FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Walter Samuel

Walter Samuel.jpg
Walter Samuel

 

Walter Adrián Luján Samuel

Né le 23 mars 1978 à Laborde (ARg)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Défenseur central, 1m83

Surnom: "El Muro"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 57 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 20 sélections, 3 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 26 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections)

(Copa America: 4 sélections)

(Coupe des Confédérations: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 4 février 1999 contre le Venezuela (2-0)

Dernière sélection : le 11 août 2010 contre l'Eire (1-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png non-officiel: 1 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png espoirs: 3 sélections, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png U20: 6 sélections

 

1996/97 Newell’s Old Boys (ARG) 42 matchs
1997/2000 Boca Juniors (ARG) 103 matchs, 5 buts
(Championnat d'Argentine: 77 matchs, 4 buts)
(Copa Mercosur: 7 matchs)
(Copa Libertadores: 19 matchs, 1 but)
2000/04 AS Roma (ITA) 174 matchs, 11 buts
(Championnat d'Italie: 122 matchs, 9 buts)
(Coupe d'Italie: 13 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 1 match)
(Ligue des Champions: 22 matchs)
(Coupe UEFA: 16 matchs, 2 buts)
2004/05 Real Madrid (ESP) 38 matchs, 2 buts
(Championnat d'Espagne: 30 matchs, 2 buts)
(Ligue des Champions: 8 matchs)
2005/14 Inter Milan (ITA) 237 matchs, 17 buts
(Championnat d'Italie: 169 matchs, 14 buts)
(Coupe d'Italie: 17 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 4 matchs)
(Ligue des Champions: 46 matchs, 3 buts)
(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)
2014/16 FC Bâle (SUI) 47 matchs, 3 buts
(Championnat de Suisse: 29 matchs, 2 buts)
(Coupe de Suisse: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 4 matchs)
(Ligue Europa: 7 matchs, 1 but)
 
International avec l'Albiceleste à 57 reprises, on préfère retenir de Walter Samuel la gloire sépia d'Il Muro ("Le Mur" en italien), ses années à Boca, à la Roma, au Real ou à l'Inter. Solide élément de l’histoire, il a su écrire son propre roman. Juge pour certains, chef guerrier pour d’autres. En Italie, l'homme né Walter Adrián Luján aura laissé une trace indélébile à partir de la saison 2000-01 où il évoluait à la Roma et a été l’un des grands artisans du titre, puis à l'Inter, remportant notamment la Ligue des champions en 2010. Si l'argentin, alors chez la Louve, n'avait pas fait l'erreur d'aller voir ce qu'il se passait du côté du Real Madrid, il serait peut-être devenu le meilleur défenseur central qu'ait connu l'Argentine. Enrôlé pour 24 millions d'euros en 2004, il devient l’un des stoppeurs les plus chers de l’histoire à l’époque. Malheureusement, il ne se montrera pas aussi décisif avec les Merengues qui comptent dans leur rang Zinedine ZidaneRonaldoRoberto Carlos et Luis Figo. Il apparaît fébrile, peu rassurant et devient l’une des têtes de turc de la presse spécialisée. Celui qui est le premier défenseur de l’ère galactique n’a jamais confirmé avec la Maison Blanche qui n'avait toujours pas compensé le départ de Claude Makélélé au milieu. Il part une saison plus tard chez les Nerazzurri pour 18 millions d'euros. Avec Lucio, il va former l’une des charnières centrales les plus sures d’Europe. Auteur d'un fabuleux triplé (Coupe-Championnat-Ligue des Champions) en 2010, les soldats de José Mourinho étaient visiblement prêts à donner leur vie pour triompher. Fort dans les airs, ferme dans ses tacles, Samuel est apparu pas moins de 38 fois cette saison-là, toutes compétitions confondues. Il aurait même pu en jouer bien plus s'il n'avait pas été suspendu à plusieurs reprises (il a pris la bagatelle de 14 jaunes et un rouge). Après neuf saisons passées au club, il s'offre un ultime challenge en s'engageant avec le FC Bâle. Si l'on ajoute deux titres de champion de Suisse au cours de son cursus, on préfère retenir les 18 trophées précédents au compteur de l'Argentin, du Mondial des moins de 20 ans en 1997 aux six Scudetti, en passant par la Copa Libertadores glanée en 2000.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe des Confédérations en 2005 (Argentine)
Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1997 (Argentine)
Vainqueur de la Ligue des champions en 2010 (Inter Milan)
Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2010 (Inter Milan)
Vainqueur de la Copa Libertadores en 2000 (Boca Juniors)
Finaliste de la Supercoupe de l'UEFA en 2010 (Inter Milan)
Champion d’Italie en 2001 (AS Roma), 2007, 2008, 2009 et 2010 (Inter Milan)
Vice-champion d’Italie en 2002, 2004 (AS Roma), 2006 et 2011 (Inter Milan)
Vice-champion d'Espagne en 2002 (Real Madrid)
Champion de Suisse en 2015 et 2016 (FC Bâle)
Champion d'Argentine en 1998 (Ap.) et 1999 (Clau.) (Boca Juniors)
Vice-champion d'Argentine en 1997 (Ap.) (Boca Juniors)
Vainqueur de la Coupe d'Italie en 2006, 2010 et 2011 (Inter Milan)
Finaliste de la Coupe d'Italie en 2007 et 2008 (Inter Milan)
Finaliste de la Coupe de Suisse en 2015 (FC Bâle)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2001 (AS Roma), 2005, 2006, 2008 (finale non-jouée) et 2010 (Inter Milan)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 2007 (finale non-jouée), 2009 (finale non-jouée) et 2011 (Inter Milan)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur défenseur de l'année de Série A en 2010
Nommé dans l'équipe type Sud-américaine de l'année  en 1999
Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 2002 et 2004
 
SOURCES/RESSOURCES
- Photo: ©Taringa


21/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1144 autres membres