Football-the-story

Football-the-story

Morlaye Soumah

Morlaye Soumah.jpg
Photo: ©Tony Marshall/EMPICS

 

Morlaye Soumah

 

Né le 4 novembre 1971 à Conakry (GUI)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7574587_201802075136357.png Guinéen, Défenseur central, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7574587_201802075136357.png 69 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 15 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 17 sélections)

(Qualif Coupe d'Afrique des Nations: 29 sélections, 2 buts)

(Coupe d'Afrique des Nations: 8 sélections)

 

1ère sélection : le 29 avril 1988 contre la Mauritanie (1-1)

Dernière sélection : le 7 février 2004 contre le Mali (1-2)

 

1988/91 Tonnerre Yaoundé (CAM)
1991/2003 SC Bastia (FRA) 323 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 245 matchs)
(Championnat de France de D2: 34 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 15 matchs)
(Coupe de la ligue: 14 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
(Coupe Intertoto: 11 matchs)
1993/94 US Valenciennes (FRA) (Prêt) 25 matchs 
(Championnat de France de D2: 24 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
2003/04 SC Bastia B (FRA) 16 matchs
 
International Guinéen aux dreadlocks légendaires, Morlaye Soumah fait partie des emblématiques défenseurs du championnat de France dans les années 90.
 
Libéro talentueux sans avoir un immense gabarit, il était néanmoins très difficile à passer balle au pied, avec des tacles toujours précis et une excellente relance derrière. Après avoir refusé l'Olympique Lyonnais à cause du froid, l'homme à la grinta incarnée va s'installer sur l'Île de Beauté au SC Bastia en 1991, là où il va passer la majeure partie de sa carrière. Il enfilera pas moins de 323 fois le maillot du club corse en pro entre 1991 et 2003. Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1995 et de la Coupe de France en 2002, il permet aux Bleu et Blanc de goûter trois fois à l'Europe. De quoi devenir l’un des chouchous de Furiani. En 2016, celui qui obtiendra 69 sélections avec le Syli national racontait une anecdote marquante pour le site "Spiritu-Turchinu", sur l’époque où Robert Nouzaret le mettait sur le banc: "Un jour, Nouzaret s’est fait choper dans le couloir qui mène au vestiaire par un supporter. Ce dernier a commencé à l’engueuler et le bousculer pour me remettre titulaire! Moi je me suis dit: "Oh putain il va croire que ça vient de moi", finalement j’ai rejoué et puis la tribune poussait!" C’est tout naturellement qu’il reste un des joueurs les plus aimés du Sporting encore aujourd’hui.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (SC Bastia)
Champion du Cameroun en 1988 (Tonnerre Yaoundé)
Finaliste de la Coupe de France en 2002 (SC Bastia)
Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1989 et 1991 (Tonnerre Yaoundé)
Finaliste de la Coupe du Cameroun en 1990 (Tonnerre Yaoundé)
Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1995 (finale non-jouée) (SC Bastia)
 
SOURCES/RESSOURCES
 


04/11/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1329 autres membres