FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Florent Laville

Florent Laville.jpg
Florent Laville

 

Florent Laville

Né le 7 août 1973 à Valence (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Défenseur central, 1m85

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png olympique: 1 sélection

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 17 sélections, 2 buts

 

1993/2003 Olympique Lyonnais (FRA) 260 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 204 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 12 matchs)
(Coupe de la ligue: 9 matchs)
(Ligue des Champions: 11 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 24 matchs)
2003 Bolton Wanderers (ANG) (Prêt) 10 matchs
2003/05 Bolton Wanderers (ANG) 5 matchs
2004 Coventry City (ANG) (Prêt) 6 matchs
2005/07 Bastia (FRA) 42 matchs, 1 but
(Championnat de France: 37 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 4 matchs)
(Coupe de la ligue: 1 match)
 
Le vrai défenseur. À l’ancienne. Solide, dur sur l’homme, avec un mental de battant. Toujours prêt à tout donner. Jusqu’au bout. Et si Florent Laville n’est pas le plus connu des anciens joueurs de l’OL, il n’en reste pas moins l’un des plus importants. Pur produit du centre de formation lyonnais, il est un joueurs symbolique de l’ascension des rhodaniens. L’une des pierres angulaires de l’équipe lyonnaise du début des années 2000. Pour son premier match professionnel, Florent Laville est tout de suite entré dans le vif du sujet le 11 mars 1994 à Gerland, face à l'AS Monaco, au marquage de Jürgen Klinsmann. "Je n'avais rien dormi la veille du match, mais ça s'est bien passé, on avait gagné, sans concéder de but. " raconte-il. Ex-international Espoirs, il a disputé un championnat d'Europe en 1996 terminé à la 3ème place et participé aux Jeux Olympiques d'Atlanta la même année avec l'équipe de Raymond Domenech. Il ne jouera malheureusement jamais en bleu. Malgré tout, il succède ensuite avec brio à Alain Caveglia en tant que capitaine de l'OL en décembre 1999. Celui qui, dans l’ombre, aura contribué aux premiers titres du club. La Coupe de la Ligue de 2001, les deux premiers championnats en 2002 et 2003. Puis il s’en ira tenter l’aventure anglaise. Avec moins de réussite. Il revient en France en 2005 pour jouer en Ligue 2 à Bastia, devenant un pilier de l'équipe corse avec laquelle il manque de peu la remontée en Ligue 1. Après avoir manqué la fin de la saison 2005-2006 à cause d'une blessure, il doit subir une opération aux vertèbres cervicales début septembre 2006. C'est en mai 2007 qu'il arrête sa carrière après une saison encore marquée par les blessures. Mais peu importe, à Lyon, tout le monde sait que l’homme n’avait plus rien à prouver.
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997 (Olympique Lyonnais)
Champion de France en 2002 et 2003 (Olympique Lyonnais)
Vice-champion de France en 1995 et 2001 (Olympique Lyonnais)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2001 (non-joué) (Olympique Lyonnais)
Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1996 (Olympique Lyonnais)
Vainqueur du Trophée des champions en 2002 (non-joué) (Olympique Lyonnais)


03/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1086 autres membres