FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Thierno Youm

Thierno Youm.jpg
Thierno Youm

 

Thierno Youm

Né le 17 avril 1960 à Rufisque (SEN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png Sénégalais, Attaquant, 1m80

Surnoms: La mobylette, la flèche, la fusée, l'express

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png ? sélections, ? buts

(Coupe d'Afrique des Nations: 5 sélections, 1 but)

 

1980/84 ASC Diaraf (SEN)
1984/87 Stade Lavallois (FRA) 83 matchs, 16 buts
(Championnat de France: 73 matchs, 15 buts)
(Coupe de France: 10 matchs, 1 but)
1987/92 FC Nantes (FRA) 136 matchs, 37 buts
(Championnat de France: 124 matchs, 29 buts)
(Coupe de France: 12 matchs, 8 buts)
1992/93 Espérance Tunis (TUN)
1994/95 Olympique Avignonnais (FRA)

 

De nombreux surnoms ont été donnés à ce joueur hors norme qui se distinguait par sa vitesse et ses débordements ravageurs sur le coté droit de l'attaque lavallois : la mobylette, la fusée, la flèche ou l'express, tant de qualificatifs pour décrire cette vedette du football africain des années 1980. Né le 17 avril 1960 à Rufisque dans la banlieue de Dakar, Thierno Youm s’oriente d'abord vers une carrière de banquier et joue parallèlement au football à l’ASC Diaraf. C'est en 1982 que cet attaquant connaîtra sa première consécration en remportant avec son club le doublé Coupe-Championnat, puis une nouvelle Coupe nationale l’année suivante. Ses brillantes prestations lui ouvrent les portes de l’équipe nationale du Sénégal et le font remarquer des recruteurs du Stade Lavallois. À 24 ans, il rejoint Laval en 1984 pour une première saison difficile. En effet, malgré une vitesse impressionnante balle aux pieds et une très bonne technique, il découvre les défenses rugueuses du championnat de France des années 1980 et un arbitrage peu propice aux attaquants rapides. Sa stature moyenne (1m80 pour 73 kg) dans un football où le physique prenait souvent le pas sur la technique sera l'un des principaux freins à sa carrière. Il multipliera ainsi les blessures : fracture d'une pommette, pubalgie puis cheville douloureuse, un choc contre Toulon l'écarte des terrains pour plusieurs mois laissant le souvenir d'un joueur talentueux mais fragile. Pour cette première saison le prodige Sénégalais dispute quatorze matchs pour deux buts inscrits. L’arrivée de Chérif Oudjani en 1985 lui créer un duo intéressant. Bénéficiant de ce point d'encrage qui mobilise les défenses adverses, il fera parler sa pointe de vitesse et sa vivacité. Un beau tandem qui sera pourtant disloqué. Il est associé la saison suivante avec le Nigérian Richard Owubokiri et réalise sa meilleure saison sur le plan comptable avec 9 réalisations avant de rejoindre les Canaris l’exercice d’après. À Nantes, son entraîneur Miroslav Blazevic disait qu’il était le plus doué de sa génération. Youm dont la technique prédisposait à devenir le meilleur africain en France sera vite marqué par deux opérations au genou. La fragilité du sénégalais devient alors inquiétante. Heureusement, il retrouve tous ses moyens. Régulier pour un remplaçant de luxe dans cet effectif qui renie la tradition de formation à la nantaise, il tourne à une moyenne assez basse (5-6 buts par saison). L’émergence de Patrice Loko au début des années 90 lui donne pas mal de fil à retordre et il ronge son frein sur le banc l’espace d’une saison. Pour sa dernière année avec les canaris, Blazevic, l’associe à Loko dans un 4-4-2 qui fait merveille. Mais en proie à d’énormes difficultés financière, le FC Nantes doit vendre une bonne partie de son effectif. Thierno fait partie du contingent des joueurs qui doivent quitter le club: Thierry Bonalair part à Auxerre, Marcel Desailly et Jean-Jacques Eydelie à l’OM, Jorge Burruchaga à Valenciennes… Thierno part lui l’Espérance Tunis. Après une saison sur le continent africain le temps de s’adjuger le championnat de Tunisie avec les Sang et Or, le Sénégalais retourne en France et signe à Avignon en division d’honneur. À 34 ans, il déboulonne définitivement les crampons et décide de rentrer dans son pays. Il devient par la suite adjoint au maire de Rufisque ente 1995 et 2000 et y monte une école de football. Thierno Youm restera à jamais dans la mémoire du Stade Lavallois. Personne ne pourra oublier ses chevauchés fantastiques qui faisaient vibrer Le Basser.

 

PALMARÈS


Champion du Sénégal en 1982 (ASC Diaraf)

Champion de Tunisie en 1993 (Espérance Tunis)

Vainqueur de la Coupe du Sénégal en 1982 et 1983 (ASC Diaraf)



29/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1031 autres membres