FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Didier Deschamps

Didier-Deschamps--1-.jpg

Didier Deschamps


Didier Deschamps

Né le 15 octobre 1968 à Bayonne (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png France, milieu défensif, 1m74

Surnoms: La Desch', le Général

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 103 sélections, 4 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections, 2 buts)

(Qualif Couoe du Monde: 14 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 6 sélections)

(Qualif Euro: 23 sélections)

(Euro: 13 sélections)

(Coupe Kirin: 1 sélection)

(Tournoi Hassan II: 4 sélections)

(Tournoi de France: 3 sélections)

(Tournoi de Koweït: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 29 avril 1989 contre la Yougoslavie (0-0)

Dernière sélection : le 2 septembre 2000 contre l'Angleterre (1-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png espoirs: 18 sélections

 

1985/89 FC Nantes (FRA) 123 matchs, 4 buts

(Championnat de France: 111 matchs, 4 buts)

(Coupe de France: 9 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

1989/90 Olympique de Marseille (FRA) 26 matchs, 4 buts

(Championnat de France: 17 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 5 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 4 matchs)

1990/91 Bordeaux (FRA) (Prêt) 35 matchs, 3 buts

(Champiionnat de France: 29 matchs, 3 buts)

(Coupe de France: 1 match)

(Coupe de l'UEFA: 5 matchs)

1991/94 Olympique de Marseille (FRA) 132 matchs, 5 buts

(Championnat de France: 106 matchs, 5 buts)

(Coupe de France: 11 matchs)

(Ligue des Champions: 15 matchs)

1994/99 Juventus Turin (ITA) 178 matchs, 4 buts

(Championnat d'Italie: 124 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Italie: 8 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 3 matchs)

(Ligue des Champions: 37 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 6 matchs)

1999/2000 Chelsea (ANG) 47 matchs, 1 but

(Championnat d'Angleterre: 27 matchs)

(Coupe d'Angleterre: 6 matchs)

(Ligue des Champions: 14 matchs, 1 but)

2000/01 FC Valence (ESP) 21 matchs

(Championnat d'Espagne: 13 matchs)

(Coupe d'Espagne: 1 match)

(Ligue des Champions: 7 matchs)

 

Didier Deschamps n'a jamais été le plus talentueux ni le plus glamour. Pourtant, il a quasiment tout réussi comme joueur et comme entraîneur. Il a un talent discret mais précieux: il sait comment gagner. Surnommé "La Desch" par ses pairs, Didier Deschamps brandit la coupe du Monde devant le public français euphorique du Stade de France ce 12 juillet 1998. Le jour de gloire est arrivé: la France vient de battre le Brésil 3 buts à 0. C'est son premier titre mondial. Deux ans plus tard, le capitaine des Bleus soulève de nouveau un trophée: l'Euro 2000, arraché de justesse face aux italiens (2 buts à 1 ap), au terme d'une finale à suspense. En 1993 déjà, Didier Deschamps présentait à la France sa première Coupe d'Europe, remportée avec Marseille face au grand Milan AC (1 but à 0). Fort de ces trois gestes, ce milieu défensif charismatique occupe une place exceptionnelle dans le football français. Didier Deschamps.jpgNé à Bayonne, il obtient sa première licence de football en 1980 et fait son entrée dans le club local. Physiquement en avance, Didier l’est aussi mentalement. Véritable phénomène très vite repéré, il débarque cinq ans plus tard à Nantes. Il effectue ses premiers dribbles en D1 le 27 septembre 1985 face à Brest. Le 11 décembre, le Basque remplace Loïc Amisse en Coupe UEFA, pour les trois dernières minutes d’un Nantes-Spartak Moscou (1-1). Dans la Maison Jaune, il fait la connaissance de son futur co-équipier des Bleus, Marcel Desailly. Dès 1987, le protégé de Jean-Claude Suaudeau paraphe son premier contrat professionnel et le voilà capitaine des Canaris à 19 ans! Au poste de défenseur central, il dispute une saison pleine et inscrit son premier but en D1, le 1er septembre 1987, contre l’OM. Recadré milieu défensif, on le compare alors à Henri Michel. "Dédé" prend encore de l’envergure. Il cavale, tacle, analyse les matches et songe aux moyens de remédier aux lacunes de son équipe. Mais l'avenir lui révèle d'autres agréables surprises. Il signe pour quatre ans à l’OM. Avec des joueurs comme Carlos MozerJean-Pierre Papin ou Enzo Francescoli, Didier Deschamps ne parvient pas à se libérer. Ses débuts au Vélodrome sont hésitants. Dix-sept bouts de matches, une demi-finale de C1 perdue contre Benfica, un titre de champion de France en 1990 et le voilà qui file à Bordeaux, prêté pour une saison. Il revient à Marseille l'année suivante pour s'imposer. Pari gagné. Il s’affirme comme le ratisseur attitré et s’offre un deuxième titre de champion de France. Mais le meilleur est à venir. Promu capitaine, il entre dans l'histoire le le 26 mai 1993 à Munich, sur la pelouse de l’Olympiastadion. Après une victoire sur le Milan AC (1 but à 0) en finale de Ligue des Champions, "DD" devient le premier à embrasser la coupe aux grandes oreilles, avant de la monter jusqu’aux étoiles. Il est alors le plus jeune capitaine français à avoir soulevé un tel trophée. Quand l'affaire VA-OM éclate au grand jour, il décide de franchir les Alpes et signe à la Juventus de Turin en 1994. Il y rafle une seconde C1 (mais perd deux fois en finale), la Supercoupe de l'UEFA, trois titres de champion et une coupe d'Italie. Sous le maillot rayé noir et blanc, le Basque bondissant prend du galon. Il est alors considéré comme l'un des meilleurs milieux de terrain au Monde à l'époque. Après cinq saisons sous les couleurs de la Vieille Dame, il file en Angleterre à Chelsea et y retrouve son pote de toujours, Marcel Desailly. Dirigé par son ancien partenaire à la Juventus, Gianluca Vialli, Didier découvre les mythiques ambiances de la Premier League. À 32 ans, il tente un ultime pari en Liga en Espagne au FC Valence. À bout de souffle, il n’effectue qu’une vingtaine d’apparitions sous le maillot des "Ché" et raccroche les crampons sur une finale perdue de Ligue des champions en 2001. Il aura disputé au total 427 matches et inscrit 17 buts dans les championnats de ces différents pays. Outre son impressionnante carrière en club, Didier Deschamps fait également les plus belles heures des Bleus. L'international français honore sa première sélection contre la Yougoslavie (0-0) le 29 avril 1989, son premier but avec les Bleus le 11 octobre suivant, au Parc des Princes, face à l’Écosse (3 buts à 0) et sa dernière le 2 septembre 2000, contre l'Angleterre (1-1), juste après le succès à l'Euro. Pour un total de 103 capes. "DD" établit le record du nombre de sélections comme capitaine, 56. Six de plus que Michel Platini. Récupérateur infatigable, ce milieu de terrain défensif intraitable sait aussi orienter le jeu. Il impressionne surtout par ses qualités de meneur d'hommes, d'aboyeur. Capitaine indiscutable, il est le relais entre les entraîneurs, Aimé Jacquet puis Roger Lemerre, et ses partenaires, comme Laurent BlancMarcel Desailly ou Zinédine Zidane, qu'il transcende sur le terrain. Pour faire de l'équipe de France une équipe de gagneurs. Sa carrière aura été à l'image des Bleus des années 1990 : moqué pour son manque de technique, peu spectaculaire dans le jeu, d'un gabarit moyen, il connaît l'humiliation (la non qualification au Mondial 1994) et la gloire, avec les titres de champion du monde et d'Europe. Sa seconde carrière, celle d'entraîneur a démarré sur des bases un peu moins élevées avant de connaître un énorme succès. Il emmène notamment l'AS Monaco en finale de la Ligue des champions 2003-2004, remporte le championnat de France avec Marseille en 2010 et surtout ajoute une deuxième étoile au maillot de l'équipe de France grâce au sacre mondial en 2018.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 1998 (France)

Vainqueur de l'Euro 2000 (France)

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1994 (France)

Vainqueur du Tournoi Hassan II en 1998 et 2000 (France)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1993 (Marseille) et 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Ligue des Champions en 1997, 1998 (Juventus Turin) et 2001 (finale non-jouée) (FC Valence)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1995 (Juventus Turin)

Champion de France en 1990 et 1992 (Marseille)

Vice-Champion de France en 1986 (FC Nantes) et 1994 (Marseille)

Champion d’Italie en 1995, 1997 et 1998 (Juventus Turin)

Vice-champion d’Italie en 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1995 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2000 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1995 et 1997 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1998 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe Gambardella en 1986 (FC Nantes)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur Français de l’année en 1996

Révélation française de l’année en 1989

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 1996

Nommé au FIFA 100

Chevalier de la Légion d'honneur en 1998

À reçu le prix Orange France Football en 2001


DIVERS


- Le stade de Bayonne porte son nom depuis 2000. Un deuxième stade portant le nom du joueur se trouve dans le département du Nord. Le 31 août 2002, la commune d'Halluin rebaptise le stade principal de la ville en stade Didier-Deschamps en présence du joueur.

- En 2007, suite à son renvoi de la Juventus de Turin, il devient consultant sur Canal + de 2006 a 2009.

 

SOURCES/RESSOURCES


- 1ère photo: ©DR

- 2ème photo: ©Gettyimages

 

VIDÉO




09/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres