FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ole Gunnar Solskjaer

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6964560_201702245706792.jpg
Ole Gunnar Solskjaer

 

Ole Gunnar Solskjaer

Né le 26 février 1973 à Kristiansund (NOR)

Norvege.png Norvégien, buteur, 1m78

Surnoms: "Baby face killer", "Super Sub"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png 67 sélections, 23 buts

(Matchs amicaux: 33 sélections, 9 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 5 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 17 sélections, 9 buts)

(Euro: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 26 novembre 1995 contre la Jamaïque (1-1)

Dernière sélection : le 7 février 2007 contre la Croatie (1-2)



https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5338164_201512091353848.png espoirs: 19 sélections, 13 buts

 

1990/94 Clausenengen FK (NOR) 109 matchs, 115 buts

1994/96 Molde FK (NOR) 54 matchs, 41 buts

(Championnat de Norvège: 42 matchs, 31 buts)

(Coupe de Norvège: 8 matchs, 7 buts)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 3 buts)

1996/2007 Manchester UTD (ANG) 366 matchs, 126 buts

(Championnat d'Angleterre: 235 matchs, 91 buts)

(Coupe d'Angleterre: 30 matchs, 8 buts)

(Coupe de la ligue anglaise: 11 matchs, 7 buts)

(Community Shield: 4 matchs)

(Ligue des Champions: 81 matchs, 20 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match)

(Coupe du Monde des clubs: 3 matchs)

 

C'est l'histoire d'un type qui, joueur, passe sa vie sur un banc. Surnommé "Baby face Killer" ou "Super Sub" pour sa tendance naturelle à effectuer des rentrées fracassante, Ole Gunnar Solskjaer a avoué qu’il profitait des minutes passées sur le banc pour analyser le jeu des défenseurs adverses et les faire déjouer quand il entrait ensuite sur le terrain, dévorant les espaces en fin de match avec un positionnement clinique, afin de se mettre en évidence. Spécialiste du Fergie Time, il nous vient tout droit de Norvège qui possède l’une de ses plus belles générations de footballeurs, en l’occurrence celle qui constituera la meilleure équipe nationale de l’histoire du foot norvégien, celle des années 90. Mais cette équipe de Norvège entraîné par Egil Olsen et son jeu résolument négatif, et de loin la formation la plus ennuyeuse de la Coupe du Monde 98 et de l’Euro 2000. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_6964574_201702240001585.jpgOn oubliera donc Solskjær l’international norvégien, ses 66 sélections et ses 24 buts, pour garder en mémoire sa carrière en club. Né le 26 février 1973 à Kristiansund, principale ville du Nordmøre, c'est dans une petite bourgade qu'il apprend le métier de footballeur, au FK Clausenengen, d'abord au sein du centre de formation puis en équipe première. Après 4 années passées en troisième division norvégienne avec une moyenne de plus d'un but par match, il rejoint le Molde FK en 1994. Il y joue deux saisons avant de partir pour l'Angleterre et le club mythique de Manchester United qui débourse 1,8 millions d'euros pour ce jeune norvégien encore inconnu du grand public. C'est ce club qui l'a fait connaître au plus haut niveau. Le 25 août 1996, il fait ses débuts en Premier League à Old Trafford. Sir Alex Ferguson lui offre ses premières minutes face à Blackburn lors de la troisième journée de championnat. Mené 2 buts à 1, on assiste alors à la formation d’un mythe. Six minutes plus tard, le Norvégien inscrit son premier but et arrache le match nul. Dès lors tout est dit : Derrière ce visage d’ange se cache un instinct de tueur. Les supporters mancuniens se souviennent encore que c'est lui qui a offert à leur club la Ligue des Champions en 1999. Face au Bayern Munich, au terme d'un match serré, mais dominé par les Bavarois, les mancuniens vont d'abord réussir à revenir à égalité à quelques minutes de la fin du match par Teddy Sheringham avant qu'Ole Gunnar, entré en jeu 10 minutes plus tôt à la place d’Andy Cole, ne donne la victoire finale aux siens dans les arrêts de jeu. Il a d'ailleurs fait de ses buts dans les dernières minutes une marque de fabrique. Lors de cette saison historique, le remplaçant de luxe (seulement dix-sept titularisations) n’en perdra pas son killer instinct (dix-sept buts en Premier League). En entrant régulièrement en fin de match, lorsque le score était en défaveur de son équipe ou qu'aucune équipe n'avait réussi à prendre l'avantage, il marqué à plusieurs reprises des buts décisifs pour les Red Devils. Il frappe même les esprits un soir de février 1999, lors d’un match de championnat à Nottingham Forest : Alors que United mène déjà 4 buts à 1, Solskjaer entre à un quart d’heure de la fin et trouve le temps d’inscrire un quadruplé, année du triplé historique de Manchester United. Il passera onze saisons à Manchester United. Ole Gunnar fera d’ailleurs toute sa fin de carrière chez les Red Devils. Il deviendra peu à peu un titulaire, notamment en 2001-2002, sans doute sa saison la plus pleine, aux cotés de Ruud van Nistelrooy. En septembre 2003, une récurrente douleur au genou incite les médecins à le passer sur la table d’opération. Dès lors, la carrière du "Super-Sub" se poursuivra en pointillés. Il effectue son retour en février 2004 durant quelques bouts de matches avant de se briser le genou pour de bon. On ne le voit plus sur les terrains pendant quasiment deux saisons, mais il reste présent. Il effectue son retour lors de la saison 2006-2007, histoire de remporter son sixième titre de champion aux cotés de Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo. Il met un terme à sa riche carrière en 2007 et prend place immédiatement au sein du staff de Sir Alex comme préparateur. L'ancien Super Sub endosse ensuite le costume d'entraîneur remportant avec le Molde FK son premier titre de champion de Norvège de l'histoire du club, après avoir connu sept fois la deuxième place. Fin 2018, il est nommé entraîneur intérimaire de Man U suite au départ de Mourinho avant de signer définitivement comme titulaire avec le club de son coeur en mars 2019. Une certaine attirance, décidément, pour le banc de touche mancunien.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des Champions en 1999 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1999 (Manchester UTD)

Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 1999 (Manchester UTD)

Champion d’Angleterre en 1997, 1999, 2000, 2001, 2003 et 2007 (Manchester UTD)

Vice-champion d’Angleterre en 1998 et 2006 (Manchester UTD)

Vice-champion de Norvège en 1995 (Molde FK)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1999 et 2004 (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 2007 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Community Shield en 1996 (non-joué), 1997 (non-joué) et 2003 (Manchester UTD)

Finaliste de la Community Shield en 1998, 1999 et 2000 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 2006 (non-joué) (Manchester UTD)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 2003 (Manchester UTD)

Champion de Norvège de D4 en 1993 (Clausenengen)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu joueur norvégien de l’année (Prix Kniksen) en 1996

Prix Kniksen d’Honneur en 2007

Chevalier de l'Ordre Royal norvégien de Saint-Olaf en 2008

Intronisé au Hall of Fame du football norvégien en 2012

Prix Peer Gynt en 2009 pour sa contribution au football norvégien

 

VIDÉO




21/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1028 autres membres