FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Hector Castro

Hector Castro.jpg
Héctor Castro

 

Héctor Castro

Né le 29 novembre 1904 à Montevideo (URU)

Décédé le 15 septembre 1960 à Montevideo (URU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png Uruguayen, Attaquant, 1m69

Surnoms: "El Manco", "El Divino Manco"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4871386_201505314320474.png 25 sélections, 18 buts

(Matchs amicaux: 5 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 2 sélections, 2 buts)

(Copa America: 13 sélections, 10 buts)

(Jeux Olympiques: 2 sélections, 1 but)

(Copa Newton: 2 sélections, 1 but)

(Copa Lipton: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 25 novembre 1923 contre le Chili (2-1)

Dernière sélection : le 15 août 1935 contre l'Argentine (0-3)

 

1921/22 CA Lito (URU)
1923/32 puis 1933/36 Nacional (URU) 231 matchs, 149 buts
1932/33 Estudiantes (ARG)
 
Dans l’histoire de la Coupe du Monde, la main, geste honnis des règles du football, a parfois fait basculer le destin de certaines rencontres. Il y a eu la “main de dieu” de Diego Maradona en 1986 contre l’Angleterre. Celle de Thierry Henry contre l’Eire en 2009 lors des barrages pour la qualification au Mondial 2010. Ou bien encore, celle de Luis Suarez en Afrique du Sud, qui sauva son équipe d’une élimination certaine contre le Ghana… Héctor Castro, lui, n’aurait jamais pu connaitre pareille situation. Et pour cause, l’attaquant uruguayen était privé de sa main droite suite à un accident avec une scie électrique à l’âge de 13 ans... Un handicap qui ne l’a pas empêché d’inscrire son nom au palmarès de la Coupe du Monde. En effet, lors de la première édition organisé à domicile, il est retenu par le sélectionneur de la Celeste et participe au tout premier match en phase finale face au Pérou. Il faudra attendre 65 minutes de jeu avant que l’avant-centre uruguayen ne marque le seul but du match. L’Uruguay gagne 1 but à 0 et Castro sera à jamais le premier buteur uruguayen en Coupe du Monde. Quelques semaines plus tard, il récidive en finale contre l’Argentine, en marquant le quatrième et dernier but de son équipe, synonyme de titre. "El Manco" devient alors "El Divino Manco". Il reste à ce jour le seul footballeur présentant un handicap physique à avoir été sacré champion du Monde. Ce qui ne l’empêchera pas non plus de faire une belle carrière sous les couleurs de Nacional, club légendaire du pays, avec lequel il a inscrit 145 buts en neuf saisons. Doté d’un jeu de tête hors norme et doué balle au pied, il est devenu l’un des chouchous du public uruguayen à la fin des années 1920. Avec les Tricolors, il a remporté à trois reprises le titre de champion d’Uruguay. Après avoir raccroché les crampons, il devient l’entraîneur du Nacional et remporte avec son équipe 5 championnats consécutifs (1939-1943). En 1959, le héros devient le 27ème sélectionneur du pays, mais décède le 15 Septembre 1960 à l'âge de 55 ans. Celui qui est également champion olympique (1928) et champion d'Amérique du Sud (l'ancêtre de la Copa America) (1926 et 1935) a laissé tout de même une profonde empreinte dans l’Histoire de l'Uruguay.
 
 
PALMARÈS
Vainqueur de la Coupe du Monde en 1930 (Uruguay)
Vainqueur de la Copa America en 1926 et 1935 (Uruguay)
Finaliste de la Copa America en 1927 (Uruguay)
Médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928 (Uruguay)
Vainqueur de la Coupe Lipton en 1929 (Uruguay)
Vainqueur de la Coupe Newton en 1929 et 1930 (Uruguay)
Champion d'Uruguay en 1933 et 1934 (Nacional)
Vice-champion d'Uruguay en 1935 et 1936 (Nacional)
Champion amateur d'Uruguay en 1923 et 1924 (Nacional)
Vice-champion amateur d'Uruguay en 1929 et 1931 (Nacional)
Vainqueur du Torneo de Honor en 1935 (Nacional)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1930


07/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1064 autres membres