Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Olivier Dacourt

Olivier Dacourt.jpg
Photo: ©Alamy

 

Olivier Dacourt

 

Olivier Nicolas André Dacourt

Né le 25 septembre 1974 à Montreuil (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu défensif, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 21 sélections, 1 but

(Matchs amicaux: 5 sélections)

(Qualif Coupe du monde: 2 sélections)

(Qualif Euro: 4 sélections, 1 but)

(Euro: 3 sélections)

(Coupe des Confédérations: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 30 mai 2001 contre la Corée du Sud (5-0)

Dernière sélection : le 13 octobre 2004 contre la Chypre (2-0)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png A': 2 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Olympique: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Militaire: 5 sélections, 2 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png U19: 7 sélections

 

1992/98 RC Strasbourg (FRA) 158 matchs, 5 buts
(Championnat de France: 127 matchs, 4 buts)
(Coupe de France: 10 matchs, 1 but)
(Coupe de la ligue: 7 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 10 matchs)
(Coupe Intertoto: 5 matchs)
1998/99 Everton (ANG) 36 matchs, 3 buts
(Championnat d'Angleterre: 30 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Angleterre: 2 matchs)
(Coupe de la ligue anglaise: 4 matchs, 1 but)
1999/2000 RC Lens (FRA) 37 matchs, 4 buts
(Championnat de France: 26 matchs, 2 buts)
(Coupe de France: 1 match)
(Coupe de la ligue: 1 match)
(Coupe de l'UEFA: 9 matchs, 2 buts)
2000/03 Leeds United (ANG) 82 matchs, 3 buts
(Championnat d'Angleterre: 57 matchs, 3 buts)
(Coupe d'Angleterre: 1 match)
(Coupe de la ligue anglaise: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 14 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 8 matchs)
2003 AS Roma (ITA) (Prêt) 23 matchs
(Championnat d'Italie: 18 matchs)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
2003/06 AS Roma (ITA) 100 matchs, 2 buts
(Championnat d'Italie: 77 matchs, 2 buts)
(Coupe d'Italie: 10 matchs)
(Ligue des Champions: 9 matchs)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs)
2006/09 Inter Milan (ITA) 51 matchs
(Championnat d'Italie: 34 matchs)
(Coupe d'Italie: 5 matchs)
(Supercoupe d'Italie: 2 matchs)
(Ligue des Champions: 10 matchs)
2009 Fulham (ANG) (Prêt) 9 matchs
2009/10 Standard Liège (BEL) 9 matchs

 

Révélé à Strasbourg, Olivier Dacourt a arpenté l'Europe en dix-huit ans de carrière. La France, l’Angleterre et l’Italie principalement ont vu évolué le solide milieu récupérateur. Joueur hors-norme, international tricolore à 21 reprises, il peut se targuer d’avoir évolué avec les plus grands joueurs de son époque.

 

Né à Montreuil en Seine Saint-Denis, le gamin d'origine guadeloupéenne intègre en 1991 le centre de formation strasbourgeois. Pour l'anecdote, il débute en D1 à l'âge de 19 ans face à l'AJ Auxerre au poste... d'attaquant. Mais très vite, son tempérament de gagneur et son abattage le font reculer d'un cran, au poste de milieu défensif. Souvent remplaçant, il doit cependant attendre le départ des cadres (Rémi Garde et Franck Sauzée) et son évolution athlétique et technique pour s'imposer dans l'entrejeu alsacien. Après avoir participé aux JO d'Atlanta en 1996 avec son coéquipier Martin Djetou, il reçoit la pleine confiance de son coach Jacky Duguépéroux et devient incontournable sous la tunique bleue ciel du Racing. Il participe à la belle épopée du club en coupe de l'UEFA lors de la saison 1997-98, éliminant les Glasgow Rangers et Liverpool avant de céder en huitièmes de finale face à l'Inter Milan.

 

Au bout de six saisons et une coupe de la ligue gagnée en 1997, il file à l'anglaise et rejoint Everton. Attiré par le "fighting spirit", il cumule les cartons et devient rapidement le meilleur tacleur de Premier League. Adopté par les fans des Toffees, il quitte pourtant le club au bout d'une saison pour revenir en France, au RC Lens. Dans le Nord, il explose littéralement grâce à un parcours fabuleux en C3, échouant aux portes de la finale contre Arsenal. Il décide de retraverser la Manche, posant ses valises à Leeds UTD, et laissant derrière lui un souvenir de véritable guerrier au sein des Sang et Or. Avec les Peacocks, le talentueux milieu français éblouit très vite dans l’entrejeu au point d’être appelé en équipe de France. Vainqueur de la Coupe des confédérations en 2001 et 2003, Dacourt ne s'imposera jamais en Bleu. Considéré comme une option au binôme Makélélé-Vieira, Olivier enfilera le maillot frappée du coq à seulement 21 reprises, participant tout de même à l'Euro 2004.

 

Olivier Dacourt.jpg

Photo: ©George Herringshaw

 

 

En club, il excelle aux côtés d'une sacré génération composé de beaucoup d'espoirs comme Harry Kewell, Rio Ferdinand et Robbie Keane ainsi que de vieux briscard tel que Lucas Radebe et Nigel Martyn. Les Whites créent l’exploit d’aller jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions, éliminé par le FC Valence. Après deux premières saisons réussies, tout se complique avec le changement d'entraîneur. Souvent sur le banc, le "Dac" préfère s'envoler pour l'Italie et signe à l'AS Roma à l'hiver 2003. Dirigé par le grand Fabio Capello, il devient vite un titulaire indiscutable et participe à la superbe saison 2003-04 qui voit la Louve terminer seconde en Série A, derrière le Milan AC. En fin de contrat, il rejoint l’Inter durant l’été 2006, et se révèlera très utile à la cause nerazzurra. Remplaçant de luxe dans un effectif pléthorique où se trouve notamment Patrick Vieira et Esteban Cambiasso, il glane pas moins de trois Scudetti avant de repartir de nouveau au pays de sa Majesté, à la faveur d’un prêt à Fulham. Peu titulaire, les Cottagers décident de ne pas le conserver. Libre de tout contrat à la fin de l'exercice, il rejoint le Standard de Liège en septembre 2009. Il clauqe la porte en février 2010 après seulement huit rencontres disputées. Dacourt raccroche les crampons dans la foulée pour devenir un consultant multi-tâches.

 

L'homme de médias apporte sa vision du football et n'hésite pas à donner son expertise sur les chaînes télévisées. Il poursuit également la noble cause de faire découvrir la part d'humanité qui se cache sous la carapace de quelques grandes stars du ballon rond comme son documentaire "Ma part d'ombre". Lui qui évoque la sienne dans une interview pour "L'Équipe", cette blessure qu'il a toujours gardé en lui, tout au long de sa carrière: "J'avais quinze ans et j'étais au centre de formation de Strasbourg. Un garçon avec qui je partageais la chambre s'est tiré une balle dans la tête, quelques mois après son renvoi du centre. Pendant longtemps, je m'en suis voulu et je me suis dit: comment est-ce possible? Au centre, on est toujours ensemble. On vit, on dort, on mange ensemble. Il était avec moi, je ne l'ai pas vu venir, pourquoi? Face à l'échec et face à la désillusion, on peut arriver à commettre des actes terribles…"

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001 et 2003 (France)

Vainqueur de la Coupe du Monde militaire en 1995 (France)

3ème du Championnat d'Europe espoirs en 1996 (France)

Finaliste du Tournoi de Toulon en 1995 (France)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1995 (RC Strasbourg)

Champion d'Italie en 2007, 2008 et 2009 (Inter Milan)

Vice-champion d'Italie en 2006 (AS Roma)

Finaliste de la Coupe d'Italie en 2003, 2005, 2006 (AS Roma) et 2007 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe de France en 1995 (finale non-jouée) (RC Strasbourg)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 1997 (RC Strasbourg)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 2006 (Inter Milan)
Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 2007 (Inter Milan)


04/11/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres