FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Fernando Morientes

Fernando-Morientes.jpg

Fernando Morientes

 

Fernando Morientes Sànchez

Né le 5 avril 1976 à Cilleros (ESP)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png Espagnol, attaquant, 1m86

Surnoms: Nando, El Moro

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4923051_201506181132842.png 47 sélections, 27 buts

 

1993/95 Albacete Balompié (ESP) 22 matchs, 5 buts

1995/97 Real Saragosse (ESP) 66 matchs, 28 buts

1997/2005 Real Madrid (ESP) 182 matchs, 72 buts

2003/04 AS Monaco (Prêt) 28 matchs, 10 buts

2005/06 Liverpool (ANG) 41 matchs, 8 buts

2006/09 Valence CF (ESP) 66 matchs, 19 buts

2009/10 Olympique de Marseille (FRA) 12 matchs, 1 but

2015 DAV Santa Ana (ESP) 3 matchs

 

Fernando Morientes est l'un des joueurs qu'on a souvent oublier le rôle majeur qu'il a joué au sein d'une équipe qui a dominé l'Europe au tournant des années 2000. Dans l'ombre des stars Raul ou Ronaldo, ce joueur aussi discret qu'efficace savait admirablement se mettre au service du collectif et faire briller ses partenaires d'attaque. Constituant un excellent point d'appui en pointe de par son gabarit et la qualité exceptionnelle de son jeu aérien, Morientes causait de gros soucis aux défenses adverses par sa finesse technique et la justesse de son jeu en remise, qui lui permettaient de combiner à merveille avec des attaquants plus mobiles. Il débute à Albacete et dispute ses premiers matchs professionnels en 1994. Fernando Morientes.jpgRecruté par le Real après deux excellentes saisons avec Saragosse (28 buts en 66 matches de Liga entre 1995 et 1997), Morientes passe six saisons avec le club madrilène, sous les couleurs duquel il a tout gagné de 1997 à 2003: trois Ligue des Champions, deux titres de champion d'Espagne et deux coupes Intercontinentale. En Liga, il a dépassé la barre des douze réalisations à quatre reprises, empilant 72 buts en 170 apparitions, total fort respectable pour un joueur qui n'était pas toujours titulaire, loin s'en faut. Sur la même période, il a claqué une vingtaine de buts en Champions League, formant avec son compère Raul un duo aussi complémentaire que performant. Titulaire lors des trois finales européennes remportées par le Real en 1998, 2000 et 2002 (honneur qu'il partage avec Fernando Hierro et Raul), il ouvre le score avant la mi-temps lors du choc espagnol contre Valence au Stade de France, ouvrant la voie d'une victoire cinglante 3 buts à 0. Couvert de trophées avec la "Maison Blanche", Morientes a connu bien des changements pendant ses années madrilènes, de l'époque Seedorf, Karembeu, Redondo à l'arrivée année après année des "galactiques" de Florentino Perez, il a toujours su se montrer utile et régulier. L'arrivée de Ronaldo en 2002, qui réduit considérablement son temps de jeu et le cloue souvent sur le banc, le contraint néanmoins à accepter un prêt à l'AS Monaco à l'orée de la saison 2003-2004. Lors de son unique saison en Principauté, Morientes est l'un des principaux artisans du parcours exceptionnel des monégasques en Ligue des Champions, s'avérant déterminant à chaque tour. En huitièmes de finale, alors que l'ASM est mené 2 à 0 sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, il plante un but important qui permet à l'équipe de se qualifier au retour. Au tour suivant, il retrouve ses anciens partenaires du Real et réduit le score à 4-2 à sept minutes du terme à Bernabeu, rendant possible l'exploit à Louis II, auquel il participe encore en trompant Casillas à la 48ème. Insatiable à l'image de ses coéquipiers Giuly et Rothen, il marque encore lors de chacune des deux manches en demie-finale face à Chelsea. Meilleur buteur de la compétition avec 9 buts en 12 matches, Fernando Morientes perd toutefois sa première finale européenne face au FC Porto de Mourinho, qui donne une triste fin à la belle épopée. Malgré une année de toute beauté, l'ASM, intouchable en Ligue 1 jusqu'en janvier, ne remporte aucun trophée, malgré son jeu spectaculaire et offensif. Une quarantaine d'apparitions sous le maillot rouge et blanc auront suffi à l'espagnol pour laisser une trace indélébile dans l'histoire du club. La fin de son histoire avec Monaco coïncide avec une baisse de rendement du joueur, qui ne retrouvera plus jamais le niveau qui était le sien à Madrid ou sur le rocher. Vendu à Liverpool en janvier 2005, il peine à s'imposer chez les Reds et signe à Valence l'année suivante, où il connaîtra une dernière embellie avec douze buts lors de la saison 2006-2007. Amoureux du joueur qui avait porté son équipe vers les sommets, Didier Deschamps prend le risque de le faire venir à Marseille, mais l'expérience se solde par un échec et l'attaquant annonce sa retraite à l'été 2010. Il rechausse les crampons cinq ans après les avoir raccrochés en signant avec le Deportivo Santa Ana, qui évolue en sixième division espagnole. Il joue quelques matchs au côté de son fils. Aujourd'hui, il reste comme l'un des meilleurs buteurs de l'histoire de la "Roja". Avec 27 buts en 47 sélections, dont cinq en sept rencontres de coupe du Monde, Morientes présente un ratio de 0,57 but par match joués. Avec l'équipe nationale, il n'aura pas connu les très grands succès, lui qui est arrivé juste avant les heures de gloire des espagnols.

 

PALMARÈS


Finaliste du Championnat d’Europe Espoirs en 1996 (Espagne)

Vainqueur de la Ligue des Champions en 1998, 2000 et 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2004 (Monaco)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1998 et 2002 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 2000 (Real Madrid)

Finaliste de la Coupe du Monde des Clubs en 2005 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2002 (Real Madrid) et 2005 (Liverpool)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1998 et 2000 (Real Madrid)

Champion d’Espagne en 2001 et 2003 (Real Madrid)

Vice-Champion d’Espagne en 1999 et 2005 (Real Madrid)

Champion de France en 2010 (Marseille)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2008 (Valence CF)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 2002 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2006 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 1997, 2001 et 2003 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue française en 2010 (Marseille)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 2005 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 2004 (9 buts)

Élu meilleur attaquant de l’année UEFA en 2004

Nommé dans l'équipe type UNFP de l'année de Ligue 1 en 2004

 

VIDÉO





23/07/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres