FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Ljubomir Mihajlovic

Lubjomir Mihajlovic.jpg
Ljubomir Mihajlovic

 

Ljubomir Mihajlović

Né le 4 septembre 1943 à Belgrade (YOU)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Serbe, Défenseur central, 1m80
Surnom: Louba
 
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 6 sélections
(Matchs amicaux: 4 sélections)
(Qualif Euro: 2 sélections)
 
1ère sélection : le 12 octobre 1966 contre Israël (3-1)
Dernière sélection : le 27 avril 1968 contre la Tchécoslovaquie (0-3)
 
1961/70 Partizan Belgrade (YOU) 217 matchs, 2 buts
(Championnat de Yougoslavie: 184 matchs, 2 buts)
(Coupe de Yougoslavie: 15 matchs)
(Coupe d'Europe des clubs champions: 12 matchs)
(Coupe d'Europe des villes de foires: 6 matchs)
1970/77 Olympique Lyonnais (FRA) 279 matchs, 2 buts
(Championnat de France: 233 matchs, 1 but)
(Coupe de France: 37 matchs)
(Coupe des Coupes: 4 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 5 matchs, 1 but)
1977/78 Melun (FRA) 31 matchs
(Championnat de France de D2: 30 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
 
Louba Mihajlovic aurait pu faire carrière dans la chirurgie. C'est lui qui le dit. Ce redoutable défenseur central yougoslave avait effectivement l'habitude de parler de l'avant-centre adverse en ces termes: "Lui, je vais l'opérer ". Sauf que ce joueur qui n'a aucun lien avec Sinisa avait une conception très personnelle, voire très radicale, de l'intervention chirurgicale. Pour lui, elle consistait à dégommer d'entrée de jeu l'attaquant d'en face, avec ou sans ballon, de manière à l'inciter le plus vite possible à garder ses distances avec le but lyonnais. C'était le temps des découpeurs. Celui des intimidations et tacles acérés. Débauché par l'OL en 1970 au Partizan Belgrade, après avoir notamment perdu la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1966 face au grand Real Madrid, Mihajlovic n'oeuvrait pas seul à Lyon. Il était entouré de Raymand Domenech, Jean Baeza ou Bernard Lhomme, autres "romantiques" du ballon. Il y avait aussi Robert Cacchioni, capable de remplacer au pied levé - si, si c'est la bonne expression ! - n'importe quel défenseur. La bande des cinq, c'était un peu les compagnons de la chanson de (mauvais) gestes. Ils prétendaient agir par prévention, histoire de protéger leurs trois artistes de devant, Di NalloLacombe et Chiesa. Avec tout ça, on en oublierait presque que Mihajlovic a été aussi un excellent footballeur, très complet. Il est resté sept saisons à l'OL et a disputé trois finales de Coupe de France, dont une gagnée (1973). En 1977, alors âgé de 34 ans, le serbe s’offre un dernier challenge en D2, à Melun où sa présence rassurante en défense permettra au club de se maintenir.
 
PALMARÈS
Finaliste de l'Euro 1968 (Yougoslavie)
Finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1966 (Partizan Belgrade)
Champion de Yougoslavie en 1962, 1963 et 1965 (Partizan Belgrade)
Vice-champion de Yougoslavie en 1968 et 1970 (Partizan Belgrade)
Vainqueur de la Coupe de France en 1973 (Olympique Lyonnais)
Finaliste de la Coupe de France en 1971 et 1976 (Olympique Lyonnais)
 
 
SOURCES/RESSOURCES
- France Football


09/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1093 autres membres