Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Norvège


John Arne Riise

John Arne Riise.jpg
Photo: ©DR
 
John Arne Semundseth Riise
Né le 24 septembre 1980 à Molde (NOR)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png Norvégien, Défenseur/milieu gauche, 1m85
Surnom: "Thunderbolt"
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png 110 sélections, 16 buts
(Matchs amicaux: 54 sélections, 7 buts)
(Qualif Coupe du Monde: 27 sélections, 4 buts)
(Qualif Euro: 26 sélections, 5 buts)
(Championnat Nordique: 3 sélections)
 
1ère sélection : le 31 janvier 2000 contre l'Islande (0-0)
Dernière sélection : le 22 mars 2013 contre l'Albanie (0-1)
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png espoirs: 17 sélections, 2 buts
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png U19: 1 sélection
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png U18: 4 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png U17: 2 sélections
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png U16: 5 sélections, 3 buts
 
1997/98 Ålesunds FK (NOR) 25 matchs, 5 buts
1998/99 AS Monaco B (FRA) 9 matchs, 2 buts
1998/2001 AS Monaco (FRA) 64 matchs, 7 buts
(Championnat de France: 44 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 6 matchs)
(Trophée des Champions: 1 match)
(Ligue des Champions: 2 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 7 matchs)
2001/08 Liverpool (ANG) 348 matchs, 31 buts
(Championnat d'Angleterre: 234 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Angleterre: 17 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue anglaise: 13 matchs, 2 buts)
(Community Shield: 3 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 68 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs, 1 but)
(Coupe du Monde des clubs: 2 matchs)
2008/11 AS Roma (ITA) 136 matchs, 11 buts
(Championnat d'Italie: 99 matchs, 7 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 2 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 13 matchs)
(Ligue Europa: 12 matchs, 3 buts)
2011/14 Fulham (ANG) 101 matchs
(Championnat d'Angleterre: 87 matchs)
(Coupe d'Angleterre: 5 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs)
(Ligue Europa: 6 matchs)
2014/15 APOEL Nicosie (CHY) 30 matchs, 6 buts
(Championnat de Chypre: 25 matchs, 4 buts)
(Coupe de Chypre: 4 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 1 match)
2015 Delhi Dynamos (IND) 12 matchs, 1 but
2016 Ålesunds FK (NOR) 10 matchs
2016/17 Chennaiyin FC (IND) 10 matchs, 1 but
2017 Rollon Ålesund (NOR) 2 matchs
 
Recordman de sélections avec la Norvège (110 capes), John Arne Riise a brillé par sa patte gauche durant les années 2000. Une véritable frappe de mule à la puissance démesurée qui n'a pas laissé insensible les fans de Ligue 1 et de Premier League.
 
Natif de Molde, le joueur précoce et talentueux débute dans la ville côtière de Aalesund à l'âge de 17 ans. Découvert par Henri Biancheri lors de sa prospection en Scandinavie, John Arne Riise débarque à l'AS Monaco au cours de la saison 1997-98, en même temps que le milieu suédois Pontus Farnerud. Joueur de couloir, Riise peut aussi bien évoluer latéral que milieu de terrain, où il fait à la fois parler sa puissance et sa mobilité. Après une demi-saison en CFA, le norvégien intègre le groupe pro en 1998-99, profitant de plusieurs absences pour être aligné à quelques occasions. Si il ne prétend toujours pas à une place de titulaire, il intègre parfaitement la rotation défensif et réalise de bonnes performances lors du titre de champion de France en 2000, aux côtés de David TrezeguetMarco Simone et Fabien Barthez. Il complète son armoire à trophées en remportant le Trophée des Champions en ouverture de la nouvelle saison face à Nantes (0-0, 6 tab à 5). Quasi indéboulonnable en 2001, il ne prend pas le temps d’asseoir son nouveau statut que Liverpool mise sur lui pour renforcer sa formation. En manque d'argent, Monaco est obligé d'accepter l’offre.
 
John Arne Riise.jpg
Photo: ©PA Archives
 
Il va alors s’imposer sur les bords de la Mersey comme l'un des éléments incontournables du Liverpool de Gérard Houllier puis de Rafael Benítez, utilisé comme sur le Rocher dans tous le couloir gauche. Un pilier de l'équipe dans l’ombre des autres stars d'Anfield. Rugueux, n’hésitant pas à aller au contact, Riise fait merveille dans les luttes acharnées pour la conquête du ballon dans le championnat anglais. Ses nombreux coups francs et ses frappes mythiques ont également marqués. Comme ce 18 février 2006 lors d’un match de FA Cup entre Liverpool et Manchester United, lorsque le blondinet Alan Smith sort du mur à la 89ème minute et prendre la frappe du Norvégien en plein dans sa jambe d'appui, suffisant pour réduire sa cheville en bouillie. Bilan: huit mois pour l'ancien milieu de Leeds UTD. En sept saisons passées sous le maillot rouge, Il aura planté 31 pions en 348 apparitions et aura été l'un des héros de la folle remontée des Reds contre le Milan AC lors de la finale de Ligue des Champions en 2005 à Istanbul. À la pause, le club italien mène 3 buts à 0. La suite marquera la mémoire collective. C'est lui qui dépose le centre parfait sur la tête de Steven Gerrard pour le premier but. Puis la frappe lointaine de Vladimir Šmicer. Le penalty de Xabi Alonso... 3-3. En six petites minutes, les Anglais sont revenus dans le match. Pour le gagner, grâce à un Jerzy Dudek impeccable pendant la séance de tirs au but. Liverpool, revenu de l’enfer, est champion d’Europe.
 
Devenu remplaçant à l'arrivée du brésilien Fabio Aurélio, il perd définitivement sa place à cause de son but contre son camp inscrit face à Chelsea en demi-finale aller de la C1 2008. Il plie bagage et multiplie les expériences. Il rejoint l'AS Roma en 2008, et manque le Scudetto de deux points en 2010. Après trois saisons à Fulham où il côtoie son petit frère Bjørn Helge Riise, le rouquin du Nord s'exile dans la capitale chypriote, où il honore un exercice avec l'APOEL Nicosie, avant de connaître les joies de l’Indian Super League et de raccrocher les crampons dans son pays natal, à Ålesund. Son après-carrière est moins maitrisé: entre le divorce avec sa femme, son agent qui le ruine et le scandale d’un tabloïd norvégien qui dévoile un nombre incalculable de message de drague envoyés en même temps à plusieurs femmes du showbiz, le malheureux John connait une retraite particulièrement mouvementée. Mais il a su très vite remonter la pente. Reconverti comme dirigeant, il était devenu directeur sportif du club maltais de Birkirkara FC en janvier 2019. Mais l’aventure a tourné court, puisque Riise a posé sa démission deux mois seulement après son arrivée. Quelques mois plus tard, le retraîté des terrains surprend encore et se lance dans le poker en créant sa propre équipe professionnel. En 2018, il avait participé aux "World Series of Poker" à Las Vegas. Il effectue son grand retour dans le monde du ballon rond en 2021 en prenant en main l’équipe féminine norvégienne d’Avaldsnes IL.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Ligue des champions en 2005 (Liverpool)
Finaliste de la Ligue des champions en 2007 (Liverpool)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2001 et 2005 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe du Monde des clubs en 2005 (Liverpool)
Champion de France en 2000 (AS Monaco)
Vice-champion d'Angleterre en 2002 (Liverpool)
Vice-champion d'Italie en 2010 (AS Roma)
Champion de Chypre en 2015 (APOEL Nicosie)
Vainqueur de la Coupe d'Angleterre en 2006 (Liverpool)
Vainqueur de la Coupe de Chypre en 2015 (APOEL Nicosie)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2003 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2005 (Liverpool)
Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2001 (AS Monaco)
Vainqueur de la Community Shield en 2001 et 2006 (Liverpool)
Finaliste de la Community Shield en 2002 (Liverpool)
Vainqueur du Trophée des champions en 2000 (AS Monaco)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2008 et 2010 (AS Roma)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES

Élu joueur norvégien de l’année (Prix Kniksen) en 2006

25/04/2022
0 Poster un commentaire

Stale Solbakken

Stale Solbakken.jpg
Photo: ©Monatsje

 

Ståle Solbakken

 

Né le 27 février 1968 à Kongsvinger (NOR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png Norvégien, Milieu central, 1m90

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png 58 sélections, 9 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 15 sélections, 1 but)

(Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 9 mars 1994 contre le Pays de Galles (3-1)

Dernière sélection : le 21 juin 2000 contre la Slovénie (0-0)

 

1984/88 Grue IL (NOR)
1989/94 Hamamaratene (NOR) 100 matchs, 35 buts
1994/97 Lillestrøm SK (NOR) 99 matchs, 34 buts
1997/98 Wimbledon (ANG) 6 matchs, 1 but
1998/2000 Aalborg BK (DAN) 79 matchs, 13 buts
2000/01 FC Copenhague (DAN) 14 matchs, 4 buts
 
Prototype du dribbleur individualiste, Ståle Solbakken était un milieu solide de la Norvège des années 90, participant au Mondial 98 en France.
 
Après avoir fait les beaux jours de Ham-Kam et Lillestrøm, il a brièvement évolué en Angleterre à Wimbledon lors de la saison 1997-98. Débarqué au FC Copenhague en 2000-2001, il est victime d'une crise cardiaque en plein match. Il a 33 ans et une légère malformation du cœur depuis la naissance. Le docteur du club alterne compressions thoraciques et bouche-à-bouche. Mais le corps du joueur ne montre aucun signe de vie. Pas de battements, ni de pouls. L'ambulance arrive. Huit minutes se sont écoulées. Le Norvégien est donné pour mort. Dans le véhicule des secours, les infirmiers passent aux choses sérieuses : électrochocs. Quatre minutes supplémentaires s'égrènent. Jusqu'au miracle. Stale Solbakken se réveille. Comme si de rien n'était. Depuis ce moment-là, il n’a plus jamais joué au foot et vit grâce à un pacemaker. Passé directement sur le banc, le Scandinave a emmené le FC Copenhague au sommet du football danois en deux périodes, avec huit titres de champion du Danemark et un quart de finale de Ligue Europa en 2020. Il est depuis sélectionneur de la Norvège.
 
PALMARÈS
 
Champion du Danemark en 1999 (Aalborg BK) et 2001 (FC Copenhague)
Vice-champion de Norvège en 1996 (Lillestrøm SK)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES


27/02/2022
0 Poster un commentaire

Tom Lund

Tom Lund.jpg
Photo: ©Kraftmuseet

 

Tom Lund

 

Tom Arne Lund

Né le 10 septembre 1950 à Lillestrøm (NOR)

Norvege.png Norvégien, Attaquant

 

Norvege.png 47 sélections, 12 buts

(Matchs amicaux: 12 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 12 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 9 sélections, 4 buts)

(Qualif Jeux Olympiques: 1 sélection, 1 but)

(Championnat Nordique: 14 sélections, 3 buts)

 

1ère sélection : le 26 mai 1971 contre l'Islande (3-1)

Dernière sélection : le 27 octobre 1982 contre la Bulgarie (2-2)

 

1967/82 Lillestrøm SK (NOR) 348 matchs, 197 buts

(Championnat de Norvège: 149 matchs, 64 buts)

(Championnat de Norvège de D2: 18 matchs, 22 buts)

(Championnat de Norvège de D3: 107 matchs, 68 buts)

(Coupe de Norvège: 55 matchs, 39 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 6 matchs)

(Coupe des Coupes: 1 match)

(Coupe Intertoto: 12 matchs, 4 buts)

 

Légende du club de Lillestrøm, Tom Lund est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur norvégien de tous les temps.

 

Cet avant-centre qui compte 47 sélections a passé l’intégralité de ses carrières de joueur et d’entraîneur chez les "Kanarifuglene". Idolâtré pour son talent, il est aussi adulé pour sa loyauté envers son club, comme en 1973 lorsqu'il a décliné l'offre du grand Ajax Amsterdam triple vainqueur de la C1 à cette époque, qui voulait faire de lui le successeur de Johan Cruyff. L'autre raison d'avoir refusé les offres de l'étranger venu du Real Madrid et du Bayern Munich reste sa plus grande peur: l'aviophobie. En effet, il était angoissé rien qu'a l'idée de prendre l'avion et voyageait souvent en voiture pour les déplacements en Norvège et dans toute l'Europe. Premier footballeur à être élu sportif norvégien de l'année, c'était en 1981, il a également sa statut placée devant l'Åråsen Stadion, l'antre du Lillestrøm SK. Une statue décapitée en 2013 par les fans de Valerenga, le club rival, selon le porte-parole des supporters de Lillestrøm.

 

PALMARÈS

 

Champion de Norvège en 1976 et 1977 (Lillestrøm SK)

Vice-champion de Norvège en 1978 (Lillestrøm SK)

Vainqueur de la Coupe de Norvège en 1977, 1978 et 1981 (Lillestrøm SK)

Finaliste de la Coupe de Norvège en 1980 (Lillestrøm SK)

Champion de Norvège de D2 en 1974 (Lillestrøm SK)

Champion de Norvège de D3 en 1973 (Lillestrøm SK)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Élu joueur de l'année du football norvégien en 1977 et 1981

Meilleur buteur du championnat de Norvège en 1978 (17 buts) (Lillestrøm SK)

Élu sportif norvégien de l'année en 1981

À reçu le Prix ​​de la culture de la municipalité de Skedsmo en 1982

À reçu le Prix ​​​​de la culture du comté d'Akershus en 1984


16/02/2022
0 Poster un commentaire

Asbjørn Hansen

Asbjorn Hansen.jpg
Photo: ©Archives nationales de Norvège

 

Asbjørn Hansen

 

Né le 29 mai 1930 à Sarpsborg (NOR)

Décédé le 25 mars 2017 à Sarpsborg (NOR)

Norvege.png Norvégien, Gardien de but

 

Norvege.png 52 sélections

(Matchs amicaux: 26 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections)

(Qualif Euro: 1 sélection)

(Championnat Nordique: 18 sélections)

 

1ère sélection : le 25 juin 1952 contre la Yougoslavie (1-4)

Dernière sélection : le 5 novembre 1961 contre Malte (1-1)

 

1948/58 IL Sparta (NOR)
1958/62 Sarpsborg (NOR)
 
Asbjørn Hansen est considéré comme l'un des meilleurs portiers de l'histoire au pays des Fjords.
 
International à 52 reprises, il a remporté avec le Sparta Sarpsborg la coupe de Norvège en 1952 contre Solberg (3 buts à 2). Il est décédé le 25 mars 2017 à l'âge de 86 ans.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe de Norvège en 1953 (Sarpsborg)

09/02/2021
0 Poster un commentaire

Rune Bratseth

Rune Bratseth.jpg
Photo: ©DR

 

Rune Bratseth

 

Né le 19 mars 1961 à Trondheim (NOR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png Norvégien, Libéro, 1m93 

Surnom: "Elk"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png 60 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 18 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 13 sélections)

(Qualif Jeux Olympiques: 5 sélections)

 

1ère sélection : le 26 février 1986 contre Grenade (2-1)

Dernière sélection : le 28 juin 1994 contre l'Eire (1-1)

 

1979/82 Nidelv (NOR)
1983/86 Rosenborg (NOR) 83 matchs, 2 buts
1987/94 Werder Brême (ALL) 319 matchs, 23 buts
(Championnat d'Allemagne: 230 matchs, 12 buts)
(Coupe d'Allemagne: 40 matchs, 4 buts)
(Supercoupe d'Allemagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 14 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 12 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 20 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
 
Élu meilleur joueur norvégien des 50 dernières années en 2003 par l'UEFA, Rune Bratseth a eu une histoire brillante néanmoins.
 
Au début, le libéro n'était personne, jouant pour la quatrième division norvégienne jusqu'à l'âge de 22 ans, moment où la carrière d'un joueur est en général déjà jouée. Pas pour lui. Un passage à Rosenborg en tant que semi-professionnel avant de découvrir la Bundesliga quelques mois avant son 26ème anniversaire. Au Werder Brême, il remporte deux titres de champion, deux coupes nationales et une Coupe des Coupes en 1992 sous les ordres de l'emblématique Otto Rehhagel. Pour l'anecdote, il a inscrit le deuxième but de son équipe lors de l'incroyable retournement de situation du Werder contre Anderlecht en C1 lors de la saison 1993-1994 (mené 3 buts à 0 par Anderlecht à la 65ème avant de l'emporter 5 buts à 3 en définitive). International à 60 reprises (4 buts), Rune Bratseth était le capitaine de la sélection norvégienne lors de la Coupe du Monde 1994 (élimination au 1er tour dans le fameux groupe où tout le monde termine à 4 pts avec la même différence de buts). 
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1992 (Werder Brême)
Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1992 (Werder Brême)
Champion d'Allemagne en 1988 et 1993 (Werder Brême)
Vice-champion d'Allemagne en 1995 (Werder Brême)
Champion de Norvège en 1985 (Rosenborg)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1991 et 1994 (Werder Brême)
Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1989 et 1990 (Werder Brême)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 
Élu joueur norvégien de l’année (Prix Kniksen) en 1991, 1992 et 1994
Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat d'Allemagne en 1988, 1989 et 1993
Élu "joueur en or" des 50 dernières années de la Norvège par l'UEFA en 2003
Élu sportif de l'année de la ville de Brême en 1989

27/01/2020
0 Poster un commentaire