FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

AS Monaco

AS Monaco.png

AS Monaco

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Association sportive Monaco Football Club, fondé le 23 août 1924

Surnoms: Les rouges et blancs, l'ASM, Les Monégasques

Couleurs: rouge et blanc

Ennemis jurés: OGC Nice, Olympique de MarseilleAS Cannes

Stade: Louis ll (18 523 places)

 

La création du club

 

-Le club voit le jour le 1er août 1919 à la suite d'une fusion de cinq groupements de la Principauté de Monaco (Herculis, l'Étoile de Monaco, l'AC Riviera, Beausoleil et le Swimming Club). La société omnisports Association Sportive de Monaco est, quant à elle, fondée le 23 août 1924 par un arrêté du Gouvernement Princier. L'AS Monaco Football est alors absorbée par celle-ci et devient donc la section football du grand club monégasque.

 

1933, Des débuts professionnels compliqués

 

- Malgré des débuts prometteurs, l’apprentissage du professionnalisme se fait dans la douleur. L’AS Monaco est aux portes de la Division 1, mais son rêve s’effondre après un barrage d’accession perdu contre St-Etienne (2 buts à 4). Pire, faisant face à des problèmes financiers, le club est contraint de retrouver le monde amateur. Tout est à refaire, il lui faudra quatorze ans pour disputer à nouveau un match professionnel.

 

1953, Premier match en Division 1

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): Toris, Pédini, Gianessi, Pons, Rachinsky, Meuris

(bas, de gauche à droite): Skibo, Battistella, Saunier, Conti, Walter

 

- Après la guerre, la saison 1947-1948 voit l’équipe remporter la Division d’Honneur Sud-Est, succès qui lui permet d'atteindre la Division 2 et donc le statut professionnel. Bénéficiant du soutien indéfectible du Prince Rainier III, qui succède alors à son grand-père, le Prince Louis II, l’AS Monaco entame une marche de cinq années qui va la conduire en Division 1 en 1953. Le 23 août de cette même année, l’ASM dispute et perd son premier match à ce niveau contre le Toulouse FC.

 

1960, Première victoire en coupe

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): Leduc (ent.), Kaelbel, Nowak, Alberto, Thomas, BiancheriLudo

(bas, de gauche à droite): Hess, Hidalgo, Roy, Cossou, Carlier

 

- Le premier podium en Division 1 arrive au terme de la saison 1955-56. La saison suivante marque un vrai tournant pour l’AS Monaco avec l’arrivée de Lucien Leduc au poste d’entraîneur. Ce dernier va conduire le club à son premier grand succès en remportant la Coupe de France en 1960. Victorieuse de Saint-Etienne au terme d’une finale à suspense (4 buts à 2 après prolongations), l’ASM écrit une première ligne prestigieuse à son palmarès.

 

1961, Premier titre de champion de France

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): Kaelbel, Nowak, Alberto, Biancheri, Thomas, Ludo

(bas, de gauche à droite): Hess, Hidalgo, Roy, Cossou, Carlier

 

C’est lors de la saison 1960-1961 que l’AS Monaco inaugure son mythique maillot à diagonale, proposé par la Princesse Grace. C’est également lors de cette saison que le club gagne son premier titre de champion de France. Elle remporte également la Coupe Drago, qui manquait encore à son palmarès.

 

1978, L'exploit

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): Ettori, Gardon, Correa, Courbis, Vitalis, Moizan

(bas, de gauche à droite): J. Petit, Chaussin, Dalger, Onnis, Noguès

 

-Après le doublé coupe championnat en 1963, il faudra attendre une quinzaine d’années pour retrouver l’AS Monaco au sommet. De tous les titres de champion de France remportés par l’AS Monaco, c’est indéniablement le troisième, obtenu au terme de la saison 1977-78, qui fût le plus surprenant. Les Monégasques réussissant un exploit rarissime, à savoir remporter le titre de champion après deux saisons de purgatoire à l’échelon inférieur. Une génération dorée, dirigée par un Lucien Leduc revenu aux affaires, et composée de Jean-Luc Ettori, jeune gardien de but formé au club, Courbis, Moizan, Noguès, Dalger et l'italo-argentin Delio Onnis, qui sera le meilleur buteur de l’histoire du club avec 223 buts. Les Rouge et Blanc ont déjoué tous les pronostics pour réaliser un exploit jamais réédité depuis!

 

1992, Première finale européenne

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): R. Mendy, E. Petit, Ettori, Gnako et Dib

(bas, de gauche à droite): Weah, Passi, Valery, Sonor, Rui Barros, Fofana

 

-La saison 1991-92 est l’une des plus belles et des plus tristes de l’histoire du club. En course sur les trois tableaux : championnat, Coupe de France, Coupe des Coupes, le club termine la saison sans aucun trophée. Qualifiés pour la finale de la Coupe de France après une victoire face à l’AS Cannes en demi-finale, les Rouge et Blanc ne joueront jamais la finale en raison du drame de Furiani survenu lors de l’autre demi-finale. Une tragédie qui survient la veille de la première finale européenne du club face au Werder Breme à Lisbonne. Dans un Stade de la Luz qui sonne creux, l’équipe passe à côté de son match, perdu 2 buts à 0 dans un certain anonymat, et laisse la Coupe des Coupes aux Allemands. Cette équipe comprenait évidemment nombre de joueurs de grande qualité, avec toujours Ettori dans les buts, mais aussi des défenseurs comme Sonor et Mendy, des milieux comme Rui Barros, Dib, Passi et le jeune Youri Djorkaeff, et en attaque un futur Ballon d’Or, Georges Weah.

 

1997, Le règne monégasque

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): L. Martin, Legwinski, Blondeau, Djetou, Anderson

(bas, de gauche à droite): Dumas, E. Petit, Barthez, Scifo, Collins, Ikpeba

 

- En 1997, l’AS Monaco retrouve la première place en France avec Jean Tigana aux commandes, qui coïncide avec les célébrations en Principauté des 700 ans de règne de la famille Grimaldi. Cette équipe qui est l'une des plus belles de l'histoire du club avait la particularité d’être très jeune, et de compter dans ses rangs pas moins de quatre futurs champions du monde 1998 et d’Europe 2000, Fabien Barthez, Thierry Henry, Emmanuel Petit et David Trezeguet, auxquels il fallait ajouter Benarbia, Anderson, Ikpeba, Scifo, Collins... Une saison exceptionnelle à tous les niveaux avec une nouvelle demi-finale européenne (C3) perdue cette fois-ci contre l’Inter Milan.

 

2004, l'épopée rouge et blanc

 

AS Monaco.jpg

 

(haut, de gauche à droite): Ibarra, E. Cissé, Roma, Morientes, Zikos, Bernardi

(bas, de gauche à droite): Givet, Giuly, Rothen, J. Rodriguez, Evra

 

- Contre toute attente, cette saison 2003-2004, l’AS Monaco se hisse jusqu’en finale de Ligue des Chamlpions face au FC Porto. Une belle aventure avec des révélations et des buts en pagaille. Le club du Rocher entraînée par Didier Deschamps, avec des joueurs comme Flavio Roma le gardien, Givet, Rodriguez, Evra, Bernardi, Giuly, Rothen et le buteur ultra-dominant Fernando Morientes, a fait un parcours extraordinaire en C1 en explosant en phase de groupes La Corogne 8 buts à 3 grâce à un quadruplé de Dado Prso puis en éliminant successivement le Lokomotiv de Moscou, puis le Real Madrid et enfin Chelsea, avant de s’incliner en finale 3 buts à 0. Après avoir occupé la 1ère place pendant les trois quarts du championnat l’ASM finit effectivement sur le podium mais, épuisée, seulement à la 3ème place.

 

2017, Le dernier titre

 

AS Monaco.jpg

(haut, de gauche à droite): Fabinho, A. Touré, Raggi, Glik, Jemerson, Subasic

(bas, de gauche à droite): Moutinho, Mbappé, Lemar, B. Silva, Falcao

 

- Champion de France de Ligue 1 avec 95 points (record du club), le sacre est évidemment tout particulier face au PSG de l'ère QSI, battu et détrôné pour la première fois depuis la saison 2011/12 et l'exploit de Montpellier. Même avec leur parcours héroïque en Ligue des champions, avec l'énergie que cela nécessitait, l'ASM n'a perdu que trois fois avec un goal average de plus de 76! Un parcours de champion en somme. Avec notamment l'éclosion si rapide de Kylian Mbappé, véritable élément décisif et incontournable sur les cinq derniers mois de la saison. Un titre et un opus qui venaient saluer et mettre en lumière le travail de tout un club depuis trois ans et l'arrivée de Leonardo Jardim. Et quand on se rappelle des critiques sur les premiers mois de l'entraîneur portugais ou encore sur le fait que l'ASM soit convaincu de mettre 15,75 millions d'euros sur un Bernardo Silva inconnu, on pouvait se dire qu'en football, comme en jardinage, pour récolter les meilleurs fruits, il y a besoin de temps.

 

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES


Champion de France en 1961, 1963, 1978, 1982,1988, 1997, 2000 et 2017

Vice-champion de France en 1964, 1984, 1991, 1992, 2003 et 2014

Vainqueur de la Coupe de France en 1960, 1963, 1980, 1985 et 1991

Finaliste de la Coupe de France en 1974, 1984, 1989 et 2010

Vainqueur du Trophée des Champions en 1997 et 2000

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2003

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2001 et 2017

Champion de France de Ligue 2 en 2013

Vice-Champion de France de D2 en 1953, 1971 et 1977

Vainqueur du Challenge des Champions en 1961 et 1985

Finaliste du Challenge des Champions en 1960

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1961

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Finaliste de la Ligue des Champions en 2004

Finaliste de la Coupe des Coupes en 1992

Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1979, 1983 et 1984

Finaliste de la Coupe des Alpes en 1985

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS RÉSERVES/JEUNES


Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1962, 1972, 2011 et 2016

Champion de France U19 en 2013

Vice-champion de France U19 en 2006 et 2010

Vice-champion de France U17 en 2017

Vice-champion de France des Cadets en 1978

Champion de France des réserves en 2008

Champion de France amateur en 1961 et 1964

Champion de France de D3 en 1980, 1987 et 1988

Champion de CFA 2 groupe E en 2010

 

RECORDS


Plus large victoire: AS Monaco - Bordeaux 9-0 (le 18 janvier 1986)

Plus large défaite: OGC Nice- AS Monaco 6-0 (le 9 avril 1961)

Plus jeune joueur: Kylian Mbappé (FRA) 16 ans et 11 mois (le 2 décembre 2015 contre Caen)

Plus vieux joueur: Flavio Roma (ITA) 39 ans et 10 mois (le 17 mai 2014 contre Bordeaux)

Plus jeune buteur: Kylian Mbappé (FRA) 17 ans et 2 mois (le 20 février 2016 contre Troyes)

Plus vieux buteurLudovic Giuly (FRA) 35 ans et 1 mois (le 29 août 2011 contre Lens)

Record d'achatRadamel Falcao (COL) 60 millions d'euros de l'Atletico Madrid (2013)

Record de vente: Kylian Mbappé (FRA) 180 millions d'euros au Paris SG (2018)

 

AS MONACO ALL-STAR


GARDIENS

 

Fabien Barthez (FRA)

Jean-Claude Hernandez (FRA)

Flavio Roma (ITA)

Jean-Luc Ettori (FRA)

Danijel Subasic (CRO)

 

DÉFENSEURS

 

Luc Sonor (FRA)

Benjamin Mendy (FRA)

Philippe Léonard (BEL)

Mustapha Zitouni (ALG)

Raymond Kaelbel (FRA)

Patrice Evra (FRA)

Rafael Marquez (MEX)

Martin Djetou (FRA)

Georges Casolari (FRA)

Philippe Christanval (FRA)

Manuel Amoros (FRA)

Sébastien Squillaci (FRA)

François Ludo (FRA)

Djibril Sidibé (FRA)

Patrick Valery (FRA)

Armand Forcherio (MCO)

Lilian Thuram (FRA)

Marcel Artelesa (FRA)

Gaël Givet (FRA)

Kamil Glik (POL)

Patrick Blondeau (FRA)

Willy Sagnol (FRA)

 

MILIEUX

 

Henri Biancheri (FRA)

Fabinho (BRE)

Théodore "Théo" Szkudlapski (FRA)

Jerôme Rothen (FRA)

Claude Puel (FRA)

James Rodriguez (COL)

Marcel Dib (FRA)

Tiémoué Bakayoko (FRA)

Jean Petit (FRA)

Ludovic Giuly (FRA)

Marcelo Gallardo (ARG)

Franck Dumas (FRA)

Michel Hidalgo (FRA)

Enzo Scifo (BEL)

Thomas Lemar (FRA)

Youri Djorkaeff (FRA)

Dominique Bijotat (FRA)

Umberto Barberis (SUI)

Didier Christophe (FRA)

Glenn Hoddle (ANG)

Sabri Lamouchi (FRA)

Bernardo Silva (POR)

Sylvain Legwinski (FRA)

Ali Benarbia (ALG)

 

ATTAQUANTS

 

Christian Dalger (FRA)

Radamel Falcao (COL)

Youssouf Fofana (CIV)

Yvon Douis (FRA)

Victor Ikpeba (NIG)

Bruno Bellone (FRA)

George Weah (LIB)

Lucien Cossou (FRA)

Thierry Henry (FRA)

Alain Couriol (FRA)

Sonny Anderson (BRE)

Delio Onnis (ARG)

Bert Carlier (HOL)

Dado Prso (CRO)

David Trezeguet (FRA)

Shabani Nonda (RDC)

Jurgen Klinsmann (ALL)

 

ENTRAÎNEURS

 

Arsène Wenger (FRA)

Léonardo Jardim (POR)

Jean Tigana (FRA)

Lucien Leduc (FRA)

Didier Deschamps (FRA)

Gérard Banide (FRA)

 

ÉQUIPE TYPE

 

AS Monaco.jpg

 

Le plus capé

 

1) Jean-Luc Ettori (FRA) 755 matchs (1975-1994)

Jean-Luc Ettori.jpg

2) Claude Puel (FRA) 602 matchs (1979-1996)

3) Jean Petit (FRA) 428 matchs (1969-1982)

4) Manuel Amoros (FRA) 349 matchs (1980-1989)

5) Christian Dalger (FRA) 334 matchs (1971-1982)

6) Marcel Dib (FRA) 326 matchs (1985-1993)

7) François Ludo (FRA) 319 matchs (1953-1962)

8) Luc Sonor (FRA) 315 matchs (1986-1995)

9) Armand Forchério (MCO) 304 matchs (1961-1972)

10) Emmanuel Petit (FRA) 292 matchs (1988-1997)

-) Danijel Subasic (CRO) 292 matchs (2011-?) (en cours)

 

Le meilleur buteur

 

1) Delio Onnis (ARG) 223 buts (1973-1980)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4485136_201501262146131.jpg

2) Lucien Cossou (FRA) 115 buts (1959-1965)

3) Christian Dalger (FRA) 89 buts (1971-1982)

4) Victor Ikpeba (NIG) 77 buts (1993-1999)

5) Jean Petit (FRA) 76 buts (1969-1982)

6) Yvon Douis (FRA) 74 buts (1961-1967)

7) Youri Djorkaeff (FRA) 68 buts (1990-1995)

8) Sonny Anderson (BRE) 67 buts (1994-1997)

-) Shabani Nonda (RDC) 67 buts (2000-2005)

10) George Weah (LIB) 66 buts (1988-1992)



20/07/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres