FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Abdelhafid Tasfaout

Abdelhafid Tasfaout.jpg
Abdelhafid Tasfaout

 

Abdelhafid Tasfaout

Né le 11 février 1969 à Oran (ALG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png Algérien, Attaquant, 1m71

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png 79 sélections, 34 buts

(Matchs amicaux: 22 sélections, 6 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections, 7 buts)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 29 sélections, 19 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 11 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 11 décembre 1990 contre l'Angleterre B (0-0)

Dernière sélection : le 28 janvier 2002 contre le Mali (0-2)

 

1985/86 SNCF Oran (ALG)
1986/90 ASM Oran (ALG)
1990/95 MC Oran (ALG) 145 matchs, 50 buts
1995/98 AJ Auxerre (FRA) 43 matchs, 5 buts
(Championnat de France: 35 matchs, 5 buts)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)
1997/98 Guingamp (FRA) (Prêt) 28 matchs, 7 buts
(Championnat de France: 25 matchs, 6 buts)
(Coupe de France: 3 matchs, 1 but)
1998/2002 Guingamp (FRA) 122 matchs, 21 buts
(Championnat de France: 53 matchs, 6 buts)
(Championnat de France de D2: 59 matchs, 11 buts)
(Coupe de France: 5 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 5 matchs, 3 buts)
2002/03 Al-Rayyan (QAT) 13 matchs, 6 buts
 
Avec 34 buts inscrits en sélection, Abdelhafid Tasfaout est tout simplement le meilleur buteur de l'histoire de l'Algérie. Capitaine des Fennecs pendant 5 années consécutives, ce renard des surfaces semble particulièrement dévoué à l'Algérie. Pourtant, il a failli voir sa carrière freinée par un père qui exige de ses enfants qu'ils réussissent d'abord leurs études. Bachelier et futur ingénieur, il signe à 18 ans une licence au MC Oran sans l'autorisation de son club formateur. Il est contraint à un repos forcé de quatre mois. Un arrangement conclu in extremis entre les deux clubs lui permet de rechausser les crampons. Ses prouesses techniques arrivent aux oreilles de l'entraîneur d'Auxerre, Guy Roux, par l'intermédiaire de Moussa Saïb, qui évolue à son côté avec l'équipe nationale algérienne. Son départ du Mouloudia provoque une crise, et le président du club échappe de peu à un lynchage. En France, Abdelhafid participe modestement au doublé coupe-championnat du club bourguignon en 1996, où il partage le flanc gauche avec l'international français Bernard Diomède. Une blessure au genou et la sévère concurrence au sein de l'équipe le contraint à changer d'air. En 1998, il est transféré à Guingamp, qui vient de connaître les affres de la relégation. Malgré sa petite taille, son jeu de tête et sa technique tout en mouvement font merveille. Durant cinq ans, il s'installe avec davantage de réussite et participe activement à la remontée du club breton en D1 en 2000. Et pourtant, malgré cette carrière relativement anonyme, il n’a pu exprimer son talent lors de phases finales de Coupes du Monde puisque l’Algérie ne s’est jamais qualifiée lorsqu’il jouait aux côtés d'Ali Benarbia et Rafik Saifi.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)
Champion d'Algérie en 1992 et 1993 (MC Oran)
Vice-champion d'Algérie en 1995 (MC Oran)
Vainqueur de la Coupe de France en 1996 (non-joué) (AJ Auxerre)
Vice-champion de France de D2 en 2000 (Guingamp)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Meilleur buteur du championnat d’Algérie en 1992 (17 buts) et 1993 (15 buts) (MC Oran)


27/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1033 autres membres