FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marc Wilmots

Marc Wilmots.jpg
Marc Wilmots

 

Marc Robert Wilmots

Né le 22 février 1969 à Jodoigne (BEL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png Belge, Milieu offensif/Attaquant, 1m84

Surnom: le taureau de Dongelberg, "Willy"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png 70 sélections, 29 buts

(Matchs amicaux: 34 sélections, 10 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 19 sélections, 14 buts)

(Coupe du Monde: 8 sélections, 5 buts)

(Qualif Euro: 5 sélections)

(Euro: 3 sélections)

(Tournoi Hassan II: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 26 mai 1990 contre la Roumanie (2-2)

Dernière sélection : le 17 juin 2002 contre le Brésil (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png espoirs: 9 sélections, 6 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5038639_201508073926836.png U19: 9 sélections, 3 buts

 

1986/88 Saint-Trond (BEL) 30 matchs, 9 buts
1988/91 FC Malines (BEL) 87 matchs, 22 buts
1991/96 Standard Liège (BEL) 136 matchs, 67 buts
1996/2000 FC Schalke 04 (ALL) 146 matchs, 72 buts
(Championnat d'Allemagne: 104 matchs, 21 buts)
(Coupe d'Allemagne: 7 matchs, 2 buts)
(Coupe de l'UEFA: 20 matchs, 8 buts)
2000/01 Bordeaux (FRA) 38 matchs, 11 buts
(Championnat de France: 30 matchs, 8 buts)
(Coupe de France: 2 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 2 buts)
2001/03 FC Schalke 04 (ALL) 47 matchs, 7 buts
(Championnat d'Allemagne: 34 matchs, 6 buts)
(Coupe d'Allemagne: 7 matchs)
(Ligue des Champions: 3 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs, 1 but)
 
Trois Coupes du Monde disputé en seize de carrière pro, Marc Wilmots est une légende du football belge. Réputé pour son franc-parler et sa persévérance, le prodige milieu offensif très avancé des années 90 en imposait avec sa carrure et ses larges épaules. Un beau gabarit qui lui a valu le surnom de "taureau de Dongelberg", sa ville d'origine située en région wallone. À vrai dire, Wilmots n'était pas vraiment prédestiné à devenir footballeur, mais plutôt agriculteur comme son père. Pourtant, "Willy" fait ses classes et débute à Saint-Trond en étant champion de deuxième division et meilleur buteur du championnat avec 22 buts inscrits. Suite à ses prouesses, il relève le challenge du FC Malines, tout frais vainqueur de la Coupe des Coupes. Marc Wilmots.jpgChampion dès sa première saison, il remporte le titre de jeune pro de l'année l'année suivante. Le Standard de Liège, l'un des clubs phares du Plat Pays, vient ensuite débaucher le prolifique buteur en 1991. Cinq saisons, une coupe de Belgique et six buts inscrits en une seule rencontre lors de la déculottée des Rouches face à La Gantoise le 30 avril 1993 (8 buts à 4). Une nouvelle ère s'ouvre lorsqu'il débarque en Allemagne au FC Schalke 04. Lors de sa première saison à Gelsenkirchen, en 1996-1997, il remporte la Coupe de l'UEFA. Lors de la finale, qui sera la dernière disputée en format aller-retour, Marc Wilmots inscrit le 1 but à 0 au match aller; Schalke s'incline aussi 1 but à 0 au retour à Milan contre l'Inter de Youri Djorkaeff et Ivan Zamorano, mais les Allemands l'emportent aux tirs au but et c'est le "Kampfschwein", comme on l'appelait là-bas, qui inscrit l'essai décisif. Il devient l'une des idoles des supporters de part sa combativité légendaire et sa capacité à se relever rapidement de graves blessures (treize opérations tout de même!). Entre 1990 et 2002, il engrange 70 capes chez les Diables rouges pour lesquels il marque à 29 reprises, qui le classe parmi les meilleurs buteurs de la Belgique. Attaquant vedette de la sélection lors de la Coupe du Monde au Japon et en Corée du Sud en 2002, Wilmots marquera trois buts en poule, emmenant les Diables Rouges en huitièmes de finale. Le capitaine sera presque à nouveau le héros à ce stade de la compétition, inscrivant ce désormais légendaire but annulé par l'arbitre Peter Prendergast pour une faute considérée par beaucoup comme imaginaire. La Belgique sera éliminée par le Brésil (2 buts à 0), mais tout un pays restera longtemps hanté par ce but. En 2000, il évoluera une saison dans le championnat de France, sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Suffisant pour laisser une belle impression à la Ligue 1 avec 8 buts en 30 matchs. Honorable. Après avoir raccroché les crampons en Bundesliga à Schalke en 2003, il endosse le costume d'entraîneur dans son club adoptif où les fans l'adorent. Après des années de vaches maigres, Wilmots prend les rênes de la Belgique en 2012 et donne un grand coup de pied dans la fourmilière avec un style détendu qui a néanmoins porté ses fruits: il a ainsi guidé sa nation en quart de finale du Mondial 2014, l'a hissée à la seconde place du classement FIFA, et a contribué à l'éclosion d'une génération dorée (Hazard, De Bruyne, Courtois…). Le tacticien diable rouge a part la suite pris des destinations plus exotiques: sélectionneur de la Côte d’Ivoire en 2017 puis de l’équipe nationale d’Iran en 2019. 
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe UEFA en 1997 (FC Schalke 04)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 1988 (FC Malines)
Finaliste de la Coupe Intertoto en 1996 (Standard Liège)
Champion de Belgique en 1989 (FC Malines)
Vice-champion de Belgique en 1991 (FC Malines), 1993 et 1995 (Standard Liège)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 2002 (FC Schalke 04)
Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1993 (Standard Liège)
Champion de Belgique de D2 en 1987 (Saint-Trond)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu Jeune Pro de l'année en 1990
Élu meilleur joueur belge à l'étranger en 2001 et 2002
Meilleur buteur du championnat de Belgique de D2 en 1987 (22 buts) (Saint-Trond)
À reçu le Trophée National du Mérite sportif belge en 2002
 
SOURCES/RESSOURCES
- 1ère photo: ©Etienne Ansotte/Belga
- 2ème photo: ©Onze/Icon Sport


22/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1141 autres membres