Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Irlande du Nord


Tommy Dickson

Tommy Dickson.png
Photo: ©Belfast Telegraph

 

Tommy Dickson

 

Thomas Arneill Dickson

Né le 16 juillet 1929 à Belfast (NIR)

Décédé le 31 décembre 2007 à Belfast (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-irlandais, Attaquant, 1m75

Surnom: Le duc de Windsor

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 1 sélection

 

1ère et dernière sélection : le 7 novembre 1956 contre l'Écosse (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Irish League XI: 21 sélections, 8 buts

 

1947/48 Brantwood (NIR)
1948/49 Linfield Swifts (NIR)
1948/65 Linfield (NIR) 653 matchs, 451 buts
1965 Glentoran (NIR) 8 matchs, 3 buts
 
Légende locale de Linfield, Tommy Dickson était une vedette des Blues dans les années 50.
 
Surnommé "le Duc de Windsor", l'antre des fans du club, l'avant-centre prolifique très habile balle au pied avec une bonne vision de jeu était originaire de ce quartier loyaliste situé au sud de Belfast. Après la Seconde Guerre Mondiale, le joueur tout maigrichon débute sa carrière à Brantwood et signe à Linfield en 1948 à l'âge de 19 ans, malgré une approche du Belfast Celtic emmené à l'époque par le portier légendaire des Reds de Liverpool Elisha Scott. Auteur de 451 buts en 653 matchs en dix-sept saisons, il est le capitaine de cette fameuse équipe qui a tout gagné en Irlande du Nord en 1962 (sept trophées possibles) dirigé par le coach écossais Isaac McDowell. En froid avec sa fédération, il n'a obtenu qu'une seule sélection lors de la défaite 1 but à 0 face à l'Écosse en novembre 1956 à Hampden Park. Il n'a également pas eu la chance de pouvoir jouer dans une plus grosse équipe outre-Manche, malgré des offres de Hull City et des Glasgow Rangers. En fin de carrière, il traverse la ville et joue quelques mois chez les rivaux de Glentoran, où il apparaît huit fois avant de raccrocher définitivement les crampons. Il est décédé la vieille du nouvel an 2008 à l'âge de 78 ans des suites d'une longue maladie. Depuis, une fresque du joueur est peinte sur un mur d'un bâtiment situé Taughmonagh area.
 
PALMARÈS
 
Champion d'Irlande du Nord en 1950, 1954, 1955, 1956, 1959, 1960, 1961 et 1962 (Linfield)
Vice-champion d'Irlande du Nord en 1951, 1953, 1957 et 1963 (Linfield)
Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1950, 1953, 1960, 1962 et 1963 (Linfield)
Finaliste de la Coupe d'Irlande du Nord en 1958 et 1961 (Linfield)
Vainqueur de la Gold Cup en 1950, 1951, 1956, 1958, 1960, 1962, 1963 et 1964 (Linfield)
Finaliste de la Gold Cup en 1955 et 1961 (Linfield)
Vainqueur de la Ulster Cup en 1956, 1960 et 1962 (Linfield)
Vainqueur de la City Cup en 1950, 1952, 1958, 1959, 1962 et 1964 (Linfield)
Vainqueur de la County Antrim Shield en 1953, 1955, 1958, 1959, 1961, 1962 et 1963 (Linfield)
Finaliste de la County Antrim Shield en 1950, 1956 et 1960 (Linfield)
Vainqueur de la North-South Cup en 1962 (Linfield)
Vainqueur de l'Irish Intermediate Cup en 1949 (Linfield Swifts)
Vainqueur de la Steel & Sons Cup en 1949 (Linfield Swifts)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Élu footballeur de l'année d'Ulster en 1962

14/03/2022
0 Poster un commentaire

Sammy Nelson

Sammy Nelson.jpg
Sammy Nelson

 

Samuel Nelson

Né le 1er avril 1949 à Belfast (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-irlandais, Défenseur gauche, 1m78

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 51 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 17 sélections)

(British Home Championship: 18 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 21 avril 1970 contre l'Angleterre (1-3)

Dernière sélection : le 1er juillet 1982 contre l'Autriche (2-2)

 

1969/81 Arsenal (ANG) 339 matchs, 12 buts
(Championnat d'Angleterre: 255 matchs, 10 buts)
(Coupe d'Angleterre: 35 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 27 matchs, 1 but)
(Charity Shield: 1 match)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 5 matchs)
(Coupe des Coupes: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
1981/83 Brighton & Hove Albion (ANG) 40 matchs, 1 but
 
Défenseur nord-irlandais des années 70, Sammy Nelson était un joueur primordial des Gunners d'Arsenal et de la sélection Verte et Blanche. Finaliste de la Coupe des Coupes en 1980, l'arrière puissant et complet a été champion d'Angleterre en 1971.
 
PALMARÈS
Finaliste du British Home Championship en 1971 (Irlande du Nord)
Finaliste de la Coupe des Coupes en 1980 (Arsenal)
Finaliste de la Coupe d’Europe des villes de foires en 1970 (finale non-jouée) (Arsenal)
Champion d'Angleterre en 1971 (Arsenal)
Vice-champion d'Angleterre en 1973 (Arsenal)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 1971 (finale non-jouée) et 1979 (Arsenal)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1978 et 1980 (Arsenal)
Finaliste de la Charity Shield en 1979 (Arsenal)
Vainqueur de la FA Youth Cup en 1966 (Arsenal)
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©DR

02/04/2020
0 Poster un commentaire

Internationaux Irlandais (IFA)

GARDIENS DE BUT

 

Elisha Scott

 

ATTAQUANTS

 

Joe Bambrick

Jimmy Dunne

Billy Gillespie


31/05/2019
0 Poster un commentaire

Elisha Scott

Elisha Scott.jpg
Photo: ©Liverpool Écho

 

Elisha Scott

 

Né le 24 août 1893 à Belfast (IRL)

Décédé le 16 mai 1959 à Belfast (NIR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais/ https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7289893_201708065113102.png Irlandais, Gardien de but, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7289893_201708065113102.png 31 sélections

(British Home Championship: 31 sélections)

 

1ère sélection : le 13 mars 1920 contre l'Écosse (0-3)

Dernière sélection : le 11 mars 1936 contre le Pays de Galles (3-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7289893_201708065113102.png sélection ligue irlandaise: 2 sélections

 

1911/12 Broadway United (NIR)

1912 Linfield FC (NIR)

1912/15 Liverpool (ANG) 30 matchs

(Championnat d'Angleterre: 28 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)

1915/16 Belfast United (NIR)

1916 Linfield FC (NIR)

1916/19 Belfast Celtic (NIR)

1919/34 Liverpool (ANG) 438 matchs

(Championnat d'Angleterre: 402 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 37 matchs)

(Charity Shield: 1 match)

1934/36 Belfast Celtic (NIR)

 

Considéré par certains comme le plus grand portier de Liverpool avec Ray Clemence, Elisha Scott est celui qui a engendré les tous premiers chants pour un joueur à Anfield ("Lisha, Lisha").

 

Rejeté par Everton à 18 ans car jugé trop jeune et trop petit (1m75), c’est chez les Reds que le gardien nord-irlandais signe en 1912, à l’âge de 17 ans. Il fait ses débuts en championnat face à Newcastle UTD et réussi déjà à garder ses cages inviolées. Scott permute avec Ken Campbell qui demeure le titulaire, mais Elisha finit peu à peu par prendre la place de titulaire de ce dernier. Seulement voilà, la Première Guerre mondiale interrompt son envol. Exilé à Belfast pendant la Grande Guerre, il reprend à la fin du conflit le contrôle des bois des Scousers et tient un rôle principal dans l’équipe double championne d’Angleterre en 1922 et 1923. Le natif de Belfast joue un rôle déterminant dans l’identité du club de la Mersey. La population immigrée d’origine irlandaise supporte plus que jamais les Reds au point de constituer l’essentiel du public d’Anfield. Elisha Scott incarne cette identité. Personnage haut en couleurs, il entretenait une féroce rivalité avec Dixie Dean, le fantasque avant-centre de la sélection anglaise et des Toffees. Indéboulonnable durant une dizaine d'années, le chouchou d'Anfield perd progressivement sa place de titulaire au fil des saisons. Le 21 février 1934, "Lisha" dispute à 40 ans son 468ème et dernier match sous les couleurs de Liverpool. Sa doublure, le jeune Arthur Riley prend sa succession dans les buts. Retraité, le grand Elisha entame alors une carrière d'entraîneur qui s’avère prolifique. Aux commandes du Belfast Celtic, il rafle plusieurs titres de champion, mais son club est malheureusement dissous par les autorités locales suite à un match face à Linfield ponctué par de grande violence. Les nationalistes irlandais soutient du Celtic, l’occasion était trop belle pour le pouvoir d’en finir avec cet étendard du catholicisme. Revenu de temps à autre du côté d'Anfield, l'étendue de sa popularité est resté intacte. Il décède le 16 mai 1959 dans sa ville natale à l'âge de 64 ans. Pour le centenaire de ses débuts au club, un documentaire d’une heure intitulé "Lisha, The first King of the Kop" est réalisé.

