FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Paul Chillan

Paul Chillan.png
Photo: ©FFF

 

Paul Chillan

 

Paul Roland Chillan

Né le 17 décembre 1935 à La Trinité (FRA)

Décédé le 1er septembre 2021 à Le Robert (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Ailier gauche, 1m68

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 17 avril 1963 contre les Pays-Bas (0-1)

Dernière sélection : le 28 avril 1963 contre le Brésil (2-3)

 

1951/59 US Robert (FRA)
1959/67 Nîmes Olympique (FRA) 245 matchs, 60 buts
(Championnat de France: 213 matchs, 53 buts)
(Barrages: 12 matchs, 3 buts)
(Coupe de France: 13 matchs, 3 buts)
(Coupe Charles Drago: 7 matchs, 1 but)
1967/70 AC Arles (FRA) 57 matchs, 16 buts

 

Ailier gauche virevoltant de la grande équipe de Nîmes des années 60, Paul Chillan a été l'un des premiers joueurs martiniquais de l'équipe de France.

 

Né le 17 décembre 1935, à Trinité, le petit Paul perd son père alors ébéniste à l'âge de 4 ans disparu lors d'une sortie en mer. Il quitte alors sa ville natale pour aller vivre dans le cocon familial maternel au Robert. Comme tous les gamins de son âge, le jeune se passionne pour le sport et en particulier le football. À 10 ans, ce fou du ballon rond est vite repéré par l’US Robert, l'équipe de sa commune. Sa pugnacité et son travail acharné le propulsent sur le devant de la scène. Les dirigeants de l’époque, conscients de sa précocité, de son talent, l’alignent en équipe première, chez les seniors au poste d’ailier gauche. Il a alors 16 ans. Au bout de huit saisons, il se lance à l’assaut de la Métropole et rejoint Nîmes. À l’arrivée de Paul Chillan, un autre Martiniquais fait déjà les beaux jours du club languedocien, le défenseur Daniel Charles Alfred. Vice-champion de France en 1960 derrière le Stade de Reims de Just Fontaine, Paul participe activement au bonheur des Crocos de 1957 à 1966. Il dispute 213 matchs et inscrit 60 buts toutes compétitions confondues. Ailier gauche extraordinaire, il avait un centre de gravité très bas. Excellent dribbleur également, il était connu aussi pour ses qualités de vitesse sur le terrain. Durant cette période, il est appelé deux fois en équipe de France. La première face aux Pays-Bas, devenant alors le deuxième Martiniquais à revêtir le maillot bleu après Xercès Louis une décennie auparavant, la seconde contre le Brésil de Pelé, où il avait joué la seconde mi-temps et participé à la courte défaite 3 buts à 2 des Bleus (triplé du Roi). Après avoir laissé une trace indélébile dans le Gard, il partira jouer deux ans à Arles. Le talentueux joueur s'est éteint sur son île natale le jeudi 2 septembre 2021 à l'âge de 85 ans. Ses obsèques ont été célébrées dans la commune du Robert deux jours plus tard, là où avait commencé sa carrière footballistique et où s’en était achevée une autre, professionnelle, à la mairie.
 
PALMARÈS
 
Vice-champion de France en 1960 (Nîmes Olympique)
Finaliste de la Coupe de France en 1961 (finale non-jouée) (Nîmes Olympique)
 
SOURCES/RESSOURCES
 
France TV Info/FFF


17/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1159 autres membres