Il n’a alors que 17 ans mais un caractère bien trempé, celui d’un nord-irlandais qui a vécu dans l’admiration de l’idole du pays George Best. Les débuts sont réussis et la suite de sa carrière le sera tout autant. Il est l’une des dernières recrues de l’ère Matt Busby qui l’envoie d'abord faire ses classes dans les équipe de jeunes en 1969. Passé professionnel deux ans plus tard, McIlroy devient un titulaire indiscutable et permet au club de retrouver la D1 au côté de Lou Macari après une descente dans la ligue inférieure. Pilier de United, il n’a malheureusement pas connu les meilleures années du club et remporte une seul FA Cup en 11 années de carrière chez les Red Devils. Il s’en va en 1982 pour Stoke City chez qui il s’imposera en remportant notamment le titre de joueur de l’année du club. Et puis comme pour combler une volonté de boucler la boucle, il revient dans la ville qui a été son premier berceau du football, à Manchester City cette fois, pour une année où il ne jouera que 13 matchs de championnat.
 
PALMARÈS
Vainqueur du British Home Championship en 1980 et 1984 (Irlande du Nord) 
Vice-champion d’Angleterre en 1980 (Manchester UTD)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1977 (Manchester UTD)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1976 et 1979 (Manchester UTD)
Vainqueur de la Charity Shield en 1977 (Manchester UTD)
Champion d’Angleterre de D2 en 1975 (Manchester UTD)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu joueur de l'année de Stoke City en 1985
Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre de D3 en 1989

02/11/2018
0 Poster un commentaire

Norman Whiteside

Norman Whiteside.jpg
Norman Whiteside

 

Norman Whiteside

Né le 7 mai 1965 à Belfast (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-irlandais, Attaquant/Milieu de terrain, 1m88

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 38 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 10 sélections, 2 buts)

(British Home Championship: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 17 juin 1982 contre la Yougoslavie (0-0)

Dernière sélection : le 11 octobre 1989 contre l'Eire (3-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png U23: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png École d'Irlande du Nord: 8 sélections

 

1982/89 Manchester United (ANG) 278 matchs, 68 buts
(Championnat d'Angleterre: 206 matchs, 47 buts)
(Coupe d'Angleterre: 24 matchs, 10 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 29 matchs, 9 buts)
(Coupe des Coupes: 6 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)
(Charity Shield: 2 matchs)
(Supercoupe de la Football League: 4 matchs, 1 but)
1989/91 Everton (ANG) 37 matchs, 13 buts
(Championnat d'Angleterre: 29 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 6 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs, 1 but)

 

Norman Whiteside a toujours été le premier partout. Plus jeune buteur de l’histoire de Manchester UTD. Plus jeune buteur en finale de Coupe de la Ligue anglaise. Plus jeune buteur en finale de la FA Cup. Plus jeune titulaire en Coupe du Monde, avec l’Irlande du Nord. Le grand Norman avait tout pour exploser au plus niveau. Impressionnant physiquement malgré son jeune âge, Whiteside faisait surtout preuve de maturité. Mais il avait aussi la poisse. À 15 ans, un kiné barbare le blesse pour toujours à l’aine en lui infligeant des massages trop violents. À 16 ans, il se brise les ligaments du genou dans un match amical. Mais Whiteside va s'accrocher... Norman Whiteside.jpgOriginaire de Shankill Road, dans une banlieue ouvrière de Belfast, Whiteside a d'abord tapé dans l'œil de l'historique recruteur de Manchester United Bob Bishop, qui avait déjà découvert deux autres Nord-Irlandais, George Best et Sammy McIlroy. Après avoir signé à Old Trafford, l'attaquant fait ses débuts avec United à l'âge de 16 ans, en fin de saison 1981/82. Deux jours après avoir célébré son 17ème anniversaire, il marque dès sa première apparition à Old Trafford et détient toujours le record du plus jeune joueur à avoir inscrit un but avec les Red Devils. Billy Bingham, le selectionneur de l’Irlande du Nord est déjà convaincu du niveau de Whiteside et l'inclut dans son effectif à la Coupe du Monde 1982. À 17 ans et 41 jours, il allait devenir le joueur le plus jeune de l'histoire à participer à la Coupe du Monde, améliorant un record détenu jusque-là par le triple champion du monde Pelé depuis Suède 1958. Titularisé à chacun des cinq matches disputés par l'Irlande du Nord lors du Mondial, Whiteside est encore présent quatre ans plus tard au Mexique en 1986. Dans l'intervalle, il remporte deux FA Cups avec les mancuniens, inscrivant notamment le but de la victoire dans la prolongation de la finale de 1985 contre Everton. Un tir brossé de plus de 20 mètres qui bat le gardien Southall et qui sera élu plus beau but de la saison. Mais la poisse finit par revenir. À 22 ans, Whiteside se blesse à nouveau grièvement au genou. Courageux mais plus lent, il recule au milieu de terrain et continue à étaler la classe folle qui a fait un jour dire à Alex Ferguson qu’il fallait le classer "dans la catégorie des génies", mais il ne reviendra jamais vraiment à son niveau. En 1989, après une honnête carrière à Old Trafford (278 matchs, 68 buts) il rejoint Everton mais en raison d'une grave blessure, il met un terme à sa carrière de façon prématurée, en 1991, à l'âge de 26 ans. Sa carrière terminée, il est devenu docteur en médecine podiatrique. Il traite les infections et les troubles des pieds avec des moyens médicaux, pharmaceutiques, chirurgicaux, chimiques, mécaniques ou encore par des manipulations. Comme Socrates, il a décidé de se spécialiser dans le domaine médical. Il a aussi fait une belle carrière de joueur de poker.

 

PALMARÈS


Vainqueur du British Home Championship en 1984 (Irlande du Nord)

Vice-champion d’Angleterre en 1988 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1983 et 1985 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1983 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Charity Shield en 1983 (Manchester UTD)

Finaliste de la Charity Shield en 1985 (Manchester UTD)


30/10/2018
0 Poster un commentaire

Jimmy Jones

Jimmy Jones.jpg
Jimmy Jones

 

James Jones

Né le 25 juillet 1928 à Lurgan (NIR)

Décédé le 13 février 2014 à Lurgan (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 3 sélections, 1 but

(British Home Championship: 3 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 11 avril 1956 contre le Pays de Galles (1-1)

Dernière sélection : le 10 avril 1957 contre le Pays de Galles en 1957 (0-0)

 

1947/49 Belfast Celtic (NIR) 33 matchs, 43 buts

1949/50 Larne FC (NIR)

1950/51 Fulham (ANG) 0 match

1951/62 Glenavon (NIR) 226 matchs, 270 buts

(Championnat d'Irlande du Nord: 222 matchs, 269 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)

(Coupe des Coupes: 2 matchs, 1 but)

1962/63 Portadown (NIR) 16 matchs, 10 buts

(Championnat d'Irlande du Nord: 14 matchs, 8 buts)

(Coupe des Coupes: 2 matchs, 1 but)

1963/64 Bangor FC (NIR) 20 matchs, 12 buts

1964/65 Newry Town (NIR) 

 

Si une ode aux joueurs d'Irlande du Nord devait être écrite, le nom de Jimmy Jones y figurerait en bonne place. "Je suis là pour marquer des buts", disait de lui celui dont l'intelligence de jeu et la finesse technique étaient parfois décriées. C'est ainsi que Jimmy Jones a clairement qualifié son rôle. Une telle détermination a bien servi l'Irlandais du Nord: il a inscrit 269 buts pour Glenavon, remportant trois titres de champion et trois coupes nationales. Il reste meilleur buteur du club dix saisons d'affilée, de 1952-53 à 1961-62. En 1956-57, le costaud et courageux attaquant a inscrit 74 buts toutes compétitions confondues, un record qui tient toujours. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7449200_201711154330601.jpgLes 333 buts de sa carrière, un autre record, ne sont pas prêts d'être battus. Ces chiffres sont d'autant plus impressionnants que Jones a presque perdu une jambe au début de sa carrière à la suite d'un lynchage lors du derby entre son premier club, le Belfast Celtic, et Linfield, le 27 décembre 1948. Situé à moins d'un kilomètre l'un de l'autre, les deux rivaux avaient des racines religieuses différentes: le Belfast Celtic était catholique (bien que Jones soit protestant) et Linfield fièrement protestant. Dans l'un des plus célèbres matchs nuls de l'histoire du football nord-irlandais (1-1), Jimmy Jones casse accidentellement la cheville du défenseur Bob Bryson lors d'une collision. Après le coup de sifflet final et l'égalisation de Linfield à la dernière minute, trente supporters déchaînés ont voulu venger leurs joueurs se ruant sur Jones et le jetant comme une poupée de chiffon avant de le piétiner. Lorsqu'il a été secouru, Jones était ensanglanté  et à peine conscient. Bilan pour Jones : un K.-O. et une jambe fracturée sauvée de justesse par des chirurgiens. L'attaquant se voit interdit des terrains par le Celtic à la fin de la saison. À seulement 20 ans, Jones se retrouve avec une carrière compromise. Après avoir entrepris de s'entraîner de nouveau, malgré la douleur, il se rétablit pour jouer pour Larne puis la réserve de Fulham. Il aurait pu jouer en équipe première mais la Fédération anglaise invalide sa licence sur un aspect technique. Une vrai frustration pour l'international nord-irlandais sélectionné trois fois avec les verts et blancs. En 1957, il décide de retourner en Irlande et revit à Glenavon aux côtés de Jackie Denver, un ancien du Belfast Celtic. Il n'y avait pas trop de finesse dans le jeu de Jones. Il pouvait marquer du pied droit, du pied gauche et avait un excellent jeu de tête ainsi qu'une frappe de balle incroyable. Finalement, le plus gros défaut de Jimmy Jones était sa passion pour la moto. Il rendait fou son entraîneur à Glenavon, Jimmy McAlinden, en participant régulièrement au Grand Prix de l'Ulster. À juste titre puisqu'il se casse la clavicule lors d'une chute. Mais sa carrière ne s'arrête qu'en 1965, à Newry Town, à l'âge de 37 ans. Bien qu'il ait marqué 333 buts dans sa carrière, on peut se demander ce que Jones aurait pu accomplir sans ce jour maudit de 1948. Décédé le 13 février 2014 à l'âge de 85 ans, celui qui enfilait but sur but faisait partie du célèbre onze du Glenavon FC qui apporta à Lurgan son premier sacre national, en 1952.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la British Home Championship en 1956 et 1957 (Irlande du Nord)

Champion d’Irlande du Nord en 1948 (Belfast Celtic), 1952, 1957 et 1960 (Glenavon)

Vice-champion d’Irlande du Nord en 1949 (Belfast Celtic), 1955, 1956, 1958 et 1959 (Glenavon)

Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1957 et 1959 (Glenavon)

Finaliste de la Coupe d'Irlande du Nord en 1955 (Glenavon)

Vainqueur de la City Cup en 1948, 1949 (Belfast Celtic), 1955, 1956 et 1961 (Glenavon)

Vainqueur de la Gold Cup en 1948 (Belfast Celtic), 1955 et 1957 (Glenavon)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d’Irlande du Nord en 1948 (28 buts) (Celtic), 1952 (27 buts), 1954 (32 buts), 1956 (26 buts), 1957 (33 buts) et 1960 (29 buts) (Glenavon)


14/11/2017
0 Poster un commentaire

Linfield FC

Linfield FC.png
Linfield FC

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Linfield Football Club, fondé en 1886

Surnom: The Blues

Couleurs: bleu et blanc

Ennemis jurésGlentoran, Portadown

Stade: Windsor Park (18 167 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1886 par des ouvriers de l'Ulster Spinning Company's Linfield Mill dans une rue très connue, Sandy Row, situé au sud de Belfast.


08/08/2017
0 Poster un commentaire

Glentoran

Glentoran.png
Glentoran

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Glentoran Football Club, fondé en 1882

Surnom: The Glens

Couleurs: rouge, vert et noir

Ennemis jurésLinfield FC

Stade: The Oval (15 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1882 dans la ville de Belfast.


08/08/2017
0 Poster un commentaire