FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Joao Pinto

Joao Pinto.jpg
Joao Pinto

 

João Manuel Vieira Pinto

Né le 19 août 1971 à Porto (POR)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png Portugais, Milieu offensif, 1m71

Surnoms: "Menino de Ouro", "Pai da equipa"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png 81 sélections, 23 buts

(Matchs amicaux: 29 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 24 sélections, 7 buts)

(Coupe du Monde: 3 sélections)

(Qualif Euro: 17 sélections, 12 buts)

(Euro: 8 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 12 octobre 1991 contre le Luxembourg (1-1)

Dernière sélection : le 14 juin 2002 contre la Corée du Sud (0-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png espoirs: 16 sélections, 5 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U20: 18 sélections, 3 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U18: 22 sélections, 11 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4968680_201507054500403.png U16: 15 sélections, 5 buts

 

1988/89 Boavista (POR) 19 matchs, 5 buts
(Championnat du Portugal: 17 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 2 matchs, 2 buts)
1990/91 Atlético Madrid B (ESP) 31 matchs, 9 buts
1991/92 Boavista (POR) 43 matchs, 8 buts
(Championnat du Portugal: 34 matchs, 8 buts)
(Coupe du Portugal: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
1992/2000 Benfica Lisbonne (POR) 302 matchs, 90 buts
(Championnat du Portugal: 220 matchs, 64 buts)
(Coupe du Portugal: 30 matchs, 14 buts)
(Supercoupe du Portugal: 8 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs, 5 buts)
(Coupe des Coupes: 14 matchs, 5 buts)
(Coupe de l'UEFA: 16 matchs, 2 buts)
2000/04 Sporting CP (POR) 145 matchs, 32 buts
(Championnat du Portugal: 115 matchs, 28 buts)
(Coupe du Portugal: 13 matchs, 3 buts)
(Supercoupe du Portugal: 3 matchs)
(Ligue des Champions: 5 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 1 but)
2004/06 Boavista (POR) 62 matchs, 13 buts
(Championnat du Portugal: 57 matchs, 11 buts)
(Coupe du Portugal: 5 matchs, 2 buts)
2006/08 Sporting Braga (POR) 33 matchs, 3 buts

 

João Vieira Pinto est une légende du football portugais. Au même titre que les Figo, Rui Costa, Paulo Sousa et consorts, l’attaquant de poche faisait partie de la génération dorée qui remporta les titres de champion du monde junior en 1989 et 1991. Victime de l’émergence de Pauleta au début des années 2000, son tempérament de feu finira par le griller au niveau international. Familier des coups de sang, le "Menino de Ouro" ("gamin en or") aura connu une carrière en dessous des espoirs placés en lui. Formé à Boavista, il débute en première division à l'âge de 17 ans. Joao Pinto.jpgAprès trois saisons passées dans l’autre club de Porto, le jeune homme tente une aventure peu fructueuse à l’Atletico Madrid. De retour au pays à Boavista (1991-1992), il séduit Benfica avec qui il s’engage à l’issue de la saison après un titre en Coupe du Portugal. Une compétition que l’attaquant portugais remportera de nouveau l’année suivante avec le SLB, cette fois-ci, en marquant en finale contre son ancien club de Boavista. Capable de jouer en pointe comme en position plus reculé derrière un attaquant, João Pinto prouve très vite ses talents de buteur en inscrivant un quadruplé lors de ses premiers pas chez les Águias pour un amical en Suède. Celui qui sera élu joueur portugais de l’année à trois reprises entre 1992 et 1994 fera en sorte d’entrer définitivement dans le coeur des supporters benfiquistas en inscrivant un triplé décisif dans la course au titre sur la pelouse du Sporting Portugal le 14 mai 1994. Promu capitaine du club lisboète après la retraite d’António Veloso en 1995, l’homme à la chevelure parfaite et au pansement sur le nez sera de nouveau le bourreau des Leões en finale de Coupe du Portugal 1996 avec un doublé pour offrir la victoire au Benfica Lisbonne. Les histoires d’amour finissant parfois mal, après neuf saisons et 90 buts marqués, João Pinto quitte le SLB suite à un clash avec son président João Vale e Azevedo quelques jours avant l’Euro 2000 et rejoint les rangs de l’ennemi du Sporting Lisbonne. D'ailleurs c’est en tant que joueur libre qu’il participe à l’Euro avec le Portugal qui sort le grand jeu mais qui bute malheureusement sur la France en demi-finale. Le début de la fin. Si João Vieira Pinto était un excellent attaquant, il était aussi un personnage très impulsif et sanguin. Comme son tacle assassin sur Park Ji-Sung lors du terrible Mondial 2002. Frustré que les choses tournent au vinaigre pour la Seleçao, João Pinto pète les plombs face au pays hôte. En se faisant expulser, le Portugais participe activement au naufrage. Fâché, il n’en reste pas là et s’en prend physiquement à l’arbitre argentin. Un coup de poing dans le ventre qui lui vaudra une suspension de 4 mois. Défaite 1 but à 0, retour à la maison. João ne retrouvera jamais le maillot national (81 sélections, 23 buts). À plus de 30 ans, ça sera son dernier coup de sang. Car l'attaquant en a livré, des batailles. Dont une mémorable contre Paulinho Santos, coéquipier en sélection, en plein Classico contre Porto. Le verdict est sans appel : João Pinto prend un coup de coude et s'en sort avec le nez cassé et la mâchoire endommagée. Victime de son caractère bouillant, sous le feu des projecteurs, il a fait également les gros titres de la presse people pour sa vie sentimentale. Après un retour encore à Boavista en 2004 pour donner un coup de main à son club formateur suivi d'un dernier challenge national avec le Sporting Braga de deux saisons, João Pinto prend une retraite bien méritée. Sa fin de carrière, en 2008, marque également la fin de cette génération dorée portugaise, qui n’aura, hélas, jamais connu la gloire qui lui était promise.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 1989 et 1991 (Portugal)

Finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 1994 (Portugal)
Finaliste du Championnat d’Europe des moins de 18 ans en 1988 et 1990 (Portugal)
Champion du Portugal en 1994 (Benfica Lisbonne) et 2002 (Sporting CP)
Vice-champion du Portugal en 1993, 1996 et 1998 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1992 (Boavista), 1993, 1996 (Benfica Lisbonne) et 2002 (Sporting CP)
Finaliste de la Coupe du Portugal en 1997 (Benfica Lisbonne)
Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2002 (Sporting CP)
Finaliste de la Supercoupe du Portugal en 1993, 1994 et 1996 (Benfica Lisbonne)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu meilleur footballeur portugais de l’année en 1992, 1993 et 1994
Ballon d’or portugais en 1993 et 1996
Élu joueur de l'année du Sporting CP en 2002
Nommé Chevalier de de L’ordre de l’Infant Dom Henrique en 1989
 
VIDÉO



02/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 981 autres membres