FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Mark Van Bommel

Mark Van Bommel.jpg
Mark Van Bommel

 

Mark Peter Gertruda Andreas van Bommel

Né le 22 avril 1977 à Maasbracht (HOL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png Hollandais, Milieu défensif, 1m87

Surnoms: la Grande faucheuse, Mark van boum-Boum, Mark la garce

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png 79 sélections, 10 buts

(Matchs amicaux: 32 sélections, 4 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 20 sélections, 5 buts)

(Coupe du monde: 10 sélections)

(Qualif Euro: 15 matchs, 1 but)

(Euro: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 7 octobre 2000 contre Chypre (4-0)

Dernière sélection : le 13 juin 2012 contre l'Allemagne (1-2)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4870730_201505312500409.png espoirs: 27 sélections, 3 buts

 

1992/99 Fortuna Sittard (HOL) 153 matchs, 13 buts
1999/2005 PSV Eindhoven (HOL) 233 matchs, 54 buts
(Championnat des Pays-Bas: 169 matchs, 46 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 14 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 39 matchs, 4 buts)
(Coupe de l'UEFA: 11 matchs, 3 buts)
2005/06 FC Barcelone (ESP) 36 matchs, 4 buts
(Championnat d'Espagne: 24 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Espagne: 3 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 9 matchs, 1 but)
2006/11 Bayern Munich (ALL) 183 matchs, 16 buts
(Championnat d'Allemagne: 123 matchs, 11 buts)
(Coupe d'Allemagne: 18 matchs, 1 but)
(Ligue des Champions: 29 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 13 matchs, 1 but)
2011/12 Milan AC (ITA) 50 matchs
(Championnat d'Italie: 39 matchs)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
(Ligue des Champions: 6 matchs)
2012/13 PSV Eindhoven (HOL) 34 matchs, 8 buts
(Championnat des Pays-Bas: 28 matchs, 6 buts)
(Coupe des Pays-Bas: 3 matchs, 1 but)
(Europa Ligue: 3 matchs, 1 but)
 
Modèle de l’anti fair-play, Van Bommel a traversé sa carrière en salaud détesté qui a toujours tout fait pour l’être. Sans doute même le désirait-il ardemment, ce statut de joueur haï, méprisé, répugné par l’ensemble de ses confrères. Né dans le Limbourg, province limitrophe de l'Allemagne : il y a débuté, au Fortuna Sittard (1992-99), avant de passer au PSV. De 1999 à 2005, soit six années passées sous les ordres de Guus Hiddink, Mark Van Bommel.jpgMarko a gagné ses gallons de nettoyeur au milieu de terrain. Plaque tournante avec un engagement très physique, il fait un temps la paire avec Philip Cocu, plus technique, plus offensif et surtout plus polyvalent. Le cerveau des Bataves s’est surtout acharné avec délectation à saboter son environnement : adversaires, public, arbitres, rien ne fut jamais de trop pour le néerlandais. Les années PSV, c'est la jeunesse de l'art. Un art brutal, donc, pratiqué en Ligue des Champions où Eindhoven jouera longtemps l'épouvantail craint et respecté. Croche-pieds, roulés boulés, coups de coude, semelles en douce, crachats, insultes, sourires espiègles et tirages de maillot : l’arsenal de l’Oranje mécanique ressemble à celui de l’Inspecteur Gadget. En 2005-2006, il va au Barça, soit a priori l'antithèse de son jeu. Et pourtant, il ne dépare pas trop au milieu des artistes comme Eto'o, Xavi, Iniesta ou Ronaldinho. Normal : formé aussi à l'école hollandaise de l'intelligence footballistique chère à Guus Hiddink, il trouvera sa place au sein du collectif de Frank Rijkaard. Une seule saison, mais la bonne : celle du doublé championnat-C1 2006. Infatigable, sobre et précis balle au pied, frappeur surpuissant et très fin tacticien, Van Bommel, on l'oublie trop souvent, est aussi un excellent footballeur. L'archétype du joueur dont aucun enfant n'accroche le poster dans sa chambre mais sans lequel il n'est pas de grande équipe. Un Didier Deschamps à la sauce batave. Il incarne à la perfection l'autre facette des Pays-Bas, moins glamour mais plus dur au mal. Il rejoint ensuite le Bayern, où il fut capitaine et honoré par Rummenigge à son départ au Milan AC (janvier 2011). En Italie, sa première demi-saison au Milan AC débouchera sur le Scudetto. La presse italienne fera de Van Bommel un des éléments-clefs de la conquête du titre, louant son abattage au milieu, ses orientations du jeu, son sens de la passe juste et son boulot infatigable de récupération. Il revient aux sources à l'été 2012 afin de boucler la boucle à 35 ans au PSV. Pour finir avec la sélection Oranje (59 capes, 9 buts), il n'aura rien remporté avec son pays malgré une génération talentueuse. Il faut juste rappeler qu'il a réussi l'exploit de ne pas se faire expulser au cours du Portugal-Pays-Bas du Mondial 2006. Dans le match le plus “cartonné” de l'Histoire de la Coupe du Monde, il n'a pris qu'un jaune. Et oui, Van Bommel n’est pas qu'un bœuf. Ses fautes sont utiles, tactiques, à bon escient. Moralité : Mark ne sort la boîte à faire mal que quand ses coéquipiers déjouent. Le genre de type qui se couvre de boue pour en mettre deux fois plus sur les autres. Le maître du sale travail.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe du Monde en 2010 (Pays-Bas)
Vainqueur de la Ligue des champions en 2006 (FC Barcelone)
Finaliste de la Ligue des champions en 2010 (Bayern Munich)
Champion d’Espagne en 2006 (FC Barcelone)
Champion d’Allemagne en 2008 et 2010 (Bayern Munich)
Vice-champion d’Allemagne en 2009 (Bayern Munich)
Champion d’Italie en 2011 (Milan AC)
Vice-champion d’Italie en 2012 (Milan AC)
Champion des Pays-Bas en 2000, 2001, 2003 et 2005 (PSV Eindhoven)
Vice-champion des Pays-Bas en 2002, 2004 et 2013 (PSV Eindhoven)
Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 2008 et 2010 (Bayern Munich)
Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas en 2005 (PSV Eindhoven)
Finaliste de la Coupe des Pays-Bas en 1999 (Fortuna Sittard) et 2013 (PSV Eindhoven)
Vainqueur de la Coupe de la Ligue Allemande en 2007 (Bayern Munich)
Vianqueur de la Supercoupe des Pays-Bas en 2000, 2001, 2003 et 2012 (PSV Eindhoven)
Finaliste de la Supercoupe des Pays-Bas en 2002 (PSV Eindhoven)
Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2005 (FC Barcelone)
Vainqueur de la Supercoupe d'Italie en 2011 (Milan AC)
Vainqueur de la Supercoupe d'Allemagne en 2010 (non-joué) (Bayern Munich)
Finaliste de la Supercoupe d'Allemagne en 2008 (Bayern Munich)
Champion des Pays-Bas de D2 en 1995 (Fortuna Sittard)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
Élu footballeur de l'année du championnat des Pays-Bas en 2001 et 2005
Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 2005
 
DIVERS
- En 1999, avant d'aller au PSV Eindhoven, Fortuna Sittard se qualifie grandement grâce à lui en finale de Coupe des Pays-Bas. Une finale perdue contre l'Ajax (0 à 2) et que Mark n'a pas jouée… pour un tacle trop appuyé en demies (suspension) !
 
VIDÉO



08/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1021 autres membres