FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Christian Abbiati

Christian Abbiati.jpg
Christian Abbiati

 

Christian Abbiati

Né le 8 juillet 1977 à Abbiategrasso (ITA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, Gardien de but, 1m91

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 4 sélections

(Matchs amicaux: 4 sélections)

 

1ère sélection : le 30 avril 2003 contre la Suisse (1-2)

Dernière sélection : le 16 novembre 2005 contre la Côte d'Ivoire (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 4 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 16 sélections

 

1994/98 Monza (ITA) 55 matchs
(Championnat de Série B: 26 matchs)
(Championnat de Série C1: 26 matchs)
(Coupe d'Italie: 3 matchs)
1995/96 Borgosesia (ITA) (Prêt) 29 matchs
1998/2016 Milan AC (ITA)
(Championnat d'Italie: 281 matchs)
(Coupe d'Italie: 33 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 53 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs)
2005 Genoa (ITA) (Prêt)
2005/06 Juventus (ITA) (Prêt) 27 matchs
(Championnat d'Italie: 19 matchs)
(Coupe d'Italie: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
2006/07 Torino (ITA) (Prêt) 38 matchs
(Championnat d'Italie: 36 matchs)
(Coupe d'Italie: 2 matchs)
2007/08 Atlético Madrid (ESP) (Prêt) 30 matchs
(Championnat d'Espagne: 21 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs)
 
Christian Abbiati a été sans aucun doute un très bon gardien, un des meilleurs d’Italie, assez complet et souvent auteur d’arrêts réflexes étonnants cependant il n’a jamais vraiment gommé certains défauts, ce qui fait qu’il a eu l’image d’être un gardien assez irrégulier même si au final Abbiati a apporté beaucoup d’assurance à sa défense et a montré une incroyable détermination à progresser et à faire triompher ses coéquipiers. Arrivé 3ème gardien en 1998, il réussit à supplanter en quelques semaines Jens Lehmann et Sebastiano Rossi. Il bénéficie des bourdes du premier et des écarts de conduite du second pour devenir titulaire. Ses parades sur la pelouse de Pérouse permettront au Milan de remporter un Scudetto sur le gong. Auréolé d’un premier titre avec le Milan AC, sa carrière semble toute tracée : il sera le successeur de Rossi pour les années 2000 de la formation lombarde… Sauf que l’histoire ne s’écrit jamais qu’à la plume de ses vainqueurs. En effet, avec l’arrivée de Nelson Dida en 2002, la position de titulaire de Christian Abbiati chancèle. Le Brésilien détourne trois tentatives turinoises lors de la séance de tirs au but de la finale de la Ligue des Champions en 2003. Pourtant le portier italien offre la finale lors des derniers instants de la demie retour de C1 sur un tir de l'Intériste Mohamed Kallon dévié du genou. Abbiati ronge son frein pendant trois ans, jusqu’à l’été 2005. Tout bascule alors: d’abord prêté à un Genoa finalement rétrogradé administrativement en Serie C1, il atterrit à la Juventus pour palier la blessure de Gianluigi Buffon ! Convaincant, séduisant, Abbiati enchaîne avec un prêt au Torino, où il a joué un rôle important dans le maintien en Série A, puis à l’Atletico Madrid, terminant quatrième de la Liga avec les Colchoneros. Toutefois, inévitablement, le lombard revient à ses premiers amours chaque été. Et finit par s’imposer de nouveau, sous l’oeil bienveillant de Carlo Ancelotti. Malgré une grave blessure en fin de saison, le rossonero n’abandonne jamais. Il revient pleinement sur le devant de la scène avec l’arrivée de Massimiliano Allegri, avec lequel il part à la conquête du titre de 2011, le 18ème de l’histoire du club, dont il est l’un des principaux artisans. La témérité et le caractère du lombard payent. En revanche, il décide de clore le chapitre de la sélection italienne, lassé d’y faire le troisième gardien. Au fil des années suivantes, Abbiati pose les jalons d’un véritable leadership de vestiaire. Il raccroche en 2016 laissant la place au jeune Gianluigi Donnarumma et clôt définitivement à 38 ans l’ère de la garde prétorienne d’Ancelotti.
 
PALMARÈS
Finaliste de l'Euro 2000 (Italie)
Vainqueur du Championnat d’Europe espoirs en 2000 (Italie)
Vainqueur de la Ligue des champions en 2003 (Milan AC)
Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2003 (Milan AC)
Finaliste de la Coupe intercontinentale en 2003 (Milan AC)
Champion d’Italie en 1999, 2004 et 2011 (Milan AC)
Vice-champion d’Italie en 2005 et 2012 (Milan AC)
Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2003 (Milan AC)
Finaliste de la Coupe d’Italie en 2016 (Milan AC)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2004 et 2011 (Milan AC)
Finaliste de la Supercoupe d'Italie en 1999 et 2003 (Milan AC)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne en 2000


14/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 942 autres membres