FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Gerd Muller

Gerd-Muller--2-.jpg

Gerd Müller

 

Gerhard Muller

Né le 3 novembre 1945 à Nördlingen (ALL)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, buteur, 1m76

Surnoms: Der Bomber, Kleines dickes Muller (le petit gros)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 62 sélections, 68 buts

(Matchs amicaux: 31 sélections, 29 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 6 sélections, 9 buts)

(Coupe du Monde: 13 sélections, 14 buts)

(Qualif Euro: 10 sélections, 12 buts)

Euro: 2 sélections, 4 buts)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png espoirs 1 matchs, 1 but

 

Officiels:

 

1962/63 TSV 1861 Nordlingen (ALL) (jeunes) 3 matchs, 2 buts

(Championnat juniors d'Allemagne du Sud: 3 matchs, 2 buts)

1963/64 TSV 1861 Nordlingen (ALL) 31 matchs, 51 buts

(Championnat de D3: 31 matchs, 51 buts)

1964/79 Bayern Munich (ALL) 453 matchs, 398 buts

(Championnat d'Allemagne: 427 matchs, 365 buts)

(Championnat de Regionalliga Süd: 26 matchs, 33 buts)

(Promotion Barrage: 6 matchs, 6 buts)

(Championnat de l'équipe réserve: 3 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Allemagne: 64 matchs, 80 buts)

(Coupe de la ligue allemande: 5 matchs, 12 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 35 matchs, 35 buts)

(Coupe des Coupes: 25 matchs, 20 buts)

(Coupe de l'UEFA/Coupe des villes de foire: 14 matchs, 4 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 3 matchs, 3 buts)

(Coupe Intercontinentale: 1 match, 2 buts)

(Coupe Intertoto: 6 matchs, 5 buts)

1979/81 Fort Lauderdale Strikers (USA) 80 matchs, 40 buts

(NASL: 71 matchs, 38 buts)

(Play-offs: 9 matchs, 2 buts)

 

Non-Officiels:

 

1963/81 Matchs amicaux: 417 matchs, 722 buts

1971/73 Sélection FIFA/UEFA: 3 matchs, 2 buts

1965/80 Match de charité: 4 matchs, 2 buts

 

Total:

 

Officiels: 793 matchs, 735 buts

Non-officiels: 423 matchs, 726 buts

Total: 1216 matchs, 1461 buts

 

