FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

André Lerond

Andre Lerond.jpg
André Lerond

 

André Lerond

Né le 6 décembre 1930 à Le Havre (FRA)

Décédé le 8 avril 2018 à Bron (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur gauche, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 31 sélections

(Matchs amicaux: 17 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 4 sélections)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 6 octobre 1957 contre la Hongrie (0-2)

Dernière sélection : le 28 avril 1963 contre le Brésil (2-3)

 

1951 AS Cannes (FRA) 10 matchs

1951/59 Olympique Lyonnais (FRA) 246 matchs, 3 buts

(Championnat de France: 153 matchs, 2 buts)

(Championnat de France de D2: 56 matchs)

(Coupe de France: 28 matchs)

(Coupe Charles Drago: 9 matchs)

1959/63 Stade Français (FRA) 144 matchs

(Championnat de France: 125 matchs)

(Coupe de France: 12 matchs)

(Coupe Charles Drago: 7 matchs)

 

Solide défenseur, rapide et doté d’une excellente relance, André Lerond a fait toute sa carrière ou presque à l’OL, sans jamais rien gagner. Normand d'origine, orphelin très jeune, il débute sa carrière à l'AS Cannes avant de débarquer rapidement à Lyon le jour de Noël 1951, comme un cadeau tombé du ciel sur les quais de la gare de Perrache. Il a 21 ans et déjà des allures de patron. Le public découvre alors une sorte de libéro moderne à l'élégance princière. Son style de jeu tranche avec les standards disgracieux de l'époque. Dans un championnat où la tendance des défenseurs centraux est plutôt de dégager fort et loin en tribunes à la moindre anicroche, Lerond s'applique plutôt à garder le ballon sur l'aire de jeu. Sa philosophie? Construire plutôt que de détruire. Sa maturité technique et tactique incite rapidement ses entraîneurs successifs à lui confier le brassard de capitaine. Elle le propulse également en équipe de France où il sera, en 1958, avec Robert Mouynet, l'un des deux joueurs de l'OL conviés au Mondial suédois. À Lyon, la carrière d'André Lerond s'étend de décembre 1951 à juin 1959. Il dispute notamment les deux premiers matches de Coupe d’Europe du club rhodanien contre l’Inter Milan en 1958 mais n'y gagne rien, sinon un titre honorifique de champion de D2 en 1954 et, surtout, un immense respect. Certains joueurs entrent dans la légende grâce aux titres ou trophées qui jalonnent leur parcours. D'autres y pénètrent grâce à leur charisme, leur personnalité attachante ou leur rigueur morale. C'était le cas d'André Lerond. Un type exquis. Et un footballeur en avance sur son temps. Il aura, également, parfaitement maîtrisé son après carrière dans l’essuyage industriel, inventant même un système révolutionnaire au niveau de l’hygiène, qui a fait le succès national et international de sa société. Il s'est éteint le 8 avril 2018 à l'âge de 87 ans.

 

PALMARÈS


3ème de la Coupe du Monde en 1958 (France)

Champion de France de D2 en 1954 (Olympique Lyonnais)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur français de l’année en 1962

Etoile d'or France Football en 1962



04/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1052 autres membres