FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

René Gallice

René Gallice.jpg
René Gallice

 

René Gallice

Né le 13 avril 1919 à Forcalquier (FRA)

Décédé le 25 mai 1999 à Bordeaux (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, Milieu défensif, 1m74

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 1 sélection

(Match amical: 1 sélection)

 

1ère et dernière sélection : le 12 mai 1951 contre l'Irlande du Nord (2-2)

 

1936/38 Olympique de Marseille (FRA) 8 matchs
(Championnat de France: 7 matchs)
(Coupe de France: 1 match)
1938/55 Bordeaux (FRA) 390 matchs, 33 buts
(Championnat de France: 243 matchs, 16 buts)
(Championnat de France de D2: 107 matchs, 15 buts)
(Coupe de France: 40 matchs, 2 buts)
1955/58 AS Gironde (FRA)
 
Inséparable de son compère Jean Swiatek sur le terrain, René Gallice est un symbole des Girondins de Bordeaux. Champion de France 1950, pour le premier titre en D1 de l'histoire du club au Scapulaire, le pionnier de l'histoire de la famille Gallice avec le FCGB et la ville de Bordeaux est également de ceux qui permettent à l'équipe d'obtenir le statut professionnel en remportant le championnat de France amateur en 1937. Transfuge de Marseille à l'âge de 19 ans à l'issue de sa première saison en D1, le milieu défensif a effectué toute le reste de sa carrière à Bordeaux. Celle-ci entrecoupé d'une longue interruption due à la Seconde Guerre Mondiale où il combat quelque part en Palestine avec les troupes Gaullistes de la France Libre et essuie un éclat d'obus dans la jambe. Ce conflit lui fait louper la finale victorieuse de la Coupe de France en 1941. De retour du front, il retrouve sa place au milieu de terrain dans le système WM de l'époque, où sa prestance fait merveille. De fait, entre 1938 et 1955, en D1 et D2, il contribue aux succès de siens et produit des prestations de très haute volée, marquant bon nombre de buts, dont plusieurs sur penalties ; un exercice de sang-froid dans lequel il excelle. Au final, l'international français (1 sélection) totalisera 390 matches officiels et 33 buts toutes compétitions confondues. Il terminera sa carrière comme entraîneur-joueur dans la région à l'AS Gironde et ouvrira par la suite un magasin vendant du matériel de hockey sur glace avec son fidèle coéquipier Jean Swiatek, nommé simplement "Gallice et Swiatek". Décédé en 1999 à l'âge de 80 ans, René Gallice a eu deux enfants qui sont devenus footballeurs professionnels, avec des titres et une belle carrière, bien sûr essentiellement aux Girondins. André, défenseur central, international espoirs, a passé six ans avec le scapulaire (1970–1976). L’attaquant, Jean, pro de 1969 à 1984, a disputé 219 matchs avec Bordeaux puis entraîné les équipes de France jeunes. Sept fois international, il a permis aux Gallice de devenir la première famille dans laquelle un père et son fils ont joué en équipe de France. La dynastie des Gallice est bien une réalité. Ce n'est donc pas pour rien que c'est son nom qui a été choisi comme celui alternatif au naming de "Matmut Atlantique" pour désigner l'arène des Marine et Blanc depuis 2015.
 
PALMARÈS
Finaliste de la Coupe Latine en 1950 (Bordeaux)

Champion de France en 1950 (Bordeaux)

Vice-champion de France en 1938 et 1952 (Bordeaux)

Vainqueur de la Coupe de France en 1938 (Marseille)

Finaliste de la Coupe de France en 1952 et 1955 (non-joué) (Bordeaux)

Vice-champion de France de D2 en 1949 (Bordeaux)



02/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1086 autres membres