FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bernard Diomède

Bernard Diomede.png
Bernard Diomède

 

Bernard Nicolas Thierry Diomède

Né le 23 janvier 1974 à Saint-Doulchard (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier gauche, 1m70

Surnoms: "Dio-Dio", Le petit bonhomme

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 8 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Tournoi Hassan II: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 28 janvier 1998 contre l'Espagne (1-0)

Dernière sélection : le 28 juin 1998 contre le Paraguay (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png B: 2 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 4 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U18: 5 sélections, 4 buts

 

1991/94 AJ Auxerre B (FRA) 50 matchs, 26 buts
1992/2000 AJ Auxerre (FRA) 218 matchs, 40 buts
(Championnat de France: 176 matchs, 30 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 2 buts)
(Coupe de la ligue: 7 matchs, 3 buts)
(Ligue des Champions: 7 matchs, 1 but)
(Coupe des Coupes: 4 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs, 2 buts)
2000/03 Liverpool (ANG) 5 matchs
(Championnat d'Angleterre: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)
2003 Ajaccio AC (FRA) (Prêt) 15 matchs, 2 buts
2003/04 Ajaccio AC (FRA) 33 matchs, 8 buts
(Championnat de France: 32 matchs, 7 buts)
(Coupe de la ligue: 1 match, 1 but)
2005 Créteil (FRA) 12 matchs, 4 buts
2006 Clermont Foot (FRA) 11 matchs, 1 but

 

Ailier gauche d'exception formé à l’école bourguignonne, Berard Diomède a également fait partie du Liverpool de Gérard Houllier auteur du triplé historique de 2001. Malheureusement, il n’aura pas eu une fin de carrière à la hauteur de son talent. D'origine guadeloupéenne, le natif de Saint-Doulchard quitte à 14 ans le Cher pour le centre de formation icaunais. Il séduira vite les techniciens bourguignons par sa vitesse ballon au pied et son sens de l’abnégation. Après avoir remporté la coupe Gambardella en 1993, il signe son premier contrat professionnel l’année suivante, à 18 ans. Les auxerrois dans leur 4-3-3 caractéristique vont l'amener à s'épanouir et le trident offensif Vahirua - Baticle - Cocard basculera sur un Diomède - Guivarc’h - Marlet. Bernard Diomede.pngL'équipe, en pleine bourre, s'impose en championnat sur le fil lors de la saison 1995-96, un peu par miracle en fait, étant donné leur retard à quelques journées de la fin. Elle réalise même le doublé, en battant de solides nîmois en finale (2 buts à 1). C'est d'ailleurs le dernier doublé Coupe-Championnat en date. Bernard est un des grands instigateurs de cette réussite sportive. Souvent passeur, parfois buteur, il est régulier toute la saison. C'est le début de la gloire. Sur sa lancée auxerroise, il parvient même à prendre une place pour intégrer le groupe France 98. Aimé Jacquet n’avait pas fait de Diomède son premier choix, mais tous les candidats sur l’aile gauche se sont effacés les uns après les autres: Reynald Pedros ne s’est jamais remis de son tir au but manqué à l’Euro, Ibrahim Ba a mal digéré son transfert au Milan, Marc Keller s’est enterré à Karlsruhe, Pierre Laigle n’a pas convaincu dans cette position haute face à l’Écosse malgré un but, et Franck Gava a perdu son football à Paris. À cinq mois de la Coupe du Monde, "Mémé" fait donc un dernier essai en sélectionnant Bernard Diomède en janvier 1998 pour l’inauguration du Stade de France face à l'Espagne. Celui que le sélectionneur surnommé "le petit bonhomme" se montre suffisamment convaincant contre la Roja pour être titulaire lors des matches suivants, puis prendre part à la grande aventure... Joker improbable d'une équipe avant tout basée sur la défense, il a pourtant disputé trois rencontres du Mondial en tant que titulaire (Arabie Saoudite, Danemark et le huitième de finale face au Paraguay). Resté dans son club contre son gré, il ne profite pas de son élan et fait partie des champions du monde qui ne bougeront pas après l'euphorie de la Coupe du Monde. Toutefois, il parvient à quitter la Bourgogne pour rejoindre les rives de la Mersey en 2000. La chute est rude à Liverpool. Un profil peu adapté, beaucoup de blessures et un coach, en l'occurrence Gerard Houiller, un peu spécial. Il ne s’imposera jamais comme titulaire et les titres remportées sur cette période par les Reds le seront pour la plupart sans sa participation. Il revient dans l'Hexagone en 2003, au mercato, et atterrit à Ajaccio, impensable pour un champion du Monde dont même le titre honorifique ne parvient plus à entretenir l'illusion. Malgré une excellente saison et demie en Corse, avec notamment sept buts en Ligue 1 lors de l’exercice 2003-2004, son niveau de jeu est trop faible pour un club de l'élite. Sa carrière commence à s'écrire en pointillés. Il s'enfuit en Ligue 2 vers Créteil puis, après 6 mois de galère en 2005, part pour le Clermont-Foot de son pote Corentin Martins. Sans club en 2006, il continue de s'entraîner espérant un dernier challenge. L'important c'est d'y croire. Après un an de chômage, le guadeloupéen champion du Monde raccroche définitivement les crampons. Aussitôt, il passe un diplôme de manager sportif au CDSE de Limoges entre 2007 et 2009 et fonde son académie à Issy-les-Moulineaux, en 2008. Le but de l’association : former des duos d’adolescents ou de jeunes adultes, l’un (ou l’une) étant plus performant que l’autre sur le plan sportif que scolaire et inversement. Puis il obtient le BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football) en 2015. Il devient alors sélectionneur de l’équipe de France U17 la même année. Il reçoit en 2013 le trophée UNFP de l’engagement social et citoyen en tant que joueur professionnel. Avant cela, il était notamment ambassadeur de l'équipe guadeloupéenne de foot UNSS.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur du Tournoi Hassan II en 1998 (France)

Finaliste du Tournoi de Toulon en 1993 (France)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2001 (finale non-jouée) (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (AJ Auxerre)

Champion de France en 1996 (AJ Auxerre)

Vainqueur de la Coupe de France en 1994 (finale non-jouée) et 1996 (AJ Auxerre)

Vainqueur de la Coupe Gambardella en 1993 (AJ Auxerre)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé Chevalier de la Légion d'honneur en 1998

 
SOURCES/RESSOURCES
- Afterfoot/La nouvelle République
- 1ère photo: ©DR
- 2ème photo: ©Alain Gadoffre/Onze/Icon Sport


27/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1116 autres membres