FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Wolfgang Overath

Wolfgang Overath.jpg

Wolfgang Overath

 

Wolfgang Overath

Né le 29 septembre 1943 à Siegburg (ALL)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png Allemand, Milieu central, 1m75

Surnom: "le n°10 par excellence"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png 81 sélections, 17 buts

(Matchs amicaux: 47 sélections, 9 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 7 sélections, 5 buts)

(Coupe du Monde: 19 sélections, 3 buts)

(Qualif Euro: 8 sélections)

 

1ère sélection : le 28 septembre 1963 contre la Turquie (3-0)

Dernière sélection : le 7 juillet 1974 contre les Pays-Bas (2-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4834810_201505191806193.png U18: 12 sélections, 3 buts

 

1963/77 FC Cologne (ALL) 535 matchs, 118 buts

(Championnat d'Allemagne: 409 matchs, 84 buts)

(Coupe d'Allemagne: 55 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 7 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 8 matchs, 1 but)

(Coupe d'Europe des villes de foires/Coupe de l'UEFA: 56 matchs, 9 buts)

 

Du milieu des années 60 au milieu des années 70, Wolfgang Overath a écrit quelques-unes des plus belles pages de l'histoire du football allemand. Longtemps considéré comme le meilleur à son poste, le milieu de terrain s'est imposé comme l'icône de toute une génération outre-Rhin. Passionné de football après le triomphe de la RFA lors du "Miracle de Berne" en finale de la Coupe du Monde 1954, le jeune Wolfgang débute à l'âge de 10 ans dans le club local du SSV Siegburg. Repéré à l'âge de 14 ans par les sélectionneurs des équipes de jeunes, le prodige allemand joue dès lors dans les sélections juniors et fait l'objet de convoitises des plus grands clubs allemands comme le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen. Il choisira finalement le FC Cologne, aussi populaire à l'époque que le Bayern Munich qui était encore à ses balbutiements, et qui a pour entraîneur un certain Zlatko Cajkovski, réputé pour laisser la chance aux jeunes.Wolfgang Overath.jpg Dès sa première saison, il s'impose comme l'un des grands artisans du sacre en Bundesliga des "Geißböcke", la première dans la formule actuelle. Par la suite, le FC Cologne ajoute deux Coupes d'Allemagne à son palmarès en 1968 et 1977. Pendant près de 15 ans, ce brillant technicien impose sa finesse et son élégance dans l'entrejeu. Après le départ du champion du Monde et ami Hans Schäfer, il devient l'âme du club rhénan. Malgré de nombreuses offres émanant de clubs allemands et étrangers, Overath restera fidèle à son équipe de cœur tout au long de sa carrière. Entre 1963 et 1977, il dispute au total 409 matches de Bundesliga pour 84 buts inscrits. Dès lors, l'équipe nationale profite également de ses talents multiples. Capable d'effectuer des ouvertures sur plus de 50 mètres, il contrôlait tous les ballons avec une précision diabolique et donnait le tournis aux défenseurs adverses. Le jeune prodige fait ses débuts en sélection en 1963 et s'impose immédiatement comme un titulaire indiscutable. Il en deviendra une pièce maîtresse lors de la saison 1964-1965. Avec Franz Beckenbauer, il est l'un des plus jeunes allemands à participer à la Coupe du Monde 1966, puisqu'il n'a que 22 ans. Avec l'équipe de RFA, il atteint la finale et s'incline en prolongations contre l'équipe d'Angleterre (4 buts à 2). En 1970, c'est face à l'Italie qu'il s'incline cette fois lors d'une demi-finale considérée comme l'un des plus beaux matchs de la compétition. Nommé meilleur milieu de terrain du tournoi devant des joueurs  comme Sandro Mazzola et Tostão, Overath se paye le luxe d'inscrire le but victorieux contre l'Uruguay (1 but à 0) dans le match pour la troisième place. Suite à ses performances internationales un journal brésilien parlera d’un joueur qui possède "la grâce d’un danseur étoile, l’endurance d’un cosmonaute et l’intelligence d’Einstein. " Les années qui suivent sont plus difficiles pour Overath en sélection nationale, il est mis en concurrence avec Günter Netzer. Blessé, en baisse de forme, il ne participe pas à l'éclatante victoire de la RFA lors de l'Euro en 1972, où Netzer brille de mille feux. Lorsque ce dernier connaît à son tour des pépins physiques en 1973, "Le N°10 par excellence" revient en sélection mais n'arrive pas à convaincre. Il n'y a qu'une place pour les deux hommes pour la Coupe du Monde 1974. Néanmoins, c'est bien lui, soutenu par le sélectionneur Helmut Schön et le capitaine Kaizer Franz, qui sera préféré à Netzer lors du Mondial. Il livre un tournoi de très haut niveau, inscrivant deux buts, et contribuant par son leadership à mener la Mannschaft au titre suprême. Même Netzer est battu, lui qui déclarera alors: "Overath est né pour la sélection nationale. " Après 81 sélections et 17 buts, la victoire face aux Pays-Bas 2 buts à 1 en finale au Stade Olympique de Munich est le dernier match de son immense carrière internationale. C'est surement grâce à son étonnante faculté à élever son niveau de jeu dans les matches importants qu'il a autant brillé en Coupe du Monde. En 1977, à l'âge de 33 ans, il raccroche les crampons après une querelle avec son entraîneur, Hennes Weisweiler. Ce divorce ne l'empêche pas de rester une légende vivante aux yeux des supporters du FC Cologne. Comme Franz Beckenbauer, il a participé à trois coupes du Monde avec l'Allemagne. Bilan: 1 victoire, 1 finale et 1 troisième place. Ils sont d'ailleurs les deux seuls joueurs à avoir mis un pied sur chaque marche du podium.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1974 (RFA)

Finaliste de la Coupe du Monde en 1966 (RFA)

3ème de la Coupe du Monde en 1970 (RFA)

Champion d’Allemagne en 1964 (FC Cologne)

Vice-Champion d’Allemagne en 1965 et 1973 (FC Cologne)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 1968 et 1977 (FC Cologne)

Finaliste de la Coupe d’Allemagne en 1970, 1971 et 1973 (FC Cologne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1974

Nommé dans l'équipe type du championnat d'Allemagne en 1966, 1968, 1970 et 1974

Intronisé au Hall of Fame du FC Cologne en 2018

À reçu la médaille Silbernes Lorbeerblatt en 1974

Nommé Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République fédérale Allemande en 1977 puis Officier en 2008

À reçu l'Ordre du Mérite de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 2019

Nommé citoyen d'honneur de la ville de Siegburg en 2003

 

DIVERS


- Il a été président du club du FC Cologne de 2004 à 2011.

- En 1994, il crée le Fonds Overath, destiné à offrir une aide aux personnes victimes de catastrophes sociales qui n'ont plus de recours légal. Parallèlement, il organise de nombreux matches de bienfaisance.

- Une autobiographie sur Wolfgang Overath est sorti en 1971 intitulé "Ja, mein temperament" ("Oui, mon tempérament").

 

SOURCES/RESSOURCES


- FIFA

- 1ère photo: ©DFB

- 2ème photo: ©Weltfussbal

 

VIDÉO




26/03/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1095 autres membres