FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Giorgio Chinaglia

Giorgio-Chinaglia.jpg

Giorgio Chinaglia

 

Giorgio Chinaglia

Né le 24 janvier 1947 à Carrare (ITA)

Décédé le 1er avril 2012 à Naples (USA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, attaquant, 1m86

Surnoms: Le bison, "Long John"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 14 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 7 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections, 1 but)

(Coupe du Monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections, 1 but)

 

1ère sélection : le 21 juin 1972 contre la Bulgarie (1-1)

Dernière sélection : le 8 juin 1975 contre l'URSS (0-1)

 

1964/66 Swansea (GAL) 6 matchs, 1 but

1966/67 Massese (ITA) 32 matchs, 5 buts

1967/69 Internapoli (ITA) 66 matchs, 24 buts

1969/76 Lazio Rome (ITA) 246 matchs, 122 buts

(Championnat d'Italie: 209 matchs, 98 buts)

(Coupe d'Italie: 28 matchs, 13 buts)

(Coupe des Villes de foires/Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 11 buts)

1976/83 Cosmos New-York (USA) 213 matchs, 193 buts

 

Giorgio Chinaglia était un joueur légendaire de la Lazio Rome et un ancien partenaire de Pelé au Cosmos New York. Doté d'un caractère aussi fort que sa frappe de balle, le "Bison" avait notamment conduit la Lazio à son premier titre de championne d'Italie en 1974, à la tête d'une équipe de "fous" célèbres pour leurs bagarres sur et en-dehors du terrain. Après des débuts anonymes au Pays de Galles où il fait ses débuts professionnels en 1964 à l’âge de 17 ans avec le club de Swansea, il décide de revenir au pays et explore les bas fonds du football italien. Massese puis à l'Internapoli, un autre club de Naples, deux modestes clubs sans ambitions qui évoluent dans les méandres de la troisième division italienne. C'est trop peu pour le talent de Giorgio. Repéré par les dirigeants de la Lazio, Giorgio Chinaglia débarque à Rome en 1969 et se révèle sous le maillot laziale. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4980722_201507093439703.jpgPourtant les débuts avec la Lazio ne sont pas rose. Pire le club sera relégué en Série B à l'issue de la saison 1970/1971. Mais cet échec va reconstruire une équipe formidable avec en chef d'orchestre Chinaglia. La Lazio remonte dans la foulée et Giorgio, étincelant tout au long de l’année sur les terrains de Série B (meilleur buteur du championnat avec 21 réalisations) connaît les honneurs de la sélection, le 21 juin 1972, contre la Bulgarie à Sofia. Il devient à cette occasion le premier joueur international italien opérant à l'échelon inférieur. Cerise sur la gâteau, il inscrit même un but. D'autant que son club de Rome termine sur le podium (3ème) pour ses retrouvailles avec l'élite, à seulement 2 points du champion, la Juventus de Turin. Mais sur sa lancée, la Lazio remporte la saison suivante le scudetto et Chinaglia le titre de meilleur buteur avec 24 réalisations. Il est invité à disputer le Mondial 1974 en Allemagne avec un statut d'idole chez les tifosi. L'Italie ne brille pas mais surtout Chinaglia commence à faire parler de lui hors des terrains et son mauvais caractère apparaît. Le "Bison" s'était fait remarquer pour avoir insulté son sélectionneur, Ferrucio Valcareggi, devant les caméras du Monde entier, pour avoir été remplacé contre Haïti. Il stoppe net sa carrière internationale sur cette altercation à seulement 27 ans. Le retour au pays ne se passe pas forcément bien non plus, la Lazio sombre doucement et Chinaglia marque moins souvent. Les dirigeants et supporters, qui n'ont pas apprécier le divorce avec la Squadra Azzura, le désigne comme responsable. Suffisant pour quitter l'Italie, il traverse l'Atlantique et s'engage avec les Cosmos de New York. Il y côtoie Pelé, Beckenbauer ou Neeskens, rien que ça. Dans un championnat où se croise vieilles gloires européennes en pré-retraite et jeunes espoirs d’Amérique du Sud, Chinaglia va se créer une histoire, une légende à New York. Élu MVP de l'année 1981, meilleur buteur du championnat à cinq reprises (1976, 78, 80, 81 et 82), Giorgio rafle aussi quatre titres de champion (1977, 78, 80 et 82) en sept ans de présence au sein du club New-Yorkais. Autres exploits, on peut citer ses cinq buts contre Miami en 1976. Il détient le record absolu du nombre de points récoltés en une saison : 117 en 1980. Par ailleurs, il ne rate aucun des 135 matches de championnat entre le 16 août 1979 et le 22 juin 1983. Et la liste de ses faits d’armes est encore longue (15 triplés, 43 doublés) et reste comme le meilleur buteur de l'histoire de la NASL. Cependant tout n'a pas était aussi rose pour Chinaglia. Il n'a jamais été adopter par les communautés italiennes aux États-Unis qui lui reprochaient son départ d'Italie et de sa sélection nationale. Les altercations avec les supporters mais aussi les joueurs étant assez régulières. Une dispute célèbre avec son rival Pelé qui lui reprochait de tirer de n'importe où va même faire le tour du Monde. Mais c’est surtout après avoir raccroché les crampons en 1983 que Chinaglia va connaitre pas mal de souci. Devenu dirigeant, il s'était retrouvé au centre de sombres affaires de rachat de clubs. Selon la justice, l'ancien buteur aurait été de mèche avec la mafia, une accusation dont il s'est toujours défendu. Naturalisé Américain, il décède le 1er avril 2012 à l'âge de 65 ans d'une crise cardiaque qui l'a frappé en plein sommeil à son domicile en Floride.

 

PALMARÈS


Champion d’Italie en 1974 (Lazio Rome)

Champion des Etats-Unis en 1977, 1978, 1980 et 1982 (Cosmos New-York)

Vice-Champion des Etats-Unis en 1981 (Cosmos New-York)

Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1971 (Lazio Rome)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du Championnat d’Italie en 1974 (24 buts)

Meilleur buteur du Championnat des Etats-Unis en 1976 (19 buts), 1978 (34 buts), 1980 (32 buts), 1981 (29 buts) et 1982 (20 buts)

Meilleur buteur du Championnat d’Italie de Série B en 1972 (21 buts)

Meilleur buteur de la Coupe des Alpes en 1971 (7 buts)

Élu MVP de l’année de la NASL en 1981

Intronisé au Hall of Fame du soccer américain en 2000

Élu meilleur joueur de l'histoire de la Lazio Rome lors du centenaire en 2000

 

VIDÉO




09/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres