Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Yvan Beck

Yvan Beck.jpg
Photo: ©FC Sète 1934

 

Yvan Beck

 

Ivan "Ivica" Bek

Né le 29 octobre 1909 à Belgrade (YOU)

Décédé le 2 juin 1963 à Sète (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png Yougoslave / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Attaquant, 1m96

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 7 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 3 sélections, 3 buts)

(Jeux Olympiques: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 15 mai 1927 contre la Bulgarie (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 5 sélections

(Matchs amicaux: 5 sélections)

 

Dernière sélection : le 10 octobre 1937 contre la Suisse (2-1)

 

1925/28 BSK Belgrade (YOU) 50 matchs, 51 buts
1928 FK Mačva Šabac (YOU)
1928/31 FC Sète (FRA) 15 matchs, 9 buts
1931/32 Urania Genève Sport (SUI) 16 matchs, 16 buts
1932/35 FC Sète (FRA) 84 matchs, 47 buts
(Championnat de France: 69 matchs, 33 buts)
(Coupe de France: 15 matchs, 14 buts)
1935/39 Saint-Étienne (FRA) 108 matchs, 103 buts
(Championnat de France: 6 matchs, 2 buts)
(Championnat de France de D2: 90 matchs, 85 buts)
(Coupe de France: 12 matchs, 16 buts)
1940/42 Nîmes Olympique (FRA) 6 matchs, 2 buts
 
Yvan Beck comptait parmi les premiers footballeurs à toucher un salaire dans le championnat de France, alors même que le statut de joueur pro n'existait pas encore.
 
Entre 1927 et 1931, cet attaquant a été sept fois international yougoslave, jouant notamment une demi-finale de Coupe du Monde en 1930, à Montevideo. Après des débuts dans l’un des clubs de sa ville natale, le BSK Belgrade, et un bref intermède au FK Macva Šabac, il décide de signer au FC Sète en 1928. Dans le championnat de France encore amateur des années 1920, l’un des meilleurs clubs de l'époque met en place un système "d’amateurisme marron" consistant à recruter des joueurs originaires de l’Europe de l’Est, qui poursuivent officiellement leurs études en France, mais qui consacrent une bonne partie de leur temps à la pratique du football, tout en recevant des rémunérations non officielles. C’est ainsi qu'il remporte la Coupe de France en 1930 puis le doublé coupe-championnat avec "les Dauphins" en 1934tout en étudiant à la faculté de Montpellier. Les statuts de la FIFA n'interdisant pas encore l'engagement d'un joueur pour une seconde équipe nationale, il entame avec succès une procédure de naturalisation en 1933, qui lui permet d'intégrer l'équipe de France. Ivan Bek devient alors Yvan Beck. Sélectionné à cinq reprises entre 1935 et 1937, l'attaquant ne parvient toutefois pas à s'imposer. Il rejoint ensuite l'AS Saint-Etienne qui est pourtant en deuxième division. Sous le maillot vert, Beck inscrit la bagatelle de 103 buts en 108 matches, le tout en seulement quatre saisons! Il inscrit même un quintuplé face à Bordeaux en 1937 lors d'une victoire 7 buts à 2! Ses nombreux exploits permettent aux Verts de monter en première division à l'issue de la saison 1937-38. Il quitte ensuite le Forez en 1940 pour terminer sa carrière de joueur professionnel à Nîmes en 1942. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'homme intègre la Résistance. Il y opère sous le pseudonyme de "Capitaine Tito" en référence à son statut de joueurs sétois et à l’admiration qu’il portait au chef de file de la résistance yougoslave à Hitler. Il dirige notamment le maquis FTP de Bayons dans les Basses Alpes, contribuant à la délivrance de prisonniers dans la citadelle de Sisteron. À la Libération, il ne demande rien. Il tombe dans l'anonymat et trouve un emploi de docker, loin de sa gloire passée. Une collecte est même organisée en 1951 par le président du club sétois Georges Bayrou pour lui venir en aide. Mais rien y fait, Yvan Beck meurt d'une crise cardiaque en juin 1963 dans sa 54ème année. Enterré à Sète, une rue porte son nom dans le port de pêche cher à Georges Brassens.
 
PALMARÈS
 
4ème de la Coupe du Monde en 1930 (Yougoslavie)
Champion de France en 1934 (FC Sète)

Vice-champion de Yougoslavie en 1927 (BSK Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de France en 1930 et 1934 (FC Sète)

Finaliste de la Coupe de France en 1929 (FC Sète

Vice-champion de France de D2 en 1938 (FC Sète)

 

SOURCES/RESSOURCES

 

- Donqui Foot - Hubert Artus



09/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1187 autres membres