Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Umberto Caligaris

Umberto Caligaris.jpg
Photo: ©LaPresse

 

Umberto Caligaris

 

Umberto Francesco Luigi Caligaris

Né le 26 juin 1901 à Casale Monferrato (ITA)

Décédé le 19 octobre 1940 à Turin (ITA)
https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, arrière gauche, 1m75

Surnoms: Berto, Caliga

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 59 sélections

(Matchs amicaux: 38 sélections)

(Coupe Internationale: 14 sélections)

(Jeux Olympiques: 7 sélections)

 

1ère sélection : le 15 janvier 1922 contre l'Autriche (3-3)

Dernière sélection : le 11 février 1934 contre l'Autriche (2-4)

 

1919/28 Casale FCB (ITA) 182 matchs, 18 buts
1928/35 Juventus Turin (ITA) 178 matchs
1935/37 Brescia (ITA) 40 matchs

 

Champion du Monde en 1934, Umberto Caligaris participe à ce Quinquennio d'oro de la Juventus Turin dans les années 30, premier grande période de victoires d'un club italien depuis l'institution de la Série A.

 

Originaire d'une bourgade situé dans une plaine au pied des collines du Montferrat, le gamin touche ses premiers ballons dans le club local du Casale FBC, une équipe qui peut se targuer d'avoir un championnat dans son armoire à trophée. Au bout de neuf saisons sans grand succès sous le maillot Nerostellati, il décide de rejoindre la Vieille Dame en 1928. Dans un schéma tactique hyper novateur (dont profitera d'ailleurs la Squadra) et des joueurs exceptionnels (Borel II, Monti, Bertoloni, Cesarini...), il formera avec Virginio Rosetta la plus belle défense de l'époque, un triangle d'or si on ajoute le portier Gianpiero Combi. Le rugueux défenseur très technique remporte cinq titres consécutifs de champion d’Italie et fait partie de l'équipe vainqueur du Mondial italien en 1934, même si le successeur sur le flan gauche du "fils de Dieu" Renzo De Vecchi ne dispute pas la moindre rencontre. Étonnant pour un joueur qui a honoré 59 sélections avec la Nazionale, ce qui à l’époque était un chiffre remarquable puisque ça sera tout simplement un record qui tiendra trente-sept années, avant que l'élégant Giacinto Facchetti ne passe devant en 1971. Devenu entraîneur après la fin de sa carrière de joueur à Brescia, il prend en main Lucchese, Modène puis se lance avec la Juventus Turin pour une grande aventure. Malheureusement, le 19 octobre 1940, il décède à l'âge de 39 ans foudroyé par une rupture d’anévrisme durant un match avec les vieilles gloires de cette équipe bianconera, où sont présent Gianpiero Combi et Virginio Rosetta. Un choc pour tout le peuple piémontais. Pour rappel, lorsque les espagnols de Valence ont voulu le recruter, "Caliga" avait déclaré: "L’argent ne vaut pas l’amour du maillot, et j’en ai deux, la Juve et l’Italie." L'amour à l'italienne.

 

PALMARÈS

 

Vainqueur de la Coupe du Monde en 1934 (Italie)

Médaille de bronze aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928 (Italie)

Vainqueur de la Coupe Internationale en 1927-30 et 1933-35 (Italie)

Finaliste  de la Coupe Internationale en 1931-32 (Italie)

Champion d’Italie en 1931, 1932, 1933, 1934 et 1935 (Juventus Turin)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES

 

Nommé Chevalier de l'Ordre de la Couronne d'Italie en 1933



19/10/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1212 autres membres