FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Thomas Helmer

Thomas Helmer.jpg
Thomas Helmer

 

Thomas Helmer

Né le 21 avril 1965 à Herford (ALL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Défenseur central, 1m85

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 68 sélections, 5 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Qualif Euro: 10 sélections, 1 but)

(Euro: 9 sélections)

 

1ère sélection : le 10 octobre 1990 contre la Suède (3-1)

Dernière sélection : le 29 juin 1998 contre le Mexique (2-1)

 

1984/86 Arminia Bielefeld (ALL) 40 matchs, 5 buts
(Championnat d'Allemagne: 4 matchs)
(Championnat d'Allemagne de D2: 35 matchs, 5 buts)
(Coupe d'Allemagne: 1 match)
1986/92 Borussia Dortmund (ALL) 222 matchs, 22 buts
(Championnat d'Allemagne: 190 matchs, 16 buts)
(Coupe d'Allemagne: 16 matchs, 4 buts)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 12 matchs, 2 buts)
1992/99 Bayern Munich (ALL) 243 matchs, 31 buts
(Championnat d'Allemagne: 191 matchs, 24 buts)
(Coupe d'Allemagne: 17 matchs, 3 buts)
(Coupe de la ligue allemande: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 17 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 15 matchs, 1 but)
1999/2000 Sunderland (ANG) 2 matchs
1999 Hertha Berlin (ALL) (Prêt) 12 matchs, 1 but
(Championnat d'Allemagne: 5 matchs, 1 but)
(Coupe d'Allemagne: 1 match)
(Ligue des Champions: 6 matchs)

 

"Le but fantôme". Cette expression restera toujours liée à un grand nom du football allemand : Thomas Helmer. Lors du derby bavarois entre le Bayern Munich et le FC Nuremberg le 23 avril 1994, sur un corner, il envoie le ballon non pas dans le but, mais à côté. L'arbitre décide cependant, après avoir consulté son assistant, de valider le but. Le "but fantôme" est né. Trois jours plus tard, pour la première et seule fois de l'histoire, la DFB décide de faire rejouer le match. Plutôt que 2-1, le Bayern s'impose 5 buts à 0 le 3 mai. Thomas Helmer.jpgLa carrière de Thomas Helmer, originaire de Herford, débute au SG Bad Salzuflen. Il arrive en 1984, à 19 ans, à l'Arminia Bielefeld, qui évolue alors en Bundesliga. Un an plus tard, il vit la descente en deuxième division. Une chance dans son malheur, car en deuxième division il devient titulaire. Lors d'un match de qualification de la sélection de l'armée fédérale pour la Coupe du Monde, il est découvert par Reinhard Saftig, alors entraîneur à Dortmund, qui le fait venir au Borussia en 1986. Auréolé d’une Coupe d’Allemagne avec le BvB au terme d'une finale épique face au Werder Brême (4 buts à 2), ses sept saisons en Bavière seront celles d’une révélation personnelle, puisque ce milieu de terrain de métier est replacé en défense centrale par Erich Ribbeck jusqu’à devenir l’un des derniers libéros contemporains. Il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale mais ne fait toutefois ses débuts internationaux qu'en octobre 1990. Il dispute près de 190 matches avec les Jaune et Noir avant d'exprimer ses velléités de départ pour... le Bayern. Seulement voilà, le Borussia a la dent dure et refuse de voir son joueur, qui devenait alors un des hommes forts du football allemand, rejoindre le rival. S'en suit un bel imbroglio, avec la complicité de l'Olympique Lyonnais. Les Gones achètent la star allemande à l'été 1992, avant de le revendre au Bayern trois mois plus tard pour 7,5 millions de Deutsche Mark, un record à l'achat pour le club bavarois. Heureusement, le jeu en valait la chandelle. Si le point culminant de sa carrière reste la victoire de l’Euro 1996 avec la Mannschaft, ses années bavaroises sont aussi richement garnies : trois titres, une coupe nationale et une coupe UEFA. Pour la fin de sa carrière professionnelle, Thomas Helmer, 68 fois international, part en Angleterre, à Sunderland. Il effectue également un bref passage au Hertha Berlin. Sa carrière de footballeur s'achève en 2002. La même année, lors de la Coupe du Monde au Japon et en République de Corée, Helmer change de camp : il devient consultant en Asie pour la télévision. Il s'est depuis imposé comme un présentateur reconnu et présente de nombreuses émissions sportives. En outre, il est aussi le parrain de la campagne de prévention contre les onychomycoses " Gesund zu Fuß" ("la santé du pied") et s'investit avec sa femme pour SOS-Villages d'enfants. Que ce soit sur le terrain ou à côté, ce que Thomas Helmer a accompli a du sens. Assumer des responsabilités n'a jamais été un problème pour lui ; comme il l'a dit un jour : "Il faut bien que quelqu'un prenne la situation en main".

 

PALMARÈS


Vainqueur de l'Euro en 1996 (Allemagne)

Finaliste de l'Euro en 1992 (Allemagne)

Finaliste de la Coupe du Monde militaire en 1987 (Allemagne)

Finaliste de la Ligue des champions en 1999 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1996 (Bayern Munich)

Champion d’Allemagne en 1994, 1997 et 1999 (Bayern Munich)

Vice-champion d’Allemagne en 1992, 1993 (Borussia Dortmund), 1996 et 1998 (Byaern Munich)

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1989 (Borussia Dormtund) et 1998 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1999 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 1989 (Borussia Dortmund)

Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 1994 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Allemande en 1997 et 1998 (Bayern Munich)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu "Homme de l'année" par le magazine allemand "Kicker" en 1996



07/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 983 autres membres