FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Fabio Cannavaro

Fabio-cannavaro--2-.jpg

Fabio Cannavaro

 

Fabio Cannavaro

Né le 13 septembre 1973 à Naples (ITA)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png Italien, défenseur central, 1m76

Surnom: Le mur de Berlin

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png 136 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 46 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 32 sélections)

(Coupe du Monde: 18 sélections)

(Qualif Euro: 27 sélections)

(Euro: 8 sélections)

(Coupe des Confédérations: 2 sélections)

(Tournoi de France: 3 sélections)

 

1ère sélection : le 22 janvier 1997 contre l'Irlande du Nord (2-0)

Dernière sélection : le 24 juin 2010 contre la Slovaquie (2-3)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png olympique: 3 sélections

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825568_201505165019624.png espoirs: 21 sélections

 

1992/95 SSC Naples (ITA) 68 matchs, 1 but

(Championnat d'Italie: 58 matchs, 1 but)

(Coupe d'Italie: 7 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 3 matchs)

1995/2002 Parme AC (ITA) 287 matchs, 5 buts

(Championnat d'Italie: 212 matchs, 4 buts)

(Coupe d'Italie: 28 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 16 matchs, 1 but)

(Coupe des Coupes: 6 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 24 matchs)

2002/04 Inter Milan (ITA) 74 matchs, 3 buts

(Championnat d'Italie: 50 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Italie: 3 matchs)

(Ligue des Champions: 21 matchs,  but)

2004/06 Juventus Turin (ITA) 95 matchs, 7 buts

(Championnat d'Italie: 74 matchs, 6 buts)

(Coupe d'Italie: 2 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 18 matchs, 1 but)

2006/09 Real Madrid (ESP) 118 matchs, 1 but

(Championnat d'Espagne: 94 matchs)

(Coupe d'Espagne: 3 matchs)

((Supercoupe d'Espagne: 2 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 19 matchs)

2009/10 Juventus Turin (ITA) 33 matchs

(Championnat d'Italie: 27 matchs)

(Coupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 3 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

2010/11 Al-Ahli Dubaï (EAU) 16 matchs, 2 buts

 

Depuis 1956, seuls deux défenseurs ont reçu les honneurs du Ballon d'Or. Un certain Beckenbauer, et Fabio. Voila qui pose le garçon. L'ex-détenteur du record de sélections en Italie a été l'un des grands de sa génération. Impeccable dans les duels et solide dans le jeu aérien, il était un leader naturel dans toute les équipes où il a évolué. Issu d’une famille modeste, le jeune Fabio grandit à Naples et intègre les équipes de jeunes du club, à l’époque de Diego Maradona. Dans sa jeunesse, Fabio Cannavaro se fait déjà remarquer par ses qualités de vivacité, de vitesse et de relance, qualités qui compensent un physique loin d’être impressionnant. Alors qu'il n’a que 20 ans, le défenseur italien fait ses débuts professionnel le 7 mars 1993 face à la Juventus de Turin, alors que le Napoli lutte pour le maintien. Il se révèle aux yeux du grand public comme un des meilleurs stoppeurs et apprend le métier avec un tuteur de choix et futur ami, Ciro Ferrara. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4622757_201503021559630.jpgIl se fait remarquer par les dirigeants du Parme AC qui le recrutent en 1995, où il retrouve Gigi Buffon et Lilian Thuram. Le coach Carlo Ancelotti est brillant, la défense totalement folle et l'attaque, où brillent Chiesa et Crespo, fait trembler les filets de l'Europe entière. Sa carrière et sa renommée ne cessent de grimper avec en point d’orgue son entrée en sélection en 1997. Sans jamais pouvoir accrocher un Scudetto, Cannavaro va goûter à la victoire, en Coupe d'Italie d'abord, puis en Coupe de l'UEFA, après une finale épique face à l'Olympique de Marseille (3 buts à 0). Les titres gagnés avec les Parmesans font de lui un titulaire indiscutable avec la Squadra Azzura. Il reste dans ce club qui va commencer à connaitre des soucis financiers et qui sera obligé de vendre ses meilleurs éléments. Ainsi, l’Inter saute sur l'occasion et s'offre ses services à l’été 2002, mais chez les nerazzurri, Cannavaro va connaitre deux saisons difficiles, son rendement est décevant. Le complément idéal d'Alessandro Nesta connaît une grave blessure durant la saison 2003/2004, ce qui ne l’empêche pas de signer à la Juventus Turin où il rejoint une deuxième fois ces coéquipiers et ami Buffon et Thuram. Deux ans après, le napolitain d’origine est à l’apogée de sa carrière puisqu'il remporte la Coupe du Monde en 2006, et reçoit la même année le Ballon d'Or, attribution qui reste contestée mais dont il le mérite amplement. En effet, l’Italien était un meneur d’homme exemplaire, véritable taulier d’une sélection italienne que rien ne pouvait arrêter. Faisant parmi les seuls à avoir disputé l’intégralité de la compétition, Cannavaro a été incroyable du début à la fin. Avec 2 petits buts encaissés en 7 matchs, la Nazionale peut remercier un Cannavaro aussi sublime qu’impérial. Fantastique lors de cette demi-finale désormais culte face à l’Allemagne où il neutralise complètement Podolski et Klose, sa victoire et 100ème sélection face à la France en finale marque le summum d’une carrière grandiose. Diego Maradona ne s’y trompait pas en déclarant que "Ce Mondial n’a pas révélé de très grands joueurs. Un seul a été immense, de bout en bout : Fabio Cannavaro ! ". Icône du Calcio, défenseur hors-pair, ce petit napolitain est devenu au cours de cette saison la fierté du peuple italien. La suite, Fabio Cannavaro quitte l’Italie pour le Real Madrid après le scandale des matchs truqués et à la rétrogradation de la Juventus de Turin en Série B. Ses débuts avec le club espagnol sont difficiles, mais la victoire en Liga fait taire ses détracteurs. En fin de saison, les rumeurs d’un retour vers l’Italie ont fusé. Cependant, Fabio Cannavaro décide de rester en Espagne et veut remporter un des derniers titres qui lui manque : la Ligue des Champions qui ne remportera jamais. Après avoir passé 3 années à la Casa Blanca, il retrouve la Juventus Turin à l'été 2009, dans le cadre d'un transfert libre. Ses premières performances sous le maillot bianconero sont encourageantes, et laissent présager d'une belle saison pour le club turinois. Cependant, dès l'automne, la Juventus est éliminée de la Ligue des Champions et déjà larguée dans la course au scudetto, malgré un succès 2 buts à 1 contre le tenant du titre, l'Inter, en décembre 2009. La première moitié de l'année 2010 est un long calvaire pour Fabio Cannavaro. En mars 2010, sa relation avec les supporters de la Vieille Dame, déjà fragilisée par sa "trahison" de 2006, atteint un point de non-retour. Malheureusement, ce genre de performance est devenu typique d'un défenseur en plein déclin, comme le confirmeront les prestations indigentes du natif de Naples à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Sachant que la Juventus ne compte pas renouveler son contrat, Cannavaro fait des appels du pied en direction du SS Napoli, mais le joueur sera rejeté par sa ville natale. Il signe pour 2 ans aux Emirats Arabes Unis dans le club de Al-Ahli. Alors qu'il devait jouer une année supplémentaire, un genou douloureux vient mettre fin à une carrière grandiose. Devenu conseiller technique et ambassadeur, il poursuit par la suite une carrière d'entraîneur.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe du Monde en 2006 (Italie)

Finaliste de l'Euro 2000 (Italie)

Vainqueur du Championnat d’Europe Espoirs en 1994 et 1996 (Italie)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1999 (Parme AC)

Champion d’Espagne en 2007 et 2008 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 2009 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Italie en 1997 (Parme AC) et 2003 (Inter Milan)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1999 et 2002 (Parme AC)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2001 (Parme AC)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1999 (Parme AC)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1995 (Parme AC) et 2005 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 2008 (non-joué) (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 2007 (Real Madrid)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 2006

Élu meilleur footballeur de l’année FIFA en 2006

Élu 2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 2006

Élu meilleur joueur de l’année en Série A en 2006

Élu meilleur joueur italien de l’année en Série A en 2006

Élu meilleur défenseur de l’année en Série A en 2005 et 2006

Élu meilleur joueur du Championnat d’Europe espoirs en 1996

Élu joueur de l’année par "World Soccer" en 2006

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 2006

Nommé dans l'équipe type du tournoi de l'Euro 2000

Nommé dans l'équipe type FIFPRO World XI en 2006 et 2007

Intronisé au Hall of Fame du football italien en 2014

Nommé chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne en 2000 puis officier en 2006

À reçu le collier d'or du mérite sportif italien en 2006

 

VIDÉO




02/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 997 autres membres