FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Torino

Torino.png
Torino FC

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Torino Football Club, fondé le 3 décembre 1906 (Foot Ball Club Torino)

Refondé le 1er septembre 2005

Surnoms: ll Toro (le taureau), l Granata (les grenats)

Couleurs: grenat et blanc

Ennemis jurés: Juventus Turin, Sampdoria Gênes, AtalantaHellas Vérone

Stade: Stadio Olimpico (28 140 places)

 

La création du club

 

Il faut remonter à 1887 pour voir les débuts du Torino, année où est créé le Football & Criket club puis le Nobile Torino deux ans plus tard. Ces deux clubs s'associent et donnent naissance à l’Internazionale Torinese en 1891, la première équipe de football de l'histoire en Italie. Il fusionne ensuite avec le FC Torinese en 1900 et garde ce nom. Mais le véritable tournant pour le club a eu lieu le 3 décembre 1906 dans une brasserie du coin, lorsqu'une alliance se forme entre des dissidents de la Juventus guidés par le suisse Alfredo Dick et les dirigeants du FC Torinese pour crée leur propre club. À l'issue de cette réunion, le Foot Ball Club Torino est né. Le 17 novembre 2005, le club fait faillite pour cause d'instabilité financière avant d'être refondé le 17 juillet de la même année sous le nom provisoire de "Società Civile Campo Torino" puis de devenir le 1er septembre de la même année l'actuel Torino FC.

 

1942-1949, Il Grande Torino

 

- C’est en 1942 que commence l’épopée de ce qui restera dans l’histoire comme le "Grande Torino". Cette année-là est très fastes: le Scudetto et la Coupe d'Italie. Si le championnat n'a pas lieu durant la guerre, l'histoire repart de plus belle à partir de 1946. 3 Scudetti, 3 années de suite. De 1946 à 1948, le Torino ne connaîtra jamais la défaite. Il restera même invaincu à domicile 89 matches de suite, entre janvier 1943 et novembre 1949. L'équipe multiplie les festivals offensifs. Elle inscrit 104 buts durant la saison 46/47, puis 125 en 40 matches durant l'exercice suivant, s'offrant au passage deux records probablement éternels : celui d'un but marqué en moyenne toutes les 29 minutes; et de la plus large victoire de l'histoire en Série A, un 10 buts à 0 contre Alessandria en mai 1948. On ne peut qu’applaudir la performance et saluer les joueurs. "Bravissimi giocatori ". Le Torino avait de beaux jours devant lui et la mainmise sur la Serie A Italienne. Jusqu’à ce mercredi 4 mai 1949…

 

Torino 1949.jpg

(Haut, de gauche à droite): Castigliano, Ballarin, Rigamonti, Loik, Maroso, V. Mazzola

(bas, de gauche à droite): Bacigalupo, Menti, Ossola, Martelli, Gabetto

 

1949, La Tragédie de Superga

 

- Nous sommes le mercredi 4 mai 1949. L’équipe du Torino revient de Lisbonne où elle venait de disputer un match amical contre le Benfica, en l’honneur du capitaine de l’équipe Portugaise Francisco Ferreira. À 9h40 ce jour-là, le Fiat G212 décolle de Lisbonne avant de faire escale à Barcelone. À l’approche de Turin, à 16h55, la tour de contrôle de l’aéroport indique aux pilotes de très mauvaises conditions météo avec des averses, des nuages et des fortes rafales de vent. Pas de réponse. À 17h05, il est déjà trop tard. L'avion s'écrase sur le flanc arrière de la Basilique de Superga. Il n’y a pas de survivants. 18 joueurs, 3 dirigeants, 3 journalistes, 3 membres du staff, dont les entraîneurs et les 4 membres d’équipage, périssent dans le crash. C'est la fin du Grande Torino et le club rentre pour longtemps dans le rang.

 

La Tragédie de Superga.jpg

 

1976, Dernier titre de champion

 

- Dans les années 70, une génération de joueurs talentueux emmenée par le génial meneur de jeu Francesco Graziani va faire renaitre la légende du Toro. Une coupe d'Italie en 1971, plusieurs qualifs en Coupe UEFA mais surtout le sacre en 1976 devant l’éternel rival la Juventus Turin. Paolo Pulici terminera meilleur buteur du championnat avec 21 réalisations.

 

Torino 1976.jpg

(Haut, de gauche à droite): Castellini, C. Sala, Zaccarelli, Graziani, Mozzini, Santin

(bas, de gauche à droite): Pecci, Salvadori, Pulici, P. Sala, Gorin 

 

1992, Finaliste de la Coupe UEFA

 

- Le Toro se retrouve en finale contre l’Ajax de Van Gaal après avoir éliminé en demi le grand Real Madrid, une défaite 2 buts à 1 au Bernabeu et une victoire 2 buts à 0 au retour dans un stade en folie. En finale aller-retour, les scores sont de 2-2 à Turin et…0-0 à Amsterdam en touchant deux poteaux et une barre faisant ainsi honneur à la poisse désormais légendaire du club. L’image de Mondonico soulevant sa chaise pour contester une décision arbitrale est restée gravée dans les mémoires.

 

Torino.jpg

(haut, de gauche à droite): Lentini, Policano, Benedetti, Casagrande, Martin Vasquez, Marchegiani

(bas, de gauche à droite): Fusi, Mussi, Scifo, Cravero, Venturin

 

PALMARÈS COMPÉTITONS NATIONALES


Champion d’Italie en 1928, 1943, 1946, 1947, 1948, 1949 et 1976

Vice-champion d’Italie en 1907, 1915, 1929, 1939, 1942, 1977 et 1985

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1936, 1943, 1968, 1971 et 1993

Finaliste de la Coupe d’Italie en 1938, 1963, 1964, 1970, 1980, 1981, 1982 et 1988

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1993

Champion de Série B en 1960, 1990 et 2001

Vice-champion de Série B en 2012

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS INTERNATIONALES


Finaliste de la Coupe UEFA en 1992 

Vainqueur de la Coupe Mitropa en 1991

Finaliste de la Coupe anglo-italienne en 1970

Finaliste de la Coupe de l'amitié en 1962

 

RECORDS


Plus large victoire: Torino - Reggiana 14-0 (le 5 février 1928)

Plus large défaite: Milan AC - Torino 7-1 (le 1er janvier 1950)

Plus jeune joueur: Alberto Bernardi (ITA) 16 ans et 201 jours (le 2 janvier 1994 contre l'AS Roma)

Plus vieux joueur: Oscar Arnaldo Brevi (ITA) 39 ans et 150 jours (le 14 mai 2007 contre l'Inter)

Plus jeune buteur: Emmanuel Calaio (ITA) 17 ans et 11 mois (le 6 janvier 2000 contre Reggiana)

Plus vieux buteur: Eugenio Corini (ITA) 37 ans et 2 mois (le 7 octobre 2007 contre la Sampdoria)

Record de vente: Davide Zappacosta (ITA) 25 millions d'euros à Chelsea (2017)

Record d'achat: Simone Verdi (ITA) 22 millions d'euros de Naples (2020)

 

TORINO FC ALL-STAR


GARDIENS

 

Lido Vieri (ITA)

Luciano Castellini (ITA)

Valerio Bacigalupo (ITA)

Aldo Olivieri (ITA)

Luca Marchegiani (ITA)

 

DÉFENSEURS

 

Virgilio Maroso (ITA)

Roberto Rosato (ITA)

Aldo Ballarin (ITA)

Giorgio Piua (ITA)

Mario Rigamonti (ITA)

Fabrizio Poletti (ITA)

Roberto Mozzini (ITA)

Jocelyn Angloma (FRA)

Roberto Salvadori (ITA)

Giovanni Francini (ITA)

Roberto Cravero (ITA)

 

MILIEUX

 

Valentino Mazzola (ITA)

Adolfo Baloncieri (ITA)

Giuseppe Grezar (ITA)

Ezio Loik (ITA)

Claudio Sala (ITA)

Renato Zaccarelli (ITA)

Junior (BRE)

Antonio Janni (ITA)

Giorgio Ferrini (ITA)

Giuseppe Dossena (ITA)

Enzo Scifo (BEL)

Gino Rossetti (ITA)

Eusebio Castigliano (ITA)

Patrizio Sala (ITA)

 

ATTAQUANTS

 

Guglielmo Gabetto (ITA)

Paolo Pulici (ITA)

Müller (BRE)

Francesco Graziani (ITA)

Franco Ossola (ITA)

Julio Libonatti (ARG/ITA)

Romeo Menti (ITA)

Andrea Belotti (ITA)

Luigi Meroni (ITA)

Gianluigi Lentini (iTA)

Nestor Combin (ARG/FRA)

Rolando Bianchi (ITA)

 

ENTRAÎNEURS

Luigi Radice (ITA)

Emiliano Mondocino (ITA)

Tony Cargnelli (AUT)

Antonio Janni (ITA)

 

ÉQUIPE TYPE

 

Torino.jpg

 

Ils ont joué au club

 

Salvatore Sirigu (ITA)

Joe Hart (ANG)

Jean-Pierre Cyprien (FRA)

Matteo Darmian (ITA)

Cesare Maldini (ITA)

Kamil Glik (POL)

Davide Zappacosta (ITA)

Johan Walem (BEL)

Alvaro Recoba (URU)

Simone Barone (ITA)

Abedi Pelé (GHA)

Enzo Francescoli (URU)

Wim Kieft (HOL)

Anton Polster (AUT)

Alessio Cerci (ITA)

Denis Law (ECO)

Carlos Aguilera (URU)

Ciro Immobile (ITA)

 

Ils ont débuté au club

 

Federico Marchetti (ITA)

Angelo Ogbonna (ITA)

Federico Balzaretti (ITA)

Dino Baggio (ITA)

Diego Fuser (ITA)

Sergio Pellissier (ITA)

Christian Vieri (ITA)

Fabio Quagliarella (ITA)

 

Le plus capé

 

1) Giorgio Ferrini (ITA) 566 matchs (1959-1975)

Giorgio Ferrini.jpg

2) Paolo Pulici (ITA) 437 matchs (1967-1982)

3) Renato Zaccarelli (ITA) 413 matchs (1974-1987)

4) Claudio Sala (ITA) 360 matchs (1969-1980)

5) Lido Vieri (ITA) 357 matchs (1958-1969)

6) Cesare Martin (ITA) 345 matchs (1919-1936)

7) Luigi Danova (ITA) 340 matchs (1976-1985)

8) Natalino Fossati (ITA) 336 matchs (1964-1974)

9) Antonio Janni (ITA) 330 matchs (1920-1937)

10) Giorgio Puia (ITA) 326 matchs (1963-1972)

 

Le meilleur buteur

 

1) Paolo Pulici (ITA) 172 buts (1967-1982)

Paolo Pulici.jpg

2) Julio Libonatti (ITA) 157 buts (1925-1934)

3) Gino Rossetti (ITA) 144 buts (1926-1933/1937-38)

4) Guglielmo Gabetto (ITA) 127 buts (1941-1949)

5) Marco Ferrante (ITA) 125 buts (1996-2001/2001-2004)

6) Valentino Mazzola (ITA) 123 buts (1942-1949)

7) Francesco Graziani (ITA) 122 buts (1973-1981)

8) Adolfo Baloncieri (ITA) 100 buts (1925-1932)

9) Andrea Belotti (ITA) 99 buts (2015-?) (en cours)

10) Franco Ossola (ITA) 85 buts (1939-1949)

 

Autres

 

 

PALMARÈS COMPÉTITIONS JEUNES/RÉSERVES


Champion d'Italie Primavera en 1967, 1968, 1970, 1977, 1985, 1988, 1991, 1992 et 2015

Vainqueur de la Coupe d'Italie Primavera en 1983, 1984, 1986, 1988, 1989, 1990 et 1999 

Vainqueur de la Supercoupe d'Italie Primavera en 2015 

Vainqueur du Tournoi de Viareggio en 1984, 1985, 1987, 1989, 1995 et 1998 

Vainqueur du championnat Ragazzi en 1930, 1931, 1935 (ULIC) et 1940 (FIGC) 

Vainqueur du championnat Dante Beretti en 1974, 1975, 1978, 1981, 1986, 1988, 1989, 1992, 2007 et 2014 

Vainqueur du championnat Allievi Nazionali en 1967, 1972, ,1973, 1976 et 1980

Vainqueur du championnat Giovanissimi Nazionali en 1985 et 2000

 

SOURCES/RESSOURCES


- Torino FC



16/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1125 autres membres