Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Russie


Igor Yanovski

Igor Yanovski.jpg
Photo: ©Alamy

 

Igor Yanovski

 

Игорь Яновский

Né le 3 août 1974 à Ordzhonikidze (URSS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png Russe, Défenseur gauche/Milieu défensif, 1m87

Surnom: "Tioulia"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png 32 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 14 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 11 sélections, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 29 mai 1996 contre les Emirats Arabes Unis (1-0)

Dernière sélection : le 7 juin 2003 contre la Suisse (2-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png espoirs: 10 sélections

 

1990 Spartak Vladikavkaz (URSS)
1991/92 Avtodor Vladikavkaz (RUS) 35 matchs, 9 buts
1993/98 Alania Vladikavkaz (RUS) 171 matchs, 35 buts
1998/2001 Paris SG (FRA) 86 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 68 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 5 matchs)
(Coupe de la ligue: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Coupe des Coupes: 2 matchs)
2001/03 CSKA Moscou (RUS) 66 matchs, 10 buts
2004 Alania Vladikavkaz (RUS) 26 matchs, 1 but
2005/06 Châteauroux (FRA) 14 matchs

 

Milieu défensif avec une bonne patte gauche, Igor Yanovski est le premier joueur russe à avoir porté les couleurs du PSG.

 

Natif du Caucase soviétique d'un père lutteur et d'une mère volleyeuse, il découvre le ballon rond dès l’âge de 6 ans par son oncle, ex-joueur de haut niveau, et rejoint le Spartak Ordzhonikidze, le club de sa ville, où il fera toute sa formation. Les écoles de foot d’ex-URSS étant capables de transformer des joueurs très moyens en honnête footballeur, Igor fait partie de cette tradition slave. Avec l’éclatement du bloc soviétique le club change de nom plusieurs fois, (la ville aussi d’ailleurs), jusqu’à devenir l’Alania Vladikavkaz. Non retenu, il passe par l'autre club de la ville, l'Avtodor Vladikavkaz, où il se découvre un réel talent. Très vite, il revient dans le plus grand club de république d’Ossétie du Nord-Alanie pour s'imposer véritablement. Physiquement puissant, travailleur infatigable malgré quelques lacunes techniques, le milieu de terrain s'impose au fil des rencontres et devient un élément essentiel de l'Alania Valdikavkaz, qui remporte le titre de champion de Russie en 1995 et participe à plusieurs reprises aux compétitions européennes. Il devient international russe et participe même à l'Euro 96. Des qualités athlétiques qui plaisent au PSG qui l'engagent à l'été 1998, en même temps que Augustine Okocha, la révélation nigériane du Mondial en France, et Christian Wörns, le stoppeur allemand du Bayer Leverkusen.

 

Igor Yanovski.jpg
Photo: ©Александр ВИЛЬФ

 

Arrivé pour sa part sur la pointe des pieds, il occupe tantôt sa place de prédilection, milieu récupérateur, tantôt latéral gauche voir arrière central. Mais le grand rouquin au regard bleu n’a jamais semblé véritablement s’adapter ni élever son niveau de jeu pour s’imposer dans la capitale. Si sa première saison est pleine, il ne cesse de décliner et n'apparaît que quatorze fois en 2001. Au bout de trois saisons, l’aventure parisienne se termine. Rentré au bercail, il signe au CSKA Moscou et se forge un palmarès avec une coupe de Russie en 2002, au terme d’une saison où il est remplaçant, puis un nouveau titre de champion en 2003, de quoi remplir le CV, d’autant plus qu’il a réussi à plus ou moins gagner sa place. Yanovski termine sa carrière internationale là-dessus, avec 32 sélections obtenues et un seul but, inscrit durant les éliminatoires de l'Euro 2000 face aux Tricolores dans une rencontre perdue 3 buts à 2. Il revient ensuite à l'Alania pour un dernier challenge. Un seul exercice chez les Léopards avant de tenter de nouveau sa chance dans l'Hexagone à Châteauroux, en D2. Sous les ordres de Didier Ollé-Nicolle, il s’impose dans le Berry et réalise une saison honorable, mais n’est pas conservé à l’issue de la saison. Sans faire de bruit, Igor le timide raccroche les crampons tirant un trait sur un parcours somme tout méritoire… "En Russie, on m'appelait Tioulia, un surnom hérité de mon oncle Alexandre, qui a toujours su garder son sang-froid. Disons que j'essaie de ne pas montrer que j'ai la pression." expliquait au magazine "France Football" le joueur issu de l'école russe célèbre pour sa discipline et sa régularité.

 

PALMARÈS

 

Champion de Russie en 1995 (Alania Vladikavkaz) et 2003 (CSKA Moscou)

Vice-champion de Russie en 1996 (Alania Vladikavkaz) et 2002 (CSKA Moscou)

Vice-champion de France en 2000 (Paris SG)

Vainqueur de la Coupe de Russie en 2002 (CSKA Moscou)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2000 (Paris SG)

Finaliste de la Supercoupe de Russie en 2003 (CSKA Moscou)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat de Russie en 1996 et 1997
Nommé dans la seconde équipe type de l'année du championnat de Russie en 1998
Nommé dans la troisième équipe type de l'année du championnat de Russie en 1995 et 2003

01/08/2022
0 Poster un commentaire

Sergey Kiryakov

Serguey Kiryakov.jpg
Photo: ©Juha Tamminen

 

Sergey Kiryakov

 

Sergei Vyacheslavovich Kiriakov (Серге́й Вячесла́вович Кирьяко́в)

Né le 1er janvier 1970 à Orel (RUS)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png Russe, Attaquant, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png 1 sélection, 1 but

(Match amical: 1 sélection, 1 but)

 

1ère sélection : le 23 août 1989 contre la Pologne (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6386367_201610245428549.png CEI: 9 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 7 sélections, 4 buts)

(Euro: 2 sélections)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png 28 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 11 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 8 sélections, 4 buts)

(Qualif Euro: 8 sélections, 3 buts)

(Euro: 1 sélection)

 

Dernière sélection : le 23 septembre 1998 contre l'Espagne (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939633_201506243735982.png olympique: 5 sélections

 

1985 FShM Moscou (RUS) 1 match
1986 Dynamo Moscou B (RUS) 1 match
1987/92 Dynamo Moscou (RUS) 109 matchs, 12 buts
(Championnat de Russie: 91 matchs, 9 buts)
(Coupe de Russie: 12 matchs, 1 but)
(Coupe de l'UEFA: 6 matchs, 2 buts)
1992/98 Karlsruhe SC (ALL) 184 matchs, 36 buts
(Championnat d'Allemagne: 145 matchs, 29 buts)
(Coupe d'Allemagne: 19 matchs, 5 buts)
(Coupe UEFA: 14 matchs, 2 buts)
(Coupe Intertoto: 6 matchs)
1998/99 Hambourg SV (ALL) 32 matchs, 6 buts
(Championnat d'Allemagne: 29 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Allemagne: 3 matchs, 1 but)
1999/2000 Tennis Borussia Berlin (ALL) 30 matchs, 3 buts
(Championnat d'Allemagne de D2: 28 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)
2001/02 Yunnan Hongta (CHN) 47 matchs, 18 buts
2003 Shandong Luneng (CHN) 20 matchs, 8 buts
 
PALMARÈS
 
Vainqueur du Championnat d’Europe espoirs en 1990 (Union Soviétique)

Vainqueur du Championnat d’Europe des moins de 18 ans en 1988 (Union Soviétique)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1996 (Karlsruhe SC)


01/02/2020
0 Poster un commentaire

Rubin Kazan

Rubin Kazan.png
Rubin Kazan

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png Futbolny klub "Rubin" Kazan (Футбольный клуб "Рубин" Казань), fondé le 20 avril 1958

Ancien nom: Iskra Kazan (1958-1965), Rubin-TAN (1992-1994)

Surnoms: Volzháne, Kamni, Krasno-Zelyonye

Couleurs: rouge et vert

Ennemis jurés: Krylia Sovetov, Amkar Perm, Kamaz

Stade: Kazan-Arena (45 379 places)

 

La création du club

 

Le club est fondé le 20 avril 1958 sous le nom de Iskra Kazan (Etincelle de Kazan). Pendant quarante ans, englué dans les bas-fonds de la troisième division, le club tatare peine à remplir son stade Central. En 1965, le club est renommé Rubin (signifiant "rubis" en russe, le Rubin tire pourtant son nom du système radar du même noms dont étaient équipés les avions de combat sortants des usines de la ville).

 

1997, Champion de D3

 

-  En 1996, le maire de la ville de Kazan Kamil Iskhakov rachète le club et projette d'en faire la tête d'affiche du Tatarstan, région reculée située à 700km à l'est de Moscou. Première exploit, le titre de champion de D3 en 1997 avec plus de 100 points. Plein de bonne volonté, le second exploit arrive en 2002. Kazan monte pour la première fois de son histoire en première division, et parvient à se qualifier dans la foulée pour la Coupe de l'UEFA.

 

Rubin Kazan 1997.jpg

Photo: ©Rubin Kazan

 

2008 et 2009, Les deux seul titres de champion de Russie

 

- Le club passe un autre cap en 2006 avec le rachat d'Aleksandr Gusev, vice-président de la Fédération du Tatarstan, ancien membre du KGB. Les résultats suivent tout de suite, avec les deux titres de champion. Tout ça grâce également à son entraîneur emblématique Kurban Berdyev. Le Turkmène a bâti un Rubin solide, mais technique en douze années de bons et loyaux services. En cinq ans, il remporte donc la D2 russe et emmène Kazan au pied du podium, avant de lui apporter le graal en 2008 et 2009. Le monde du football garde aussi en mémoire, en particulier, cette victoire surprise contre le Barça champion d'Europe en titre qui mettait fin à l’invincibilité catalane. Ce sera le dernier véritable coup d'éclat du club du Tatarstan. Troisième en 2010, Kazan termine les quatre saisons suivantes entre la cinquième et la neuvième place.

 

Rubin Kazan 2009.jpg

(haut, de gauche à droite): Salukvadze, Sibaya, Orekhov, Navas, Ansaldi, Noboa

(bas, de gauche à droite): Ryzhikov, Galiulin, Kasaev, Kabze, Boukharov

Photo: ©Rubin Kazan

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS NATIONALES

 

Champion de Russie en 2008 et 2009

Champion de Russie de D2 en 2002

Champion de Russie de D3 (groupe Centre) en 1997

Vainqueur de la Coupe de Russie en 2012

Finaliste de la Coupe de Russie en 2009

Vainqueur de la Supercoupe de Russie en 2010 et 2012

Finaliste de la Supercoupe de Russie  en 2009

Vice-champion d'URSS de D2 (groupe 2) en 1969

Vice-champion d'URSS de D3 en 1963 et 1964 (groupe Russie), 1973 (zone 5), 1974 (zone 3) et 1982 (zone 2)

Champion d'URSS de D4 (zone 7) en 1991

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES

 

Vainqueur de la Coupe de la CEI en 2010

 

RECORDS

 

Plus large victoire: le 19 août 2017 contre l'Anzhi Makhachkala (6-0)

Plus large défaite: le 21 septembre 2019 contre le Zénit (0-5)

Record d'achat: Carlos Eduardo (BRE) 20 millions d'euros à Hoffenheim (2010)

Record de vente: Salomon Rondon (VEN) 18 millions d'euros au Zénit (2013)

 

RUBIN KAZAN ALL-STAR


GARDIENS

 

Ivan Kikhtenko (URSS)

Serguei Ryzhikov (RUS)

Ilyas Galimov (URSS)

 

DÉFENSEURS

 

Viktor Shurkov (URSS)

Oleg Kuzmin (RUS)

Valery Martynov (URSS)

Sergei Kharlamov (RUS)

César Navas (ESP)

Roman Sharonov (RUS)

Nikolay Markov (URSS)

Cristian Ansaldi (ARG)

Rustem Khuzin (RUS)

Albert Fayzullin (URSS)

Elmir Nabiullin (RUS)

 

MILIEUX

 

Valentin Maramygin (URSS)

Denis Boyarintsev (RUS)

Alejandro Dominguez (ARG)

Viktor Kolotov (URSS)

Ruslan Kambolov (RUS)

Gökdeniz Karadeniz (TUR)

Ildus Zagidullin (URSS)

Ayrat Akhmetgaliev (RUS)

Christian Noboa (COL)

Renat Kamaletdinov (URSS)

Aleksandr Ryazantsev (RUS)

MacBeth Sibaya (AFS)

Serguei Semak (RUS)

 

ATTAQUANTS

 

Viktor Teterkin (URSS)

 Alexey Biryuchevsky (URSS)

Murad Zadikashvili (GEO)

Vladimir Gavrilov (URSS)

Sergey Agafonov (URSS)

Alexander Bukharov (RUS)

Amir Tufatullin (URSS)

Maksim Kanunnikov (RUS)

Vadim Popov (URSS)

 

ENTRAÎNEURS

 

Nikolay Sentyabrev (URSS)

Kurban Berdyev (TUK)

 

Équipe Type

 

Rubin Kazan.png

 

Ils ont joué au Rubin Kazan

 

Aleksandrs Kolinko (LET)

Nukri Revishvili (GEO)

Fyodor Kudryashov (RUS)

Orlando Calisto (BRE)

Vladimir Granat (RUS)

Salvatore Bocchetti (ITA)

Lasha Salukvadze (GEO)

Jiri Novotny (RTC)

Filip Uremovic (CRO)

Andrei Fyodorov (OUZ)

Moritz Bauer (AUT)

Andrés Scotti (ARG)

Dmitri Sennikov (RUS)

Stjepan Tomas (CRO)

Cart Starfelt (SUE)

Yegor Sorokin (RUS)

Davit Kvirkvelia (GEO)

Roman Eremenko (FIN)

Alex Song (CAM)

Pablo Orbaiz (ESP)

Magomed Ozdoyev (RUS)

Pyotr Bystrov (RUS)

Yann M'Vila (FRA)

Bibras Natcho (ISR)

Pavel Mogilevets (RUS)

Gökhan Töre (TUR)

Aleksei Rebko (RUS)

Rafal Murawski (POL)

Abdelkarim Kissi (MAR)

Carlos Eduardo (BRE)

Dmitri Poloz (RUS)

Savo Milosevic (SRB)

Kim Dong-hyun (CRS)

Rôni (BRE)

Roman Adamov (RUS)

Nelson Valdez (PAR)

Hasan Kabze (TUR)

Serhiy Rebrov (UKR)

Davit Chaladze (GEO)

Salomon Rondon (VEN)

Igor Portnyagin (RUS)

Obafemi Martins (NIG)

 

Ils ont débuté au Rubin Kazan

 

Danil Stepanov (RUS)

Solomon Kvirkvelia (GEO)

Vyacheslav Bulavin (URSS)

Rustem Bulatov (RUS)

Ilzat Akhmetov (RUS)

Vladimir Dyadyun (RUS)

Sardar Azmoun (IRN)

Nikolai Osyanin (URSS)

Oleg Nechayev (RUS)

 

Le plus capé de l'histoire de Rubin Kazan

 

1) Valery Martynov (URSS) 393 matchs (1977-1984/1986-1989/1995)

Valery Martinov.jpg

2) Murad Zadikashvili (GEO) 362 matchs (1966-1971/1973-1977)

3) Sergey Ryzhikov (RUS) 359 matchs (2008-2018)

4) Nikolay Markov (URSS) 357 matchs (1959-1969)

5) Valentin Maramygin (URSS) 332 matchs (1966-1977)

6) Ildus Zagidullin (URSS) 311 matchs (1976-1985)

7) Gökdeniz Karadeniz (TUR) 300 matchs (2008-2018)

8) Sergey Kharlamov (RUS) 293 matchs (1990-1993/1997-2004)

9) Roman Sharonov (RUS) 284 matchs (1999-2004/2008-2014)

10) Viktor Surkov (URSS) 276 matchs (1958-1967)

 

 

Le meilleur buteur de l'histoire de Rubin Kazan

 

1) Vladimir Gavrilov (URSS) 85 buts (1985-1993)

Vladimir Gavrilov.jpg

2) Vadim Popov (URSS) 69 buts (1981-1989)

3) Viktor Teterkin (URSS) 68 buts (1962-1968)

4) Murad Zadikashvili (GEO) 56 buts (1966-1971/1973-1977)

5) Gökdeniz Karadeniz (TUR) 51 buts (2008-2018)

6)Alexey Biryuchevsky (URSS) 43 buts (1958-1960/1964-1968)

-) Alejandro Dominguez (ARG) 43 buts (2004-2006/2009)

8) Andrei Knyazev (RUS) 41 buts (1997-1999)

9) Vladimir Pantyushenko (RUS) 39 buts (1996-1999)

10) Aleksandr Bukharov (RUS) 37 buts (2005-2010)

 

SOURCES/RESSOURCES

 

- Rubin Kazan

- FC Rubin


19/04/2019
0 Poster un commentaire

Internationaux de la CEI

GARDIENS DE BUT

 

Dmitri Kharine

 

DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Andrey Chernyshov

Kakhaber Tskhadadze

Viktor Onopko

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Andrei Pyatniski

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Andrei Kanchelskis

Alexei Mikhailichenko

Valeri Karpine

Igor Chalimov

 

ATTAQUANTS

Sergey Kiryakov

Sergey Yuran


28/12/2017
0 Poster un commentaire

CSKA Moscou

CSKA Moscou.png
CSKA Moscou

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4939635_201506244205437.png Профессиональный футбольный клуб ЦСКА Москва, fondé le 27 août 1911

Surnoms: Koni, Krasno-sinie, Armeytsy

Couleurs: rouge et bleu

Ennemis jurésSpartak MoscouZenit Saint-Pétersbourg

Stade: VEB Arena (30 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 27 août 1911 de la fusion entre la société des amateurs de ski et de l’école de formation de pilote militaire de Moscou, le club de football moscovite, dont les initiales CSKA désignent ici le "Центральный Спортивный Клуб Армии" autrement dit le "Club Sportif Central de l’Armée", était à la base un club omnisports lié à l’Armée Rouge dont l’objectif principal était d’améliorer l’aptitude physique et la future formation des jeunes pré-militaires. Le club a d’ailleurs changé de nom plusieurs fois au cours de son histoire avant devenir, en 1960, le PFC CSKA Moscou.


25/10/2017
0 Poster un commentaire