FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Emilio Butragueno

Emilio-Butragueno.jpg

Emilio Butragueno

 

Emilio Butragueño Santos

Né le 22 juillet 1963 à Madrid (ESP)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, ailier droit, 1m70

Surnoms: El Buitre, El Caballero de la Cancha

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 69 sélections, 26 buts

(Matchs amicaux: 22 sélections, 11 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 13 sélections, 4 buts)

(Coupe du Monde: 7 sélections, 5 buts)

(Qualif Euro: 13 sélections, 5 buts)

(Euro: 3 sélections, 1 but)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png amateur: 1 sélection, 1 but

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png espoirs: 5 sélections, 2 buts

 

1ère sélection : le 17 octobre 1984 contre le Pays de Galles (3-0)

Dernière sélection : le 18 novembre 1992 contre l'Eire (0-0)

 

1981/83 Real Madrid Castilla (ESP) 65 matchs, 37 buts

1983/95 Real Madrid (ESP) 463 matchs, 171 buts

(Championnat d'Espagne: 341 matchs, 123 buts)

(Coupe d'Espagne: 47 matchs, 21 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 29 matchs, 17 buts)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 2 buts)

(Coupe de l'UEFA: 42 matchs, 8 buts)

1995/98 Atletico Celaya (MEX) 91 matchs, 29 buts

(Championnat du Mexique: 91 matchs, 29 buts)

 

Sûrement un des meilleurs attaquants qu'est connu le Real Madrid. Surnommé "El Buitre", il a été membre de la légendaire "Quinta del Buitre" , avec Manolo Sanchis, Rafael Martín Vázquez , Míchel et Miguel Pardeza. Ils vont offrir au club merengue l'une de ses plus belles périodes. En effet, malgré le recrutement de stars internationales comme les allemands Paul Breitner et Günter Netzer, le Real n'arrive plus à remporter de trophées internationaux à la fin des années 70. Sa reconquête passera une fois n'est pas coutume par une génération dorée sortie du centre de formation du Real, la Castilla. https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4397057_201412224657569.jpgNé en banlieue madrilène, son père l’emmenait voir tous les matchs du Real Madrid et c’est sans doute de là qu’est née sa passion pour le football. En 1981, alors âgé de 18 ans, il débarque au Real Madrid. C’est en février de l’année 1984, sous les ordres d’Alfredo Di Stefano, alors entraîneur du Real Madrid, que Butragueño débute en première division face à Cadiz, match au cours duquel il inscrit ses deux premiers buts. C’est le début d’une superbe carrière pendant laquelle il décroche six Liga, deux coupes du Roi, deux supercoupes d’Espagne, deux coupes de l’UEFA et une coupe de la Ligue. Il remporte en plus le titre de meilleur buteur de la Liga lors de la saison 1990-1991. En plus d’être un véritable renard des surfaces, il était un excellent passeur. Il forme avec son coéquipier mexicain Hugo Sánchez une paire d’attaquants qui effrayait les meilleurs défenses de Liga et d'Europe. Il n’aura cependant pas le bonheur de remporter la prestigieuse Coupe d’Europe des Clubs Champions. "El Buitre" aimait rôder dans la surface de réparation. Vif et opportuniste, il était réputé pour ne presque jamais manquer ses tentatives de buts. Butragueño a malmené beaucoup de défenses, en dépit d'un physique peu avantageux (1m70), notamment celle du Danemark en huitième de finale du Mondial 86 au Mexique en signant un quadruplé, qui lui donne une renommé internationale. Au total, sur toute sa carrière, il comptabilise 69 sélections avec l’équipe nationale pour 26 buts inscrits, égalant le record d’Alfredo Di Stefano. Mais comme la plupart des grands joueurs de la sélection espagnol, il met un terme à sa carrière avec un seul regret : un palmarès vierge en équipe nationale. Butragueño quitte le Real Madrid le 15 juin 1995, à l'occasion d'un match organisé en son honneur contre la Roma, dans lequel le Bernabéu a salué le joueur pour l'ensemble de son œuvre sous les couleurs madrilènes. Après 11 ans de bons et loyaux services, Emilio laisse place au très prometteur Raúl en 1995 et part finir sa carrière dans le modeste club mexicain de l’Atlético Celaya avec qui il fut vice-champion du Mexique. Le 5 avril 1998, il raccroche définitivement les crampons. La sérénité aura été l'une des marques de fabrique de cet attaquant qui, au cours de ses 12 années passés dans l'élite, a reçu moins de cinq avertissements et n'a jamais été exclu. Par la suite "El Buitre" devient vice-président chargé des affaires sportifs du Real Madrid. Lui qui a toujours su faire preuve de diplomatie sur le terrain fait aujourd'hui apprécier cette qualité dans les coulisses et dans son travail de représentation du club de son cœur.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe d’Europe des Nations en 1984 (Espagne)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 1985 et 1986 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 1986, 1987, 1988, 1989, 1990 et 1995 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1984, 1992 et 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1989 et 1993 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1990 et 1992 (Real Madrid)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1988,1989, 1990 et 1993 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue d’Espagne en 1985 (Real Madrid)

Vainqueur de la Copa Iberoamericana en 1994 (Real Madrid)

Vice-Champion du Mexique en 1996 (Atletico Celaya)


DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon de bronze en 1986 et 1987

2ème meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1986 (5 buts)

Meilleur buteur du Championnat d’Espagne en 1991 (19 buts) (Real Madrid)

Élu meilleur espoir européen (Trophée Bravo) en 1985 et 1986 (Trophée Bravo)

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1986

Nommé au FIFA 100

 

VIDÉO




22/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1021 autres membres