FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ali Benarbia

Ali Benarbia.jpg
Ali Benarbia

 

Ali Benarbia

Né le 8 octobre 1968 à Oran (ALG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png Algérien, Meneur de jeu, 1m71

Surnom: Mister Caviar

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png 8 sélections

(Matchs amicaux: 3 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 3 septembre 2000 contre le Burkina Faso (1-1)

Dernière sélection : le 4 mai 2001 contre le Maroc (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4946155_201506280357969.png non-officiel: 1 sélection

 

1985/95 FC Martigues (FRA) 265 matchs, 31 buts

(Championnat de France: 65 matchs, 9 buts)

(Championnat de France de D2: 183 matchs, 19 buts)

(Finale D2: 2 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 14 matchs, 2 buts)

(Coupe de la ligue: 1 match)

1995/98 AS Monaco (FRA) 121 matchs, 12 buts

(Championnat de France: 90 matchs, 8 buts)

(Coupe de France: 6 matchs)

(Coupe de la ligue: 6 matchs, 1 but)

(Trophée des Champions: 1 match)

(Ligue des Champions: 10 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 3 buts)

1998/99 Bordeaux (FRA) 32 matchs, 3 buts

(Championnat de France: 25 matchs, 3 buts)

(Coupe de la ligue: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)

1999/2001 Paris SG (FRA) 62 matchs, 2 buts

(Championnat de France: 42 matchs)

(Coupe de France: 3 matchs)

(Coupe de la ligue: 5 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 6 matchs)

(Coupe Intertoto: 6 matchs, 1 but)

2001/03 Manchester City (ANG) 78 matchs, 11 buts

(Championnat d'Angleterre: 33 matchs, 3 buts)

(Championnat d'Angleterre de D2: 38 matchs, 8 buts)

(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)

(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs)

2003/05 Al-Rayyan (QAT) 19 matchs, 8 buts

2005/06 Qatar SC (QAT) 6 matchs, 1 but

 

Petit par sa taille, grand par son talent, Ali Benarbia à écumé les terrains de football, notamment en France, durant sa longue carrière professionnelle. Une carrière faite de rebondissements et de passes millimétrées. Un joueur de caractère, obstiné, courant après la reconnaissance souvent tardive à son égard. Né à Oran, il quitte l'Algérie avec ses quatre soeurs et ses trois frères pour rejoindre un père qui avait trouvé un travail de maçon à Narbonne. Il y passera son enfance et son adolescence à jouer au foot. C'est Martigues qui repère ce joueur offensif d’un petit gabarit (1m71). Ali Benarbia.jpgTrès précoce, Ali fait ses débuts en D2 à seulement 17 ans et s’impose comme un cadre de la formation provençale à 18 ans. Bon technicien, il n’arrive pas à éclore. Il faut attendre le titre de champion de D2 en 1993 pour lancer sa carrière. Il a alors 25 ans lorsqu'il foule pour la première fois les terrains de première division. Il crève l’écran avec le FCM lors de la saison 1994-95 et les clubs commencent à s’intéresser à lui. C'est à Monaco qu'il débarque après 10 saisons passées sur les bords de l’Étang de Berre. Recruté par la formation du Rocher en 1995, Ali Benarbia intègre le premier gros club de sa carrière. Là-bas, il va exploser et franchir encore un cap. Milieu offensif centre ou droit, l’international algérien s’impose dès sa première année en Principauté en disputant 25 rencontres de D1 (4 buts). Son job à lui était avant tout de faire briller les autres (Anderson, Ikpeba, Henry). Joueur à la carrière atypique, il commence à gagner son premier titre majeur à 29 ans lorsqu’il est champion de France avec les asémistes en 1997. Transféré en 1998 aux Girondins de Bordeaux, il forme avec Sylvain Wiltord et Johan Micoud un trio au milieu de terrain qui finira par souffler le titre à l’Olympique de Marseille lors d’un ultime match au Parc des Princes, remporté 3 buts à 2 grâce à un but de Pascal Feindouno. Théâtre de son troisième titre personnel, l’enceinte parisienne l’accueillera l’année suivante. Recruté pour reprendre en main un secteur offensif décimé, Benarbia ne rencontrera pas la réussite espérée porte d’Auteuil. Titulaire lors de sa première saison (1999-2000), il voit son temps de jeu se réduire considérablement. À 32 ans, le joueur ne peut soutenir la concurrence du fougueux Stéphane Dalmat, arrivé en provenance de Marseille. Parallèlement à son parcours dans la capitale, c’est à cette époque qu’il entame sa carrière internationale avec l’équipe d’Algérie, à l’âge de 32 ans. Sa sélection tardive n’a pas manqué de faire polémique : contacté depuis 1986 par la fédération algérienne, il avait jusque-là toujours refusé de répondre présent, jugeant son équipe nationale mal organisée et trop peu professionnelle — ses craintes portaient notamment sur la couverture sociale des joueurs blessés. En Algérie en revanche, beaucoup ont considéré qu’il a attendu si longtemps dans l’espoir d’être sélectionné chez les Bleus. Benarbia devient donc international en septembre 2000, et ne le restera qu’une année, pour huit capes. Remplaçant de luxe et ne jouant quasiment plus, il finit par quitter la capitale sans aucun trophée en 2001 (Le PSG terminant dauphin de Monaco en 2000) pour rejoindre Manchester City. Il restera deux ans en Angleterre où il réalisera ses meilleures saisons en terme de statistiques personnelles (78 matches, 11 buts). Sentant la fin de sa carrière approché, il décide alors de signer ses derniers gros contrats au Qatar à Al-Rayyan puis au Qatar SC. Retraité des terrains en 2006 avec une carrière bien remplie, et une reconversion réussie, il boucle son CV avec quatre titres. Un championnat de L2 (1993), deux de L1 (1997, 1999) et un titre de meilleur joueur de Première division (1999). Le meneur de jeu savait donner un sens et une autre dimension au mot collectif. Précieux. 

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2001 (Paris SG)

Champion de France en 1997 (AS Monaco) et 1999 (Bordeaux)

Vice-champion de France en 2000 (Paris SG)

Vice-champion du Qatar en 2005 (Al-Rayyan) et 2006 (Qatar SC)

Finaliste de la Coupe de la ligue en 2000 (Paris SG)

Vainqueur du Trophée des champions en 1998 (AS Monaco)

Champion de France de D2 en 1993 (FC Martigues)

Champion d’Angleterre de D2 en 2002 (Manchester City)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or Algérien en 2002

Trophée UNFP du meilleur joueur du championnat de France en 1999

Étoile d'or France Football en 1997

Nommé dans l'équipe type PFA du championnat d'Angleterre de D2 en 2002

Élu joueur de l'année de Manchester City en 2002

 

SOURCES/RESSOURCES


- Afrik-Foot/Libération/FC Martigues

- 1ère photo: ©AllPaname

- 2ème photo: ©L'équipe



VIDÉO





17/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1093 autres membres