Cet attaquant est considéré comme l'un des meilleurs footballeurs allemands, toutes générations confondues. Ce qui frappe d'abord et avant tout lorsqu'on le regarde, ce sont ses cuisses énormes, épaisses comme des troncs d'arbre, puissantes comme des béliers d'assaut. Gerd Müller n'était ni un joueur rapide, ni un joueur technique et c'est ce qui le rendait atypique. Il possédait surtout un flair incroyable pour "sentir" les bons coups, et une capacité à s'immiscer discrètement et rapidement entre les défenseurs. Mais ce qui le rendait si redoutable était cette capacité à systématiquement tirer dans des positions difficiles et à cadrer des ballons improbables. Pour cela, il possédait une vivacité et une explosivité au-dessus de la moyenne. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4393806_201412212432480.jpgToutes ces qualités donnaient à ses buts un style unique, peu académique et peu élégant, mais terriblement efficace. D'ailleurs les nombreux records inscrits par l'avant-centre allemand tiennent toujours. L'attaquant du Bayern Munich et de la sélection allemande a inscrit 365 buts en 427 matches de Bundesliga et 68 buts en 62 matches pour la Mannschaft. Il y a peu de chances pour que ces exploits soient un jour égalés. Avant-centre et buteur exceptionnel, au style parfois peu élégant selon les amateurs, souvent décisif, il était surnommé "Der Bomber" (le bombardier) en raison de son efficacité. En 1964, il est recruté par le Bayern Munich qui joue en division régionale sud. Le club bavarois n'est à l'époque qu'un modeste club allemand, mais compte dans ses rangs des joueurs prometteurs comme Franz Beckenbauer et Sepp Maier, avec qui il va nourrir une profonde amitié. En 1965, le trio allait propulser le Bayern vers les sommets européens, arrachant la promotion du club en Bundesliga. Pour son retour parmi l'élite, le club termine troisième et remporte la Coupe d'Allemagne. Le club bavarois réalisera à nouveau le même exploit en 1967, 1969 et 1971. Le Bayern Munich remporte le titre de champion d'Allemagne pour la première fois en 1969 avant de connaître trois triomphes consécutifs en 1972, 1973 et 1974. Le Bayern conquiert également son premier titre européen en empochant la Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1967. Sept ans plus tard, le club remporte trois titres de champion d'Europe consécutifs entre 1974 et 1976. Pour parachever le chef d'œuvre, le Bayern est sur le toit du Monde en remportant la coupe intercontinentale en 1976. Sans Gerd Müller, le Bayern n'aurait sans doute jamais connu un tel succès. Pendant treize saisons d'affilée, il termine meilleur buteur du club et remporte sept titres de meilleur buteur en Bundesliga. En équipe nationale, il débute sa carrière internationale le 10 octobre 1966 contre la Turquie (match perdu 2 à 0) et devient rapidement un cadre régulier de la Mannschaft. Il se fait surtout remarquer sur la scène internationale lors de la Coupe du monde 1970. Associé au vétéran Uwe Seeler en attaque, il inscrit 10 buts lors du tournoi. Lors de la demi-finale d'anthologie contre l'Italie, il inscrira deux buts. Cette performance malgré la défaite lui permettra entre autres d'être le premier Allemand à recevoir le Ballon d'Or en 1970. Il devance au classement l’Anglais Bobby Moore et l’italien Luigi Riva. Deux ans plus tard, la Mannschaft remporte le Championnat d'Europe des nations. Il termine là encore meilleur buteur du tournoi avec 4 réalisations. Mais il ne s'arrête pas là et continue de faire feu de tout bois. Celui qui a terminé la saison 1971-72 avec 40 buts au compteur en Bundesliga inscrit pas moins de 85 buts (en 60 matches) sur l'année civile 1972. 72 avec le Bayern (42 en Bundesliga, 7 en Coupe d'Allemagne, 11 en Coupe d'Europe et 12 en Coupe de la Ligue) et 13 avec la sélection. Un record qui ne sera battu qu'en 2012 par Lionel Messi, en 67 rencontres. En 1974, il obtient la consécration en remportant la Coupe du Monde avec ses coéquipiers du Bayern. Ce sera sa dernière apparition en sélection. Gerd Müller annoncera sa retraite à l'issue de la finale, à 28 ans. Le plus prolifique de tous les attaquants est néanmoins contraint à l'exil en 1979. Sur le déclin, il n'est plus aussi essentiel au Bayern. Il tente de relancer sa carrière avec les Fort Lauderdale Strikers aux États-Unis. Il y joue pendant deux ans et demi notamment avec George Best avant de prendre sa retraite sportive. Retiré des terrains, Gerd Müller connaîtra des difficultés dans les années 1980 et deviendra alcoolique. Ses amis du Bayern, particulièrement Uli Hoeness, vont l'aider à s'en sortir. Il est revenu au Bayern Munich en 1992, pour entraîner l’équipe juniors puis l’équipe réserve du Bayern. À 70 ans, Gerd Müller officialise une triste nouvelle. Le "Bombardier" souffre de la maladie d’Alzheimer.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

3ème de la Coupe du Monde en 1970 (RFA)

Vainqueur du Championnat d’Europe des nations en 1972 (RFA)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs champions en 1974, 1975 et 1976 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1976 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes en 1967 (Bayern Munich)

Champion d’Allemagne en 1969, 1972, 1973 et 1974 (Bayern Munich)

Vice-Champion d’Allemagne en 1970 et 1971 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1966, 1967, 1969 et 1971 (Bayern Munich)

Vainqueur de la Regionalliga Sud en 1965 (Bayern Munich)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 1970

Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1970 (10 buts)

Meilleur buteur du Championnat d’Europe des Nations en 1972 (4 buts)

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1973 (12 buts), 1974 (8 buts), 1975 (5 buts) et 1977 (5 buts) (Bayern Munich)

Meilleur buteur du championnat d’Allemagne en 1967 (28 buts), 1969 (30 buts), 1970 (38 buts), 1972 (40 buts), 1973 (36 buts), 1974 (30 buts) et 1978 (24 buts) (Bayern Munich)

Élu meilleur footballeur allemand de l’année en 1967 et 1969

Élu attaquant de l’année par le magazine allemand "Kicker" en 1976

Soulier d’or en 1970 (38 buts) et 1972 (40 buts)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1970

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1972

Nommé au FIFA 100

À reçu l'Ordre du mérite de la FIFA en 1998

Ordre de mérite de la République fédérale d'Allemagne en 1977

Élu parmi les "légendes" du foot par Golden Foot en 2007

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1967

À reçu le Prix Bravo Otto du meilleur sportif de l'année en 1973 et 1974

Ambassadeur de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne pour la ville de Munich

 

DIVERS


- Il a été chanteur pop, en 1974, avec sa chanson "Dann macht es bumm!". Pas de succès.

- Le stade du TSV Nördlingen a été renommé le Gerd-Müller-Stadion en 2008.

- Il a été l'ambassadeur de la ville de Munich pour l'organisation de la Coupe du monde en Allemagne en 2006.

 

VIDÉO





21/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 946 autres membres