FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Eric Abidal

Eric Abidal.jpg
Eric Abidal

 

Né le 11 septembre 1979 à Saint-Genis-Laval (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur gauche, 1m86

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 67 sélections

(Matchs amicaux: 33 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 9 sélections)

(Coupe du Monde: 8 sélections)

(Qualif Euro: 15 sélections)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 18 août 2004 contre la Bosnie (1-1)

Dernière sélection : le 15 novembre 2013 contre l'Ukraine (0-2) 

 

1999/2000 Lyon Duchère (FRA) 
2000/01 AS Monaco B (FRA) 8 matchs 
2000/02 AS Monaco (FRA) 26 matchs
(Championnat de France: 22 matchs)
(Coupe de France: 2 matchs) 
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Ligue des Champions: 1 match)
2002/04 Lille OSC (FRA) 68 matchs
(Championnat de France: 62 matchs)
(Coupe de France: 3 matchs)
(Coupe de la ligue: 3 matchs)
2004/07 Olympique Lyonnais (FRA) 107 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 76 matchs)
(Coupe de France: 5 matchs)
(Coupe de la ligue: 5 matchs, 2 buts)
(Trophée des Champions: 1 match)
(Ligue des Champions: 20 matchs)
2007/13 FC Barcelone (ESP) 193 matchs, 2 buts
(Championnat d'Espagne: 125 matchs)
(Coupe d'Espagne: 20 matchs, 2 buts)
(Supercoupe d'Espagne: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 37 matchs)
(Supercoupe de l'UEFA: 2 matchs)
(Coupe du Monde des Clubs: 4 matchs)
2013/14 AS Monaco (FRA) 29 matchs
(Championnat de France: 26 matchs)
(Coupe de France: 3 matchs)
2014 Olympiakos Le Pirée (GRE) 15 matchs
(Championnat de Grèce: 9 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs)

 

Considéré comme une figure marquante du football français des années 2000, Eric Abidal a joué pas moins de 500 matchs dans sa carrière. Les principales qualités du défenseur étaient sa vision du jeu, son aisance technique, la qualité de sa relance, sa science de l'anticipation et surtout un bon jeu de tête. Jamais passé par les centres de formation, des débuts chez les amateurs de Lyon-Duchère, il aura joué dans six clubs différents, principalement à l'Olympique Lyonnais et au FC Barcelone. Arrivé du Lille OSC chez les Gones en 2004, il se distingue rapidement et compose le couloir gauche le plus costaud de l'Hexagone avec Florent Malouda. Dans le Rhône, le défenseur s'élève au rang des meilleurs spécialistes à son poste et devient l'un des symboles de l'OL triomphant du milieu des années 2000. Ses excellentes prestations lui ouvrent les portes de l'équipe de France en 2006. Avec les Bleus, le natif de Saint-Genis-Laval prend part à l'épopée de la Coupe du Monde en Allemagne. Il joue l'intégralité des rencontres, sauf celui du premier tour contre le Togo, et inscrit un tir au but lors de la défaite en finale face à l'Italie. Après le Mondial, il change de galaxie en rejoignant le prestigieux FC Barcelone pour 16 millions d'euros, club avec lequel il atteint des sommets en Espagne et en Europe. Remplaçant de Giovanni van Bronckhorst, il redouble d'efforts et va s'insérer dans le dispositif tactique très précis de Pep Guardiola. Capable de jouer dans les petits espaces, à l'aise dans les dédoublements de passes à une touche de balle, il va aussi apporter sa pointe de vitesse remarquable à la fois devant et derrière. Si il est réputé pour sa combativité sur la pelouse, Éric Abidal est aussi connu pour une bataille autrement plus coriace: celle contre la maladie. À deux reprises, il s'est éloigné du ballon rond en raison d'une défaillance hépatique liée à une tumeur. La seconde fois, il a même été greffé. Pendant plus d'un an, il a délaissé le football après cette lourde chirurgie. Et à chaque fois, celui que les français ont surnommé "Abi" est revenu. Avec le sourire en prime. Mieux, en mai 2011, quasiment ressuscité après sa première opération, le défenseur du Barça, brassard au bras, dispute la finale de la Ligue des Champions face à Manchester United, que le club catalan remporte brillamment 3 buts à 1. L'image bluffe le monde entier. Il remporte au total quatre Ligas, deux C1 et deux Mondiaux des clubs. Moins utilisé par la suite, il ferme sa parenthèse barcelonaise longue de six ans et revient à l'AS Monaco, là-même où il avait débuté en Ligue 1, en septembre 2000. Il s'est laissé séduire par les dirigeants qui voulaient qualifier le club en Ligue des Champions. En défense centrale, son duo avec l’expérimenté Ricardo Carvalho tient parfaitement la baraque pendant les premiers mois de la saison, avant de tanguer sérieusement sous l’effet de l’usure physique des deux vétérans. Côté Bleu, il arrête sa carrière internationale après ses prestations en dents de scie, notamment lors du barrage aller du Mondial 2014 en Ukraine (défaite 2 buts à 0). Sélectionné à 67 reprises, il aura connu le meilleur mais aussi le pire avec les fiascos à l'Euro 2008 (expulsé et éliminé sans gloire au premier tour) et au Mondial 2010 (gréviste en chef de Knysna). Après cela, il se lance un dernier défi en rejoignant les Grecs de l'Olympiakos. Mais l'engagement sera de courte durée: cinq mois plus tard, il annonce qu'il raccroche définitivement les crampons. Il partira ensuite vivre à Barcelone avec son épouse et ses quatre enfants. Dernier épisode en date: il retourne au Barça et devient directeur sportif, en remplacement de Roberto Fernandez. Deux ans avec un bilan assez médiocre sur le mercato, où les joueurs arrivés sous son mandat ont, pour beaucoup, échoué.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 2006 (France)

Vainqueur de la Ligue des champions en 2009 et 2011 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA en 2009 et 2011 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe du Monde des clubs en 2009 et 2011 (FC Barcelone)

Champion d'Espagne en 2009, 2010, 2011 et 2013 (FC Barcelone)

Vice-champion d'Espagne en 2012 (FC Barcelone)

Champion de France en 2005, 2006 et 2007 (Olympique Lyonnais)

Vice-champion de France en 2014 (AS Monaco)

Champion de Grèce en 2015 (Olympiakos Le Pirée)

Vainqueur de la Coupe d'Espagne en 2009 et 2012 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe d'Espagne en 2011 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2007 (Olympique Lyonnais)

Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2009, 2010 et 2011 (FC Barcelone)

Finaliste de la  Supercoupe d'Espagne en 2012 (finale non-jouée) (FC Barcelone)

Vainqueur du Trophée des champions en 2004, 2005 (finale non-jouée) et 2006 (finale non-jouée) (Olympique Lyonnais)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Prix LFP du meilleur défenseur du championnat d'Espagne en 2011

Nommé dans l'équipe type de l'année UEFA en 2007

Nommé dans l'équipe type de l'année du championnat de France en 2005, 2006 et 2007

Trophée d’honneur UNFP en 2015

Élu joueur de l'année du FC Barcelone en 2012

À reçu le Prix International "Giacinto Facchetti" en 2013

 

SOURCES/RESSOURCES


- Photo: ©S. Boué/L'Equipe



08/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1144 autres membres