FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ivan Zamorano

Ivan-Zamorano--2-.jpg

Ivan Zamorano

 

Ivan Luis Zamorano Zamora

Né le 18 janvier 1967 à Santiago (CHI)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5342741_201512111015853.png Chilien, buteur, 1m78

Surnoms: l'Helicoptère, Ivan le terrible, Bam-Bam

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5342741_201512111015853.png 69 sélections, 34 buts

(Matchs amicaux: 26 sélections, 9 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 24 sélections, 17 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Copa America: 15 sélections, 8 buts)

 

1ère sélection : le 19 juin 1987 contre le Pérou (3-1)

Dernière sélection : le 1er septembre 2001 contre la France (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5342741_201512111015853.png olympique: 5 sélections, 6 buts

 

1985/86 Cobresal (CHL) 8 matchs, 7 buts

(Championnat du Chili: 5 matchs, 6 buts)

(Coupe du Chili: 3 matchs, 1 but)

1986 Cobreandino (CHL) (prêt) 29 matchs, 27 buts

1987/88 Cobresal (CHL) 60 matchs, 35 buts

(Championnat du Chili: 29 matchs, 8 buts)

(Coupe du Chili: 31 matchs, 27 buts)

1988/91 Saint-Gall (SUI) 66 matchs, 40 buts

(Championnat de Suisse: 61 matchs, 37 buts)

(Coupe de Suisse: 5 matchs, 3 buts)

1991/92 FC Séville (ESP) 63 matchs, 22 buts

(Championnat d'Espagne: 59 matchs, 21 buts)

(Coupe d'Espagne: 4 matchs, 1 but)

1992/96 Real Madrid (ESP) 173 matchs, 101 buts

(Championnat d'Espagne: 137 matchs, 77 buts)

(Coupe d'Espagne: 15 matchs, 10 buts)

(Coupe Européenne: 21 matchs, 14 buts)

1996/2001 Inter Milan (ITA) 149 matchs, 40 buts

(Championnat d'Italie: 102 matchs, 26 buts)

(Coupe d'Italie: 25 matchs, 8 buts)

(Coupe Européenne: 22 matchs, 6 buts)

2001/02 Club America (MEX) 69 matchs, 33 buts

(Championnat du Mexique: 63 matchs, 33 buts)

(Copa Libertadores: 6 matchs)

2002/03 Colo-Colo (CHL) 14 matchs, 8 buts

 

Ivan Zamorano est considéré comme l'un des plus grands joueurs du Chili. Il fut surnommé "l’hélicoptère" pour son incroyable jeu de tête grâce à une détente verticale hors norme. Redoutable finisseur, très altruiste, il savait être collectif et distiller des caviars a ses partenaires quand le besoin s’en faisait sentir. Sous le maillot de Cobresal, l’attaquant chilien fait des premiers pas timides au plus haut niveau. En deux ans, le joueur dispute 31 matches, le temps pour lui d’inscrire la bagatelle de 8 buts. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4487704_201501264331762.jpgUn chiffre somme toute honorable, mais loin de la réputation de serial buteur qu’il va ensuite connaître. Qu’à cela ne tienne, cela ne l’empêche pas de traverser l’Océan Atlantique pour découvrir l’Europe du football. Seulement voilà, c’est une destination pour le moins étonnante que choisit l’avant-centre. En effet, c’est en Suisse et au FC Saint-Gall qu’il débarque. Et deux ans plus tard, après avoir inscrit pas moins de 34 buts en 56 matches, le natif de Colonia de Maipu devient l’une des sensations du Vieux continent. Et c’est fort logiquement qu’il plie bagages direction l’Espagne et le FC Séville. C’est alors le début de la gloire. Pas le temps d’ouvrir ses valises que le joueur change à nouveau de maillot. Exit l’Andalousie, c’est au Real Madrid que le Chilien se rend. Et là, le bilan est sans appel : 101 buts inscrits en 173 parties disputées, un serial buteur est né. La saison 1994-1995 marque le retour du Real qui gagne le championnat grâce à un football offensif, guidé par le jeu clairvoyant de Michael Laudrup, l'éclosion de Raúl González et les talents de finisseur de Zamorano. On gardera en tête un mémorable 5 à 0 infligé au Barça, avec un triplé du Chilien. C’est alors la consécration total pour celui que l’on surnomme l’Hélicoptère. Planant au-dessus des cieux de la capitale espagnole, le goleador doit pourtant quitter la Casa Blanca durant l’été 1996. Il signe alors à l’Inter Milan, et voit ses statistiques chuter littéralement. Même s’il passe 5 saisons en Lombardie, il ne trouve le chemin des filets qu’à 38 reprises. Il gagne la Coupe UEFA contre la Lazio Rome en 1998, effaçant ainsi l'échec de l'année précédente contre le FC Schalke 04. Formant avec Marcelo Salas un redoutable duo d'attaque, il a notamment contribué à hisser l'équipe nationale du Chili jusqu'en huitième de finale de la Coupe du monde 98. Il tire sa révérence avec la sélection nationale le 1er septembre 2001 sur une victoire 2 à 1 contre la France en match amical, alors auréolée des titres de champion du Monde et d'Europe. Puis fini le temps où il était un chasseur de buts, à 34 ans Zamorano décide de rentrer dans son Amérique natale. Et s’il opère d’abord un détour par le Mexique à l’America, l’attaquant s’offre une dernière pige au Chili, à Colo Colo. Et en 2003, alors qu’il a 36 ans, l’avant-centre raccroche les crampons, après une carrière professionnelle qui s'étend sur plus de 16 ans. Il est aussi un joueur atypique puisqu'il est le premier joueur à porter comme numéro l'addition 1+8 en guise de numéro 9 lors de son passage à l'Inter, le 9 étant réservé à Ronaldo. Aujourd'hui, Iván Zamorano s'est reconverti en homme d'affaires. Il a créé "la ciudad deportiva", centre sportif sur les contreforts de la Cordillière à Santiago, un complexe assez géant avec des gymnases, terrains de football, de tennis, etc … En parallèle, il a mis en place la "fundacìon Ivan Zamorano", pour aider les jeunes défavorisés qui connaissent des problèmes de drogues, d'alcool et de délinquance. Médiatiquement connu, mais pas reconnu, il aurait mérité plus de distinctions personnelles, plus de reconnaissance pour son talent de buteur qui malheureusement n’a jamais été mis en avant.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Copa America en 1987 (Chili)

Médaille de Bronze aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 (Chili)

Vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 1998 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1997 (Inter Milan)

Vainqueur de la Copa Iberoamericana en 1994 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1995 (Real Madrid)

Champion du Mexique en 2002 (America)

Vice-champion du Chili en 2003 (Apertura) (Colo-Colo)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1993 (Real Marid)

Vainqueur de la Coupe du Chili en 1987 (Cobresal)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2000 (Inter Milan)

Champion du Chili de D2 en 1985 (Trasandino)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d’Espagne en 1995 (27 buts)

Meilleur buteur du championnat de Suisse en 1989 (23 buts)

Meilleur buteur des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 (6 buts)

Élu meilleur joueur étranger d’Espagne en 1995

Élu meilleur joueur étranger de Suisse en 1990

Élu meilleur athlète de l’année du football chilien en 1990

Élu meilleur sportif du Chili en 1992

Élu meilleur joueur ibéro-américain du championnat d’Espagne en 1993 et 1995 (Trophée EFE)

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1995

Nommé au FIFA 100

Intronisé au Hall of Fame de l'Inter Milan

Ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF

 

VIDÉO




26/01/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres