FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Michael Owen

Michael-Owen.jpg

Michael Owen

 

Michael James Owen

Né le 14 décembre 1974 à Chester (ANG)

 https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png Anglais, attaquant, 1m73

Surnoms: Mo, Boy Wonder

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4851450_201505250042828.png 89 sélections, 40 buts

 

1996/2004 Liverpool (ANG) 216 matchs, 118 buts

2004/05 Real Madrid (ESP) 36 matchs, 13 buts

2005/09 Newcastle UTD (ANG) 71 matchs, 26 buts

2009/12 Manchester UTD (ANG) 31 matchs, 5 buts

2012/13 Stoke City (ANG) 8 matchs, 1 but

 

Plus que des buts et un Ballon d'or, Michael Owen reste comme l'un des attaquants les plus doués de sa génération en Angleterre. Il est né le 14 Décembre 1979 à Chester, à quelques kilomètres de Liverpool. Dés son plus jeune âge, Owen avait le souhait de devenir footballeur. On constatait à l'oeil que sa petite taille aurait pu être un inconvénient pour arriver à son but mais il l'a compense par sa vivacité balle au pied. Gamin au talent précoce, Owen impressionne très vite, au point de rejoindre la "school of excellence" de l'association de football britannique, au même titre qu'Andy Cole, dès l'âge de 14 ans. Deux ans plus tard, et bien qu'il supporte les "Toffees", c'est avec Liverpool qu'il signe son premier contrat pro, en 1996. Michael Owen.jpgSa vitesse balle au pied et son efficacité face au but lui permettent de très vite s'affirmer et de taper dans l'oeil du manager anglais de l'époque, Glenn Hoddle, qui l'invite à disputer le mondial 1998 avec les "Three Lions". Et bien que cette sélection puisse porter à débat, l'adolescent va vite montrer au Monde toute l'étendue de son talent et faire taire les sceptiques, notamment grâce à un but qui le résume parfaitement. En huitièmes face à l'Argentine, alors que le match bat son plein, Owen va profiter d'une ouverture de Beckham pour définitivement gagner le coeur des anglais. Aux 50 mètres, il élimine son vis-à-vis en caressant son ballon d'un extérieur du droit des plus délicats, passe la cinquième et s'envole. Lancé à pleine vitesse, il met un vent à Ayala à l'entrée de la surface et crucifie Roa d'une frappe croisée. L'Angleterre échouera ensuite aux tirs aux buts, mais le Royaume prend conscience du potentiel du jeune anglais. À la pointe de l’attaque du Liverpool FC, sous les ordres du technicien français Gérard Houiller, le fin Michael Owen est associé au rustique Emile Heskey. En 2001, Liverpool revient sur le devant de la scène en raflant en moins de six mois tous les trophées présents sur son passage. Après la Coupe de la Ligue anglaise, que Liverpool remporte à Cardiff sans Owen, la FA Cup est longtemps dominée par Arsenal avant qu’il ne plante deux coups de poignards en fin de match. Quelques jours plus tard, à Dortmund, la Coupe UEFA est emportée face aux Espagnols d’Alavès au terme d’une finale au score anachronique (5 buts à 4). Enfin, après le Charity Shield, enlevé aux dépens de Man UTD (2 à 1 dont un but d’Owen), les Reds se baladent à Monaco en Supercoupe face au Bayern Munich, où Owen inscrit encore deux buts au portier allemand Oliver Kahn. La consécration pour Owen qui atteint les sommets et remporte le Ballon d'Or 2001, suivant l'exemple de Kevin Keegan 22 ans plus tôt. Depuis son exploit à Saint-Etienne, Michael Owen est un titulaire indiscutable de la sélection anglaise. En 2000, lors de l’Euro en Belgique, son but contre la Roumanie (encore) est insuffisant pour empécher la défaite (2 à 3) et l’élimination au premier tour. Deux ans plus tard, une blessure l’empèche de donner sa pleine mesure lors de la Coupe du Monde 2002. Il provoque le penalty vainqueur face à l’Argentine, ce qui est toujours çà, et inscrit deux buts face au Danemark (3 à 0) et le Brésil (1 à 2). Son Euro 2004 est en demi-teinte. Il parvient à inscrire un but acrobatique en quart de finale face au Portugal et à l’origine de deux buts en matchs de poule, mais c’est à peu près tout. Lors de l'été 2004, Michael Owen débarque au Real Madrid un peu à la surprise générale. Mais là où beaucoup y voient la possibilité pour l'attaquant anglais de franchir un nouveau palier, cette signature va être le déclenchement d'une lente descente aux enfers. Car comme beaucoup après lui, son passage à Madrid ne va pas lui permettre de confirmer. Pire encore, elle va le détruire. Concurrencé par Raul et Ronaldo, Owen ne parvient pas à se faire une place au sein du onze titulaire merengue. C'est alors qu'il décide de s'engager en août 2005 avec Newcastle, et l'espoir secret de marcher sur les traces d'Alan Shearer. Il n'en sera rien. Avec les Magpies, il se blesse une première fois au métatarse du pied droit, puis se déchire les ligaments avec l'Angleterre pendant la coupe du Monde 2006. La suite, on la connaît. Owen n'arrivera jamais à retrouver le niveau qu'il lui avait permis de s'affirmer comme l'un des attaquants les plus talentueux de l'histoire. Le 3 juillet 2009, Michael Owen s’engage avec Manchester UTD. Son passage chez les Red Devils lui permet de décrocher un titre de champion d'Angleterre en 2011, son premier et unique, remporté à l'âge de 31 ans. Une dernière pige à Stoke où il annonce qu’il tire sa révérence… dans l’anonymat le plus total. À 33 ans seulement, il était finalement peut-être temps pour l'enfant prodige de tourner la page.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Ligue des Champions en 2011 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Coupe UEFA en 2001 (Liverpool)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2001 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2006 (Newcastle UTD)

Champion d’Angleterre en 2011 (Manchester UTD)

Vice-Champion d’Angleterre en 2002 (Liverpool), 2010 et 2012 (Manchester UTD)

Vice-Champion d’Espagne en 2005 (Real Madrid)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2001 (Liverpool)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue Anglaise en 2001, 2003 (Liverpool) et 2010 (Manchester UTD)

Vainqueur de la Community Shield en 2001 (Liverpool), 2010 et 2011 (Manchester UTD)

Vainqueur de la FA Youth Cup en 1996 (Liverpool)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’Or en 2001

Onze d’Argent en 2001

Nommé au FIFA 100

Nommé dans l'équipe type PFA de l'année du championnat d'Angleterre en 1998

Nommé dans l'équipe type de l'association ESM en 2001

Meilleur buteur du Championnat d’Angleterre en 1998 (18 buts) et 1999 (18 buts)

Élu meilleur Espoir PFA de l’année du Championnat d’Angleterre en 1998

Élu meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde en 1998

Élu meilleur joueur de la saison de Première League en 1998

Élu joueur mondial de l’année par World Soccer en 2001

Élu personnalité sportif de l'année par BBC en 1998

Élu dans l'équipe type anglaise de la décennie 1992-2002 du championnat d'Angleterre de football

Intronisé au Hall of Fame du football anglais

 

VIDÉO




08/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres