Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Luxembourg


Camille Libar

Camille Libar.jpg
Photo: ©Archives Sud Ouest

 

Camille Libar

 

Né le 27 décembre 1917 à Dudelange (LUX)

Décédé le 9 octobre 1991 à Saint-Martin-d'Ary (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7351225_201709142243908.png Luxembourgeois, Attaquant

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7351225_201709142243908.png 24 sélections, 13 buts

(Matchs amicaux: 22 sélections, 12 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 28 novembre 1937 contre les Pays-Bas (0-4)

Dernière sélection : le 21 mai 1950 contre l'Angleterre (1-2)

 

1935/47 Stade Dudelange (LUX)
1947/48 RC Strasbourg (FRA) 6 matchs, 1 but
1948/50 Bordeaux (FRA) 61 matchs, 55 buts
(Championnat de France: 27 matchs, 13 buts)
(Championnat de France de D2: 33 matchs, 42 buts)
(Coupe de France: 1 match)
1950/51 FC Metz (FRA) 26 matchs, 18 buts
(Championnat de France de D2: 23 matchs, 17 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 1 but)
1951/52 Toulouse (FRA) 29 matchs, 9 buts

 

Excellent attaquant luxembourgeois, Camille Libar a fait les beaux jours des Girondins de Bordeaux à la fin des années 40, avant de devenir plus tard aussi l'entraîneur.

 

Joueur exceptionnel, bon manieur de ballon, assez agressif, le jeune Camille passe près de dix ans à planter des buts dans son club formateur du Stade Dudelange. International luxembourgeois à 24 reprises de 1938 à 1947, il inscrit 13 réalisations entre 1938 et 1950. Meilleur buteur de division d'honneur en 1946 et 1947, c'est grâce à ses performances au Grand-Duché qu'il débarque en France et pose ses valises en Alsace, au RC Strasbourg. Apparu seulement six fois, il décide de changer d'air et signe à Bordeaux, alors en D2. Très vite, il s'illustre et enfile 42 buts en championnat dont un exceptionnel quintuplé face à Troyes. Figure de proue de l'attaque Marine et Blanc aux côtés de ses compères offensives Bertus de Harder et Edouard Kargu, il prouve encore ses talents de buteur à l'étage supérieur. Mieux, il offre le premier titre de champion de France au club Scapulaire. Malgré tout, les dirigeants veulent rajeunir l'effectif et décide de l'échanger contre le prolifique avant-centre messin Henri Baillot. À 32 ans, Camille affole toujours les compteurs en Moselle avec 17 réalisations en 23 matches. Une année 1950 dans la continuité des deux précédentes en Gironde, durant lesquelles l'attaquant scorait presqu'à chaque apparition sur le terrain. Il raccroche les crampons ensuite à Toulouse et endosse dans la foulée son costume d'entraîneur. Après avoir pris en main Perpignan et Le Mans, il revient sur le banc à Bordeaux durant trois saisons, succédant à Santiago Urtizberea. Promu en 1959, il fait l'ascenseur l'année suivante et quitte ses fonctions remplacé par Salvador Artigas en mai 1960. Il décède le 10 octobre 1991 à l'âge de 73 ans.

 

PALMARÈS

 

Champion de France en 1950 (Bordeaux)

Champion du Luxembourg en 1939, 1940, 1945, 1946 et 1947 (Stade Dudelange)

Vainqueur de la Coupe du Luxembourg en 1938 (Stade Dudelange)

Finaliste de la Coupe du Luxembourg en 1939, 1940 et 1947 (Stade Dudelange)

Vice-champion de France de D2 en 1949 (Bordeaux) et 1951 (FC Metz)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Meilleur buteur du championnat du Luxembourg en 1946 (17 buts) et 1947 (22 buts) (Stade Dudelange)

Meilleur buteur du championnat de France de D2 en 1949 (42 buts) (Bordeaux)


27/12/2021
0 Poster un commentaire

Luxembourg

Palmarès

 

Championnat du Luxembourg

Meilleur buteur du championnat du Luxembourg

Championnat du Luxembourg de D2

Championnat du Luxembourg de D3

Championnat du Luxembourg de D4

Coupe du Luxembourg

 

Les clubs

 

Avenir Beggen

F91 Dudelange

CS Fola Esch

CS Grevenmacher

Jeunesse d'Esch

Union Luxembourg


14/09/2017
0 Poster un commentaire

Internationaux Luxembourgeois

GARDIENS

 

Jonathan Joubert

John van Rijswijck

 

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Laurent Jans

François "Bitzi" Konter

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Maxime Chanot

Marc Birsens

Marcel Bossi

Jeff Strasser

Carlo Weis

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Gilles Bettmer

Guy Hellers

Éric Hoffmann

Lars Krogh Gerson

Mario Mutsch

Ben Payal

Jeff Saibene

René Peters

 

MILIEUX OFFENSIFS/AILIERS

 

Manuel Cardoni

Louis Pilot

 

ATTAQUANTS

 

Nico Braun

Aurélien Joachim

Gusty Kemp

Robby Langers

Camille Libar

Léon Mart


14/09/2017
0 Poster un commentaire

Louis Pilot

Louis Pilot.jpg
Photo: ©Le quotidien

 

