FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Jurgen Klinsmann

Jurgen Klinsmann.jpg

Jürgen Klinsmann

 

Jürgen Klinsmann

Né le 30 juillet 1964 à Göppingen (ALL)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, attaquant, 1m82

Surnoms: "Klinsi", Le roi du plongeon

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 108 sélections, 47 buts

(Matchs amicaux: 51 sélections, 17 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 14 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 17 sélections, 11 buts)

(Qualif Euro: 13 sélections, 10 buts)

(Euro: 13 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 12 décembre 1987 contre le Brésil (1-1)

Dernière sélection : le 4 juillet 1998 contre la Croatie (0-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png olympique: 14 sélections, 8 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs: 14 sélections, 8 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U16: 3 sélections

 

1981/84 Stuttgarter Kickers (ALL) 65 matchs, 25 buts

(Championnat d'Allemagne de D2: 61 matchs, 22 buts)

(Coupe d'Allemagne: 4 matchs, 3 buts)

1984/89 VfB Stuttgart (ALL) 186 matchs, 94 buts

(Championnat d'Allemagne: 156 matchs, 79 buts)

(Coupe d'Allemagne: 16 matchs, 10 buts)

(Coupes d'Europe des clubs champions: 2 matchs)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 1 but)

(Coupe de l'UEFA: 8 matchs, 4 buts)

1989/92 Inter Milan (ITA) 123 matchs, 40 buts

(Championnat d'Italie: 95 matchs, 34 buts)

(Coupe d'Italie: 13 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 13 matchs, 3 buts)

1992/94 AS Monaco (FRA) 84 matchs, 36 buts

(Championnat de France: 65 matchs, 29 buts)

(Coupe de France: 5 matchs, 2 buts)

(Ligue des Champions: 10 matchs, 4 buts)

(Coupe des Coupes: 4 matchs)

1994/95 Tottenham Hotspur (ANG) 50 matchs, 30 buts

(Championnat d'Angleterre: 41 matchs, 21 buts)

(Coupe d'Angleterre: 6 matchs, 5 buts)

(Coupe de la ligue anglaise: 3 matchs, 4 buts)

1995/97 Bayern Munich (ALL) 84 matchs, 48 buts

(Championnat d'Allemagne: 65 matchs, 31 buts)

(Coupe d'Allemagne: 5 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 14 matchs, 15 buts)

1997 Sampdoria Gênes (ITA) 10 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 8 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Italie: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 1 match)

1998 Tottenham Hotspur (ANG) 18 matchs, 9 buts

(Championnat d'Angleterre: 15 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Angleterre: 3 matchs)

2003/04 OC Blue Star (USA) 8 matchs, 5 buts

 

