FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gunter Netzer

Gunter Netzer.jpg

Günter Netzer

Günter Theodor Netzer

Né le 14 septembre 1944 à Monchengladbach (ALL)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, milieu de terrain, 1m80

Surnoms: Le Karajan du football européen, "Jünter"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 37 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 23 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 2 sélections)

(Coupe du Monde: 1 sélection)

(Qualif Euro: 9 sélections, 2 buts)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le le 9 octobre 1965 contre l'Autriche (4-1)

Dernière sélection : le 11 octobre 1975 contre la Grèce (1-1)

 

1963/73 Borussia Mönchengladbach (ALL) 346 matchs, 126 buts

(Championnat d'Allemagne: 230 matchs, 82 buts)

(Championnat d'Allemagne de D2: 67 matchs, 26 buts)

(Regionalliga Aufstiegsrunde: 6 matchs, 5 buts)

(Coupe d'Allemagne: 25 matchs, 7 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 9 matchs, 4 buts)

(Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 2 buts)

1973/76 Real Madrid (ESP) 100 matchs, 10 buts

(Championnat d'Espagne: 85 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 8 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 6 matchs, 3 buts)

(Coupe UEFA: 1 match)

1976/78 Grasshopper Zurich (SUI) 28 matchs, 3 buts

(Championnat de Suisse: 26 matchs, 3 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs meneurs de jeu allemands toutes époques confondues. Günter Netzer fut, comme le maestro autrichien, un chef d'orchestre incomparable, pour le plus grand bonheur de la sélection de la RFA, du Borussia Mönchengladbach et du Real Madrid. Pendant dix ans, de 1963 à 1973, ce meneur de jeu aux pieds démesurés (il chausse du 47) restera attaché au club phare de Mönchengladbach, sa ville natale. Devenu professionnel en 1965, il deviendra vite le patron des "Folhen", pour lequel il jouera 346 matches, inscrira 126 buts, remportant au passage deux Championnats et une Coupe de RFA. Gunter Netzer.jpgNuméro dix talentueux, il éclabousse le football local de sa classe. À Mönchengladbach, personne n'a oublié la finale de la Coupe d'Allemagne 1973, contre Cologne. Laissé sur le banc des remplaçants se sentant pas très bien - sa mère venait de décéder - Netzer demande à son entraîneur de l’époque, Hennes Weisweiler, qu'il souhaite entrer en jeu pendant la prolongation. Sur son deuxième ballon, il donne à son équipe le but de la victoire (2 buts à 1), trois minutes après son entrée en jeu. Son dernier avec le Borussia. Günter Netzer est alors à l'apogée de son talent en Allemagne. Il est nommé footballeur allemand de l'année en 1972 et 1973. Joueur athlétique, Netzer aime partir de loin, parfois de son propre camp, pour se lancer dans de longs raids qui perforent les défenses adverses. Il a une autre spécialité : les coups de pied arrêtés. L'occasion pour lui de donner au ballon les trajectoires les plus imprévisibles. Sa précision diabolique et sa vision du jeu font aussi de lui le roi de la passe de 30 ou 40 mètres. Homme au caractère bien trempé, il est un précurseur, obtenant de ses entraîneurs qu'ils tiennent compte de son avis. Amoureux du ballon, Netzer joue un rôle prépondérant dans la conquête de l'Euro par la RFA en 1972. Il est un des joyaux de cette "dream team" au même titre que Sepp Maier, Franz Beckenbauer, Paul Breitner et Gerd Müller. Membre de l'équipe victorieuse de la Coupe du monde 1974, même s'il n'a joué que 21 minutes (lors du match RFA - RDA), le grand blond aurait mérité une carrière internationale plus étoffée, mais il fut peu à peu écarté de l'équipe au profit de joueurs comme Wolfgang Overath ou Rainer Bonhof. Les raisons qui expliquent ces choix sont multiples. On lui reproche sa lenteur ou même son âge. On pense également à un clash entre les joueurs issus du Borussia et ceux du Bayern. Il semblerait cependant que le caractère de compétiteur d'Overath, peut-être moins bon mais plus accrocheur, soit privilégié. Après trois saisons au Real Madrid où il remporte deux Ligas et deux Coupes du Roi, il prend le chemin de la Suisse et des Grasshopper de Zurich où il mettra un terme à sa carrière en 1977.  En 1979, il devient entraîneur du Hambourg SV pendant près de huit ans remportant trois championnats ainsi qu’une Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1983. Cela sera sa seule expérience d’entraîneur. En Allemagne, il reste un précurseur. Il fut le premier joueur allemand à exiger de son entraîneur qu'il tienne compte de son avis. Plus aucun entraîneur ne peut se permettre de jouer les sphinx. Le dialogue avec les joueurs est devenu naturel, sinon indispensable. Le football allemand tout entier y a gagné. C'est pourquoi Günter Netzer y conservera encore longtemps une place à part.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Vainqueur de l'Euro en 1972 (RFA)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1973 (Borussia Mönchengladbach)

Champion d’Allemagne 1970 et 1971 (Borussia Mönchengladbach)

Champion d’Espagne 1975 et 1976 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne 1973 (Borussia Mönchengladbach)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne 1974 et 1975 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 1972

Élu meilleur joueur allemand de l’année en 1972 et 1973

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1972

 

DIVERS


- Homme aux multiples talents, Netzer a aussi été un commentateur avisé et incisif pour la télévision, mais il a aussi créé une agence de publicité et géré une société de droits de télévision.

 

VIDÉO




04/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1026 autres membres