 

PALMARÈS

 

Finaliste du British Home Championship en 1926, 1927 et 1928 (Irlande)

Champion d'Angleterre en 1922 et 1923 (Liverpool)

Champion d’Irlande du Nord en 1936 (Belfast Celtic)

Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1919 (Belfast Celtic)

Finaliste de la Coupe d'Irlande du Nord en 1918 (Belfast Celtic)

Finaliste de la Charity Shield en 1922 (Liverpool)

Vainqueur de la Gold Cup en 1935 (Belfast Celtic)

Vainqueur de la County Antrim Shield en 1936 (Belfast Celtic)


31/05/2019
0 Poster un commentaire

Derek Dougan

Derek Dougan.jpg
Photo: ©DR

 

Derek Dougan

 

Alexander Derek Dougan

Né le 20 janvier 1938 à Belfast (NIR)

Décédé le 24 juin 2007 à Wolverhampton (ANG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png Nord-Irlandais, Attaquant, 1m90

Surnom: "The Doog"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png 43 sélections, 8 buts

(Matchs amicaux: 4 sélections, 2 buts)

(QUalif Coupe du Monde: 8 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 12 sélections, 3 buts)

(British Home Championship: 23 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le le 8 juin 1958 contre la Tchécoslovaquie (1-0)

Dernière sélection : le 14 février 1973 contre Chypre (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png B: 2 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png amateur: 2 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4820610_201505141152511.png U16: 3 sélections

 

1953/57 Distillery (IRN) 76 matchs, 17 buts
1957/59 Portsmouth (ANG) 36 matchs, 9 buts
(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)
1959/61 Blackburn Rovers (ANG) 76 matchs, 34 buts
(Championnat d'Angleterre: 59 matchs, 26 buts)
(Coupe d'Angleterre: 14 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 4 buts)
1961/63 Aston Villa (ANG) 60 matchs, 26 buts
(Championnat d'Angleterre: 51 matchs, 19 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 5 buts)
1963/65 Peterborough United (ANG) 90 matchs, 46 buts
(Championnat d'Angleterre de D3: 77 matchs, 38 buts)
(Coupe d'Angleterre: 10 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 1 but)
1965/66 Leicester City (ANG) 76 matchs, 41 buts
(Championnat d'Angleterre: 68 matchs, 35 buts)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 5 buts)
1966/75 Wolverhampton Wanderers (ANG) 310 matchs, 118 buts
(Championnat d'Angleterre: 247 matchs, 86 buts)
(Championnat d'Angleterre de D2: 11 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Angleterre: 12 matchs, 4 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 22 matchs, 7 buts)
(Coupe UEFA: 18 matchs, 12 buts)
1967 Los Angeles Wolves (USA) (Prêt) 11 matchs, 3 buts
1969 Kansas City Spurs (USA) (Prêt) 6 matchs, 4 buts
1975/77 Kettering Town (ANG)
 
Son nom est lié au Wolverhampton des seventies, mais aussi à celui de l’Irlande pour qui Derek Dougan rêvait de paix et d’une équipe nationale unique.
 
L'attaquant a longtemps cherché sa voie. Avant de rejoindre Wolverhampton en 1967, ce cow-boy solitaire est passé de club en club en n’y restant jamais plus de deux saisons. Son caractère entier, ses prises de bec fréquentes avec le coach et son individualisme parfois limite fatiguaient son entourage autant qu’ils renforçaient sa popularité auprès des fans. Derek Dougan était un anticonformiste de son époque, cheveux longs et attitude difforme, grande gueule colérique et lunatique, tantôt génial, tantôt transparent. Ce n’est qu’au sein des Wolves, à l'âge de 29 ans, qu’il trouve enfin le juste équilibre entre son égo et les compromis au service du collectif. Celui qui est surnommé "The Doog" passe dix-huit saisons sur les pelouses de l’élite anglaise, le temps d’atteindre le chiffre parfait de 222 buts en championnat.
 
Né le 20 janvier 1938 à Belfast, il rejoint le Distillery FC à tout juste 15 ans, club où il débute comme défenseur et avec lequel il remporte l’Irish Cup en 1956. Il rejoint ensuite l’Angleterre en août 1957, et signe au Portsmouth FC qui vient de remonter en première division. Après 33 matches et neuf buts pour Pompey, The Doog ne finit pas la saison: le coach Freddie Cox, excédé, l’expédie aux Blackburn Rovers en mars 1959. Une anecdote croustillante va marquer son passage aux Rovers. Ceux-ci doivent disputer en mai 1960 une finale de FA Cup contre Wolverhampton. Dougan a inscrit les deux buts de la demi-finale victorieuse contre Sheffield Wednesday et fait figure de héros. Le matin de la finale, Dougan demande officiellement... à être transféré! Une attitude curieuse qui déclenche la colère des fans, mais ceux-ci n’ont encore rien vu: S’il reste finalement au club, il dispute la finale tout en étant blessé! Il s’est tendu un muscle quelques jours plus tôt à l’entraînement, blessure qu’il a évidemment caché au coach et à ses coéquipiers. Sur la pelouse de Wembley, alors qu’il croyait pouvoir jouer sans trop de soucis, il se met à boiter au bout de quelques minutes. À l’époque, on ne pratiquait pas encore le changement de joueurs en cours de partie. Bien que restant sur le terrain, l’Irlandais n’y a qu’un rôle de figurant. Les Rovers, à dix contre onze, vont même se retrouver à neuf suite à la sortie sur blessure de Dave Whelan et finalement s’incliner 3 buts à 0. Inutile de préciser qu’après cet exploit, et en dépit des 34 buts qu’il a inscrit pour les Rovers, sa présence n’était plus vraiment souhaitée au sein du club.

Derek Dougan.jpg
Photo: ©DR
 
Deux ans plus tard, c’est Aston Villa qui l’accueille, où il remplace Gerry Hitchens parti à l’Inter Milan. On le voit ensuite à Peterborough United en troisième division, puis à Leicester. En mars 1967, à l’âge de 29 ans, sa carrière chaotique semble ne pas avoir vraiment décollé. Il est expédié en deuxième division aux Wolverhampton Wanderers. Un Doog chez les Wolves, il fallait y penser. À Molineux, l’exaspérant Irlandais va enfin mettre de l’eau dans sa bière brune, et comprendre que se mettre au service du collectif ne nuit pas à l’intérêt personnel. Les hommes de Ronnie Allen sont alors dans une période euphorique. Ils terminent la saison en trombe et décrochent le ticket pour la remontée, après deux ans de purgatoire. À la pointe de l’attaque, Dougan devient rapidement le buteur attitré de l’équipe. Il marque de nombreux buts mais se distingue également par son comportement bouillant: en 1969, il écope de huit matches de suspension pour avoir un peu trop hurlé ce qu’il pensait à un arbitre de touche. Lors des saisons suivantes, Wolves se réinstalle dans le haut du tableau, terminant notamment quatrième de l’exercice 1970-71. Le club se qualifie pour la toute nouvelle Coupe de l'UEFA. Au premier tour face aux Portugais de l'Academica Coimbra, The Doog inscrit trois buts. Il demeure le seul joueur de Wolverhampton a avoir inscrit un hat-trick lors d’une rencontre européenne. Quatre jours plus tard, il réalise la même performance en championnat contre Nottingham Forest. Wolves atteint la finale de la Coupe UEFA après avoir sorti entre autres la Juventus Turin et les hongrois du Ferencvaros. Mais lors d’une finale 100% anglaise, Tottenham Hotspur empêche les Wolves de remporter le trophée. La bande à Bill McGarry perd le match aller à la maison (défaite 2 buts à 1) et concède le nul à White Hart Lane (1-1). Dougan s’aperçoit alors que son palmarès reste incroyablement maigre: Une Irish Cup, deux titres de champion des Etats-Unis, mais rien sur le sol anglais. C’est en 1974, qu’il touche enfin son premier trophée, la coupe de la ligue anglaise, au terme d’une finale remportée face à Manchester City.
 
Sur le plan international, Dougan a été sélectionné à 43 reprises en équipe d’Irlande du Nord. Il a débuté en pleine Coupe du Monde, celle de 1958 en Suède, lors d’un match contre la Tchécoslovaquie. Il se retire près de quinze années plus tard après avoir milité en vain pour la création d’une équipe unique d’Irlande. C’est en 1975 que l'attaquant quitte le foot de haut niveau. On le verra ensuite, tout à tour, tâter un peu de télévision, manager la petite équipe de Kettering Town, présider la Professional Footballers Association, puissant syndicat des footballeurs anglais puis diriger Wolverhampton pendant trois ans. En 2005, il conduit son pote George Best à sa dernière demeure. Il le rejoindra le 24 juin 2007, succombant à une crise cardiaque à l’âge de 69 ans.
 
PALMARÈS
 
Finaliste de la Coupe UEFA en 1972 (Wolverhampton)
Finaliste de la Coupe d'Angleterre en 1960 (Blackburn Rovers)
Vainqueur de la Coupe d'Irlande du Nord en 1956 (Distillery)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 1974 (Wolverhampton)
Champion des Etats-Unis en 1969 (Kansas City Spurs)
Vice-champion d’Angleterre de D2 en 1967 (Wolverhampton)
Vainqueur de l'United Soccer Association en 1967 (Los Angeles Wolves)
Vainqueur de la Texaco Cup en 1972 (Wolverhampton)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Intronisé au Hall of Fame de Wolverhampton en 2011

15/03/2019
0 Poster un commentaire