Jurgen Klinsmann est considéré comme l'un des meilleurs attaquants de l'histoire du football allemand. Plus jeune professionnel du pays en 1981 alors qu'il évolue aux Stuttgart Kickers en D2, "Klinsi" est précocement doué. Il se révèle déjà comme un buteur prolifique puisqu'en trois saisons à l'étage inférieur, il inscrit 22 buts en 61 matchs. Il y apprend les rudiments avant d'intégrer l'élite au VfB Stuttgart. Très vite, il devient un buteur reconnu inscrivant 79 buts en 156 matchs. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4398110_201412234059341.jpgIl est même élu meilleur joueur et termine meilleur buteur de Bundesliga en 1988. Son talent ne passe pas inaperçu aux yeux de Franz Beckenbauer, sélectionneur de l'équipe nationale allemande qui lui offre ses premières sélections dès 1987. Désireux d'exploser au plus haut niveau, le tout nouveau international rejoint l'Italie en 1989 et plus précisément l'Inter Milan qui compte déjà parmi son effectif ses compatriotes Andreas Brehme et Lothar Matthäus. Combatif et pugnace, il s'adapte rapidement à la rigueur du Calcio et remporte la Coupe UEFA en 1991. Cependant, les allemands n'arriveront pas à enrayer la suprématie des Hollandais du Milan AC en championnat. En 1990, avec ses deux coéquipiers du club intériste, il remporte la Coupe du Monde en Italie avec une grande contribution de sa part puisqu'il dispute la totalité des matchs du tournoi et inscrit trois buts. En 1992, Jürgen Klinsmann sort d'une saison décevante avec les Nerazzurri et signe à l'AS Monaco. Sur le Rocher, il se dispute la place de meilleur buteur du championnat de France avec l'allemand Rudi Völler, alors à l'OM, son complice en attaque de la Mannschaft aux côtés duquel il a remporté le Mondial 1990. Sa première saison en Principauté est une totale réussite : 19 buts marqués et une deuxième place en championnat derrière les olympiens. Mais l'année suivante est nettement moins glorieuse avec une neuvième place au classement et "seulement" dix buts plantés. Après une Coupe du Monde 1994 prolifique sur le plan personnel (il inscrit cinq buts en cinq matchs lors du tournoi) malgré l'élimination prématurée en quart de finale face à la Bulgarie (défaite 2 buts à 1), il migre vers la Premier League et s'installe chez les Spurs de Tottenham. Il va hériter du surnom peu flatteur de " roi du plongeon" mais marque malgré tout plus souvent (20 buts) qu'il n'a le nez dans le gazon. À l'issue de la saison, il est d'ailleurs désigné meilleur joueur du championnat, à 30 ans. "Klinsi" rejoint ensuite le grand Bayern de Munich avec lequel il étoffe son palmarès d'une Coupe UEFA (1996) et surtout la Bundesliga (1997), titre qu'il n'avait encore jamais remporté. Capitaine de la Mannschaft, il a également le privilège de soulever le trophée de l'Euro 96 à Wembley. Après le titre de champion d'Allemagne, Klinsmann tente une nouvelle fois sa chance en Série A, sous les couleurs de la Sampdoria de Gênes. Sur le déclin, rattrapé par l'âge, très souvent cantonné à un rôle de remplaçant, il est prêté dans la foulée et fait son retour à Tottenham. Cela ne l'empêchera pas de disputer sa troisième coupe du Monde en 1998. Dans une sélection allemande sur le déclin, où il compte au total 47 buts en 108 sélections, il trouve le chemin des filets à trois reprises en France et fête "son" jubilé d'une carrière longue et riche l'année suivante. Buteur hors-pair, il rechaussera les crampons à 39 ans, en 2003 au sein de l'équipe américaine des Orange County Blue Stars, sous le pseudonyme de "Jay Goppingen" (en allusion à sa ville de naissance Göppingen).

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1990 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1996 (Allemagne)

Finaliste de l'Euro en 1992 (Allemagne)

Médaillé de Bronze aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 (RFA)

Vainqueur de l'US Cup en 1993 (Allemagne)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1991 (Inter Milan) et 1996 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1989 (VfB Stuttgart)

Champion d’Allemagne en 1997 (Bayern Munich)

Vice-champion d’Allemagne en 1996 (Bayern Munich)

Finaliste de la Coupe d'Allemagne en 1986 (VfB Stuttgart)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1989 (Inter Milan)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1995

3ème meilleur footballeur de l’année FIFA en 1995

Élu meilleur footballeur Allemand de l’année en 1988 et 1994

Élu meilleur footballeur FWA du Championnat d’Angleterre en 1995

Élu attaquant de l’année par le magazine allemand "Kicker" en 1987, 1988 et 1996

Élu joueur de l'année de Tottenham Hotspur en 1994

Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 1996 (15 buts) (Bayern Munich)

Meilleur buteur du Championnat d’Allemagne en 1988 (19 buts) (VFB Stuggart)

Meilleur buteur mondial de l’année en 1995 (17 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1990

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1996

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année de Premier League en 1995

Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1989

Nommdé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1995

Nommé au FIFA 100

Capitaine d'honneur de la sélection nationale d'Allemagne en 2016

Médaille d'argent du Prix Bravo Otto en 1988 et 1990

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©Alamy images

- 2ème photo: ©DR

 

VIDÉO




23/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1087 autres membres