Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Alfonso Fernandez Leal

Alfonso Fernandez Leal.jpg
Photo: ©OL.fr

 

Alfonso Fernandez Leal

 

Né le 25 juin 1963 à Carbonara (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Milieu de terrain, 1m76

Surnom: "Fonso, "Fernandel"

 

1986/87 Melen (BEL)

1987/88 Standard de Liège (BEL) 14 matchs

1989 Elche (ESP) 20 matchs, 1 but

(Championnat d'Espagne: 18 matchs, 1 but)

(Coupe d'Espagne: 2 matchs)

1989/91 CD Castellon (ESP) 65 matchs, 2 buts

(Championnat d'Espagne: 62 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Espagne: 3 matchs)

1991/93 Olympique Lyonnais (FRA) 43 matchs, 2 buts

(Championnat de France: 40 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 1 but)

1995/96 Eupen (BEL)

1996/97 AC Hemptinne-Eghezée (BEL)

1998/2002 RFC Sérésien (BEL)

 

Belge d'origine espagnole, Alfonso Fernandez Leal est un ancien milieu de terrain des années 90.

 

Issu d’une fratrie très nombreuses, l'espagnol de naissance émigre très tôt avec sa famille en Belgique. Il ne fréquente aucun centre de formation et débute le football dans son quartier d’origine avant de s’engager à Montegnée puis à Melen, équipe avec laquelle il va se révéler à l'âge de 21 ans. Repéré par le Standard de Liège, il y passera une saison avant de retourner dans son pays d'origine, l’Espagne. Il s’engage à Elche en juillet 1989 et y passe six mois avant de filer à Castellón durant deux saisons. En Liga, il affronte le Real Madrid de Hugo Sanchez ainsi que le Barça de Michael Laudrup et fait apprécier toute sa technique. C'est l'Olympique Lyonnais avec l'insistance de Raymond Domenech qui recrute ce milieu créateur élégant, capable d'apporter clairvoyance et vista à l'entrejeu. Mauvaise pioche, son coach français voulait en faire un libéro, lui souhaitait rester un numéro 10. Sa première saison est correcte, sauf la seconde à cause de sa lenteur qui sera un vrai handicap pour le jeu des Gones. Surnommé Fernandel par certains supporters, son seul fait d'arme reste ce but légendaire d'une retournée acrobatique à Gerland contre les Turcs de Trabzonspor en Coupe de l’UEFA. Rentré ensuite au plat pays, il passera une saison blanche puis fera les beaux jours d'Eupen, de l'ACHE et de Seraing, des clubs de divisions inférieures. Il met un terme à sa carrière pro en 2002 à l'âge de 39 ans.

 

PALMARÈS

 

Finaliste de la Coupe de Belgique en 1988 (Standard de Liège)



01/04/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres