FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Charles Orlanducci

Charles Orlanducci.jpg
Charles Orlanducci

 

Charles Orlanducci

Né le le 28 octobre 1951 à Vescovato (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central, 1m75

Surnoms: Le Lion de Vescovato / Charlot

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png  1 sélection

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 15 novembre 1975 contre la Belgique (1-1)

 

1968/69 ASA Vescovato (FRA)
1969/70 SC Bastia B (FRA)
1971/72 Red Star (FRA) (prêt) 24 matchs
(Championnat de France: 20 matchs)
(Coupe de France: 4 matchs)
1969/87 SC Bastia (FRA) 507 matchs, 16 buts
(Championnat de France: 430 matchs, 14 buts)
(Coupe de France: 61 matchs, 2 buts)
(Challenge des Champions: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 15 matchs)

 

Ancien défenseur emblématique des Bleus, Charles Orlanducci est ce qu'on peut appeler un monument du football corse. Excepté une pige au Red Star durant son service militaire au bataillon de Joinville, il a porté fièrement les couleurs du SC Bastia durant toute sa carrière ou presque, de 1969 à 1987, avec en point d'orgue l'épopée bastiaise en Coupe de l'UEFA en 1978. Pour les supporters du Sporting, c'est le "Lion de Vescovato". Un surnom que le défenseur charmant et rugueux doit à ses origines et ses célèbres montées rageuses comme le lion, balle au pied et crinière au vent. Il n'hésitait pas également à se retrouver aux avant-postes pour placer son jeu de tête. Né à Vescovatu, il a été l'un des meilleurs défenseurs de sa génération comme il le dit si bien: "Je pense que j'ai fait partie de ceux qui ont révolutionné le poste de stoppeur. Avant, le stoppeur qui récupérait un ballon avait la simple tâche de le dégager fort et loin, et si possible sur un partenaire. Moi, j'avais décidé de garder le ballon et d'essayer d'en faire un meilleur usage tactique, même si parfois... Bref, je voulais participer au jeu. Je sentais le moment où mes partenaires ne trouvaient pas la faille et je décidai de remonter le terrain balle aux pieds jusqu'à la surface adverse, où je créais le surnombre. Et croyez-moi, ça marchait ! Au début, Cahuzac m'a fait de nombreuses remontrances sur cette façon de jouer, mais il ne pouvait me changer, c'était mon tempérament. " Le capitaine du maillot bleu frappé à la tête de Maure emmène Bastia jusqu'en finale de la Coupe UEFA en 1978, mais échoue face au PSV Eindhoven (0-0 à domicile et défaite 3 buts à 0 aux Pays-Bas), après avoir éliminé des équipes de qualité comme le Sporting Portugal, Newcastle United et le Torino. Trois ans plus tard, il gagne la première et unique coupe de France de l'histoire du club contre les Verts de Saint-Etienne (2 buts à 1) avec une passe décisive délivrée au camerounais Roger Milla pour le deuxième but. Fidèle au club, il dispute plus de 500 matchs au Sporting et détient d'ailleurs le record de rencontres joués en D1 pour le club corse (419 matchs). Il raccroche les crampons en 1987 après dix-huit années de bons et loyaux services dans le championnat de France.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe UEFA en 1978 (SC Bastia)

Vainqueur de la Coupe de France en 1981 (SC Bastia)

Finaliste de la Coupe de France en 1972 (SC Bastia)

Vainqueur du Challenge des champions en 1972 (SC Bastia)

 

SOURCES/RESSOURCES


- Charles Orlanducci - Spiritu Turchinu

- Photo: ©DR



29/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1095 autres membres