Louis Pilot

 

Né le 11 novembre 1940 à Esch-sur-Alzette (LUX)

Décédé le 16 avril 2016 à Senningen (LUX)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7351225_201709142243908.png Luxembourgeois, Milieu de terrain

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7351225_201709142243908.png 49 sélections, 7 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 17 sélections, 1 but)

(Qualigf Jeux Olympiques: 4 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 11 novembre 1959 contre la France (0-1)

Dernière sélection : le 26 mai 1977 contre la Finlande (0-1)

 

1957/61 CS Fola Esch (LUX)

1961/72 Standard de Liège (BEL) 337 matchs, 36 buts

1972/75 Royal Antwerp FC (BEL) 125 matchs, 8 buts

1975/78 Racing Jet Bruxelles (BEL)

 

Louis Pilot est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du Grand-Duché.

 

Né le 11 novembre 1940 à Esch-sur-Alzette, le jeune bambin est vite attiré par le football. Il débute sa carrière dans le club de sa ville natale, le CS Fola Esch, où il intègre très tôt l'équipe première. Mais c'est en Belgique que le solide milieu défensif fait son trou. Il signe au Standard de Liège à l'âge de 20 ans et dispute onze saisons en bord de Meuse. Avec le club liégeois, il participe à 337 rencontres et décroche quatre titres de champion de Belgique ainsi que deux coupes de Belgique avant de rejoindre le Royal Antwerp pour trois saisons. Il fermera le chapitre belge au Racing Jet de Bruxelles où il passera à nouveau trois saisons.


https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7351490_201709142446755.jpg

Photo: ©DR

 

Côté sélection, il a porté à 50 reprises le maillot de la sélection nationale. Il a notamment participé à l'épopée de l'Euro 1964 qui avait vu le Luxembourg atteindre les quarts de finale de la compétition, éliminant au passage les Pays-Bas. Il prendra sa retraite professionnelle en 1978. Détail remarquable de sa carrière, il n'a jamais reçu de carton jaune ni de carton rouge. À peine ses crampons rangés, Louis est devenu entraîneur. D’abord à la tête de l’équipe nationale du Luxembourg de 1978 à 1984 avant d’entraîner le Standard durant une saison (1984-1985). Il dirige ensuite Ettelbruck et Beggen avant de se retirer définitivement de la scène. Il suit toujours très attentivement le football au pays à défaut de se rendre souvent au stade. En novembre 2003, pour célébrer le cinquantenaire de l'UEFA, la Fédération luxembourgeoise de football a décidé d'élire Louis Pilot comme le plus grand joueur de son pays des 50 dernières années. L'ancien international et désormais président de la FLF, Paul Philipp, se souvient "d'un grand ami, mais aussi d'un tout grand joueur. C'est lui qui m'a guidé en Belgique. Il m'a appris la vie sur le terrain mais aussi en dehors. C'était un gentleman. Quelqu'un qui ne jouait jamais la vedette. D'ailleurs, il avait horreur de voir un joueur se prendre pour une star." Paul Philipp parle également de la mentalité du joueur en dehors du terrain. "Un gars simple, toujours disponible et abordable et qui n'hésitait jamais à s'engager."

 

Un engagement que l'on retrouvait aussi dans ses gènes de footballeur. Milieu défensif au Standard, Pilot passait en défense en sélection. "Et là, il ne faisait jamais de cadeau. Il faut se souvenir que le Standard était à cette époque une grande équipe en Europe. Je me rappelle d'un but de sa part au Real en Coupe d'Europe. Et le Standard s'était qualifié." Considéré comme l'un des plus grands footballeurs de l'histoire du ballon rond au Luxembourg, il s'est éteint le 16 avril 2016 à l'âge de 75 ans. Les causes de sa mort n'ont pas été précisées, mais il souffrait de problèmes cardiaques depuis plusieurs années.

 

PALMARÈS

 

Champion de Belgique en 1963, 1969, 1970 et 1971 (Standard de Liège)

Vice-champion de Belgique en 1962, 1965 (Standard de Liège), 1974 et 1975 (Royal Antwerp FC)

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1966 et 1967 (Standard de Liège)

Finaliste de la Coupe de Belgique en 1965, 1972 (Standard de Liège) et 1975 (Royal Antwerp FC)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu joueur de l'année du Luxembourg en 1966, 1970, 1971 et 1972

Élu sportif luxembourgeois de l'année en 1968 et 1969

Meilleur buteur du championnat du Luxembourg en 1960 (? buts) (Fola Esch)

Élu "joueur en or" des 50 dernières années du Luxembourg par l'UEFA en 2003


14/09/2017
0 Poster un commentaire

CS Fola Esch

CS Fola Esch.gif
CS Fola Esch

 

Luxembourg.png Cercle Sportif Fola Esch, fondé en 1906

Ancien nom: Football and Lawn Tennis Club Esch (1906-1910)

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: Jeunesse d'Esch

Stade: Émile Mayrisch (4 900 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé en 1906 par Jean Roeder, un professeur de la langue anglaise au Lycée de l’Industrie et du Commerce à Esch-sur-Alzette. Le CS Fola Esch est le premier club de football au Luxembourg.


14/09/2017
0 Poster un commentaire