FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Raul Gonzalez

Raul Gonzalez.jpg
Raúl González

 

Raúl González Blanco

Né le 27 juin 1977 à Madrid (ESP)

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, Attaquant, 1m80

Surnoms: l'ange de Madrid, Raulito, El Flaco, Il Ferrari

https://www.blog4ever-fichiers.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 102 sélections, 44 buts

 

1994 Real Madrid Castilla (ESP) 1 match

1994/2010 Real Madrid (ESP) 550 matchs, 228 buts

2010/12 FC Schalke 04 (ALL) 66 matchs, 28 buts

2012/14 Al-Sadd SC (QAT) 39 matchs, 11 buts

2015 New York Cosmos (USA) 28 matchs, 8 buts

 

Sans doute le meilleur attaquant que l'Espagne ait jamais produit, devant les Butragueno, Morientes et Villa. En seize saisons au Real Madrid, Raúl a planté 230 buts en Liga (soit une moyenne supérieure à 14 buts) et signé huit exercices à plus de quinze pions, avec une pointe à 25 unités en 1998-99. Précoce et efficace au plus haut niveau jusqu'à ses trente-cinq ans, il a collectionné les records: meilleur buteur de l'histoire du Real avec 323 buts, toutes compétitions confondues, meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des Champions avec 71 buts, joueur ayant disputé le plus grand nombre de matches de championnat et européens sous le maillot merengue. il n’y a que Cristiano Ronaldo et Messi qui sont arrivés à le dépasser. Physiquement quelconque et d'apparence plutôt gracile, Raúl se distinguait par son sens du jeu, son flair et sa précision chirurgicale devant les cages. Au delà d’être un buteur hors-norme, l’espagnol est surtout devenu au fur et à mesure de sa carrière une machine de travail, à l’hygiène de vie irréprochable. Castillan pur jus et fils d'un électricien. L'enfance et l'adolescence rappellent celles de Diego Maradona, son idole de toujours. Raul Gonzalez.jpgÀ l'image du "Pibe de oro", le petit Gonzalez ne vit que pour le foot, dort avec un ballon près de l'oreiller et, surtout, connaît une ascension fulgurante. Dans le club du quartier, il inscrit une telle avalanche de buts que les dirigeants de l'Atletico Madrid, dont son père est supporter, ne tardent pas à le faire jouer. C'est d'ailleurs bien chez les Colchoneros qu'il a remporté ses deux premiers titres de champion d'Espagne, en cadets, en 1991 et 1992. Mais Raul, frustré de ne pas évoluer parmi l'équipe première, signera pour le grand rival, le Real Madrid. Jorge Valdano, lui, a eu l'oeil : en quelques semaines, le jeune Castillan fait oublier Emilio Butragueño, le buteur de référence d'une génération victorieuse connue sous le nom de "Quinta del buitre". Rapide, astucieux, très efficace, Raul reçoit vite ses premières ovations à Santiago Bernabeu, le stade du Real. Sous le maillot merengue, Raul collectionne les titres. En seize saisons, l'Espagnol a notamment remporté la Liga à six reprises, 3 Ligues des Champions en cinq ans et 4 Supercoupes d'Espagne. Après avoir planté quarante buts en Liga en deux saisons entre 1995 et 1997, Raúl se montre au sommet de son art entre 1998 et 2003, période faste pendant laquelle ses statistiques forcent l'admiration: 96 buts en 173 matches de Liga et 39 en 69 rencontres européennes. Malgré ce palmarès extraordinaire, il quittera la capitale espagnole avec deux grands regrets. Aussi improbable que cela puisse paraître, Raúl n'a jamais gagné la Coupe d'Espagne. En 2002 et 2004, le Real échoue en finale face au Deportivo La Corogne et Saragosse. Au début de la saison 2003-2004, il hérite du brassard de capitaine à la place de Fernando Hierro. Ces dernières années, l'emblématique défenseur central a emmené les Merengues vers les sommets européens. Raúl espère en faire de même. Il échouera à cause de la fameuse malédiction des huitièmes de finales qui frappent le Real Madrid six fois de suite, de 2004 à 2010, année de son départ. Au-delà des nombreux records établis tout au long de sa carrière, les grandes récompenses individuelles ont toujours échappé à l'attaquant légendaire du Real Madrid. Sa meilleure performance en la matière date de 2001, où il est arrivé à la deuxième place du Ballon d'Or derrière l'Anglais Michael Owen. Raúl rejoint donc Schalke 04, le club de la Ruhr. Il veut faire taire ses détracteurs et prouver qu'à 33 ans, il est encore assez jeune pour séduire à nouveau. Sous les couleurs de Schalke 04, le bilan personnel de l'Espagnol est excellent : 40 buts en 98 matches. Il y reste deux ans, et même s'il ne remporte aucun titre, le pari est réussi : son équipe dispute en effet la Ligue des champions. Suffisant pour que le club allemand annonce que le numéro 7 est définitivement rangé au placard. Le temps est donc venu pour lui, à 35 ans, d'abandonner le haut niveau. Direction le Qatar en 2012. Avec Al-Sadd, il est sacré champion dès la première saison. En 2015, il privilégie un projet de vie en signant au Cosmos de New-York. Enfin, il reste à évoquer le parcours de Raúl avec l'équipe nationale. C’est peut-être le seul reproche qu’on peut faire à Raúl. Il n’a jamais réellement brillé sous le maillot rouge et jaune. Avec celle-ci, il participe à 3 Coupes du Monde (1998, 2002 et 2006) et à 2 Euro (2000 et 2004). Ses statistiques restent plus que correctes (44 buts en 102 sélections), mais il n’a jamais été en mesure de marquer ce but décisif qui l’aurait définitivement fait entrer au panthéon du football. Et quand la génération dorée voit le jour lors de l'Euro 2008, Luis Aragones décide de ne pas l'appeler. La Roja remporte son premier titre depuis 1964 et sonne définitivement le glas de sa carrière internationale. Et si Raul Gonzalez n’a jamais rien remporté avec la Roja, il est considéré à l’unanimité comme l’un des meilleurs joueurs espagnols de tous les temps.

 

PALMARÈS


Finaliste du Championnat d’Europe Espoirs en 1996 (Espagne)

Vainqueur de la Ligue des champions en 1998, 2000 et 2002 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1998 et 2000 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1998 et 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 2000 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1995, 1997, 2001, 2003, 2007 et 2008 (Real Madrid)

Vice-champion d’Espagne en 1999, 2005,2006, 2009 et 2010 (Real Madrid)

Champion du Qatar en 2013 (Al-Sadd)

Vainqueur de la NASL en 2015 (Cosmos New-York)

Vainqueur de la saison printanière de NASL en 2015 (Cosmos New-York)

Vainqueur de la Woosnam Cup en 2015 (Cosmos New-York)

Vainqueur de la Coupe d’Allemagne en 2011 (FC Schalke 04)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2002 et 2004 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe du Qatar en 2014 (Al-Sadd)

Finaliste de la Coupe du Qatar en 2013 (Al-Sadd)

Vainqueur de la Supercoupe d’Allemagne en 2011 (FC Schalke 04)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1997, 2001, 2003 et 2008 (Real Madrid)

Finaliste de la Supercoupe d’Espagne en 1995 et 2007 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe du Qatar en 2014 (Al-Sadd)

Finaliste de la Supercoupe du Qatar en 2012 (Al-Sadd)

Finaliste de la Coupe Crown Prince du Qatar en 2013 (Al-Sadd)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’argent en 2001

3ème meilleur footballeur de l’année FIFA en 2001

Élu meilleur attaquant de l’année UEFA en 2000, 2001 et 2002

Élu meilleur joueur espagnol de l’année en 1997, 1999, 2000, 2001 et 2002

Élu révélation de l'année du championnat espagnol en 1995

Vainqueur du Trophée Alfredo Di Stefano en 2008

Élu homme du match de la Coupe Intercontinentale en 1998

Meilleur buteur mondial de l’année en 1999 (14 buts)

Meilleur buteur du championnat d’Espagne en 1999 (25 buts) et 2001 (24 buts) (Real Madrid)

Meilleur buteur de la Ligue des champions en 2000 (10 buts) et 2001 (7 buts) (Real Madrid)

Nommé dans l'équipe type de l'Euro 2000

Nommé dans l'équipe type de l'année de l'association ESM en 1997, 1999 et 2000

Nommé au FIFA 100

Nommé parmi les légendes du sport du magazine espagnol "Marca" en 2009

À reçu la Médaille d'or de la ville de Madrid en 2009

À recu l'Ordre du Mérite du Royaume d'Espagne en 2006

 

VIDÉO





09/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 901 autres membres