Oumar Sène - Les meilleurs joueurs de l'histoire du football

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Oumar Sène

Oumar Sène.jpg
Oumar Sène

 

Oumar Gueye Sène

Né le 23 octobre 1959 à Dakar (SEN)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png Sénégalais, Milieu de terrain/Ailier, 1m81

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_7552702_20180123240780.png 30 sélections

 

1977/80 US Gorée (SEN)
1981/85 Stade Lavallois (FRA) 127 matchs, 21 buts
(Championnat de France: 109 matchs, 17 buts)
(Coupe de France: 14 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 4 matchs, 1 but)
1985/92 Paris SG (FRA) 197 matchs, 18 buts
(Championnat de France: 174 matchs, 15 buts)
(Coupe de France: 20 matchs, 3 buts)
(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

 

Sorte de Pirlo avant l’heure, Oumar Sène était un de ces libéros du milieu de terrain qui aurait très bien pu jouer meneur de jeu. Arrivé en France assez jeune, il va se révéler à Laval, avec qui il disputera la Coupe d’Europe avant de rejoindre le PSG, dont il sera un des piliers pendant 7 saisons, avec à la clé un titre de champion en 1986. Natif de Dakar, Oumar Sène fait ses débuts à l’US Gorée, là où son père Saër avait fait les beaux jours dans les années 50. Milieu offensif à ses débuts, il marque les esprits par son élégance et sa maitrise technique. Dès sa première saison, il remporte le titre de champion du Sénégal. Ses excellents résultats et son tout nouveau statut d’international vont le pousser à tenter la grande aventure dans un club français. Il fait un premier essai à l’OM mais le club en proie à des difficultés sportives et financière, ne donne pas suite. Oumar Sène.jpgSon compatriote, Moussa Dabo, lui conseille de contacter le stade Lavallois. C’est ainsi qu’il débarque chez les tangos en janvier 1981. Arrivé en plein hiver, l’adaptation est difficile pour Oumar qui doit de plus faire face à une forte concurrence comme "joueur étranger" avec la présence dans les rangs lavallois de l'allemand Uwe Krause, de l'autrichien Herwig Kircher, de l'algérien Abdelmajid Bourebbou, du malien Sékou Diallo et de son compatriote Christophe Sagna. Il est cantonné en équipe réserve mais ne perd pas espoir. La saison 1981/82 lui permettra de disputer 8 matchs et de faire étalage de sa technique exceptionnelle. Il prend petit à petit ses marques dans une équipe qui termine 5éme du championnat. La saison 1982/83 sera pour Oumar Sène celle de la confirmation. Il devient un titulaire indiscutable du 11 lavallois. Dans un rôle de milieu de terrain bénéficiant d’une grande liberté, il enchante le public par ses incursions balle au pied dans les défenses adverses. Rien ne semble lui résister. Il disputera 36 matchs et finira deuxième buteur du club avec 8 buts. Il permet au club de décrocher une qualification pour la coupe de l’UEFA. Et justement Laval va se faire un nom en Europe en éliminant le Dynamo Kiev au 1er tour avant de tomber avec les honneurs contre l’Austria Vienne. Battus 2 à 0 à l’aller, Laval fera une première mi-temps de folie en inscrivant 3 buts, dont un d’Oumar Sène. Malheureusement la seconde verra les autrichiens revenir à 3-3. La fanfaronnade ne durera pas non plus très longtemps, au gré des départs et une décevante 11ème place. Taulier de cette équipe, Oumar Sène fera comme toute une génération de Lavallois, la fuite vers des clubs plus huppés. Ainsi, en 1985, il rejoint le PSG, finaliste de la Coupe de France. Le sénégalais parvient à combler le vide laissé par Luis Fernandez au milieu de terrain. Au coté de Safet Susic et de Dominique Rocheteau il remportera le titre de champion de France dès sa première année dans le club de la capitale. Et grâce à lui en plus puisqu'il inscrit le but du sacre contre Monaco à la 89ème le 11 avril 1986. Il connaîtra ensuite deux saisons en demi-teinte marqué par une opération au ménisque. L’arrivée en 1988 comme entraîneur de Tomislav Ivic va permettre au sénégalais de vivre une saison pleine. Repositionné en milieu défensif et promu capitaine, Oumar Sène jouera 36 matchs de championnat. Le club de la capitale terminera deuxième derrière l’OM. Il disputera encore trois saisons au sein de l’effectif parisien. Mais l’arrivée de Canal + à la tête du club et la volonté des dirigeants de rompre avec le passé en imposant un recrutement flamboyant (Ginola, Fournier, Ricardo et Valdo), pousse Oumar vers la sortie. Dur réalité du football professionnel pour ce serviteur du club parisien qui aura disputé 7 saisons soit 197 matchs et 18 buts inscrits. Il raccroche les crampons en 1992. Le plus grand regret du joueur sera sans doute la sélection. Il en sera un pilier de 1982 à 1992, disputant de nombreuse Coupe d’Afrique des Nations.
 
PALMARÈS
Champion de France en 1986 (Paris SG)
Vice-champion de France en 1989 (Paris SG)
Champion du Sénégal en 1978 (US Gorée)


09/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 974 autres membres