Football-the-story, les légendes du foot

Football-the-story, les légendes du foot

Vicente de la Mata

Vicente de la Mata.jpg
Photo: ©La Caldera del Diablo

 

Vicente de la Mata

 

Né le 15 janvier 1918 à Rosario (ARG)

Décédé le 4 août 1980 à Rosario (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Attaquant, 1m72

Surnoms: "Capote" "Gallego"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png 13 sélections, 6 buts

(Matchs amicaux: 3 sélections, 1 but)

(Copa America: 10 sélections, 5 buts)

 

1ère sélection : le 16 janvier 1937 contre le Pérou (1-0)

Dernière sélection : le 10 février 1946 contre le Brésil (2-0)

 

1936 Central Córdoba (ARG)
1937/50 Independiente (ARG) 362 matchs, 151 buts
1951/52 Newell’s Old Boys (ARG) 23 matchs, 1 but
 
Vicente de la Mata a fait partie de la grande équipe d'Independiente à la fin des années 30 où, positionné en attaque, il forme un trident offensif aussi prolifique que mythique avec l'immense goleador paraguayen Arsenio Erico et son homologue argentin Antonio Sastre: à eux trois, ils ont plantés ainsi 218 pions en 66 rencontres, soit une moyenne de 3,3 buts par match.
 
Attaquant axial de formation, il débute au Central Córdoba où ses performances lui valent d'être appelé en équipe nationale. Pour sa première Copa America, et bien que remplaçant, il marque les esprits en rentrant en fin de match en finale face au Brésil pour inscrire un doublé victorieux dans les prolongations. Grâce à ce coup d'éclat, ce dribbleur invétéré signe alors à l'Independiente, incorporant ce qui restera comme l'une des plus belles lignes d'attaque de l'époque. Autour de l'indiscutable et indéboulonnable avant-centre considéré comme le plus grand joueur de la Albirroja Arsenio Erico, il apprend à jouer à droite, à gauche, combinant avec son formidable comparse polyvalent Antonio Sastre. En plus de José Zorrilla et José Vilariño dans l'entrejeu en guise de meneurs, ce quintet offensif s'offre trois titres de champion, les touts premiers trophées des Diables Rouges. À l'international, en plus du premier championnat Sud-américain gagné grâce à son doublé en prolongations, le joueur aux 13 sélections seulement en accrochera deux autres à son palmarès.
 
PALMARÈS
 
Vainqueur de la Copa America en 1937, 1945 et 1946 (Argentine)
Vainqueur de la Copa Aldao en 1938 et 1939 (Independiente)
Champion d'Argentine en 1938, 1939 et 1948 (Independiente)
Vice-champion d'Argentine en 1937 et 1940 (Independiente)
Vainqueur de la Copa Ibarguren en 1938 et 1939 (Independiente)
Vainqueur de la Copa Adrian C. Escobar en 1939 (Independiente)
 
DISTINCTIONS PERSONNELLES
 


24/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1199 autres membres