FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Sandor Kocsis

Sandor Kocsis.jpg

Sandor Kocsis

 

Sàndor Kocsis Péter

Né le 23 septembre 1929 à Budapest (HON)

décédé le 22 juillet 1979 à Barcelone (ESP)

  https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png Hongrois, attaquant, 1m81

Surnom: Tête d'or

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864331_201505283930779.png 68 sélections, 75 buts

(Matchs amicaux: 45 sélections, 50 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 11 buts)

(Coupe Internationale: 12 sélections, 6 buts)

(Coupe des Balkans: 1 sélection, 2 buts)

(Jeux Olympiques: 5 sélections, 6 buts)

 

1ère sélection : le 6 juin 1948 contre la Roumanie (9-0)

Dernière sélection : le 14 octobre 1956 contre l'Autriche (2-0)

 

1945/50 Ferencvaros (HON) 84 matchs, 70 buts

1950/57 Honved-Budapest (HON) 147 matchs, 154 buts

(Championnat de Hongrie: 145 matchs, 153 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 2 matchs, 1 but)

1957/58 Young Fellows Zurich (SUI) 11 matchs, 7 buts

1958/65 FC Barcelone (ESP) 126 matchs, 82 buts

(Championnat d'Espagne: 75 matchs, 42 buts)

(Coupe d'Espagne: 22 matchs, 19 buts)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 10 matchs, 7 buts)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Europe des villes de foires: 15 matchs, 11 buts)

 

Connu sous le nom de "Casque d'or" pour son extraordinaire jeu de tête, il fait partie des joueurs qui ont inscrit pour toujours leur nom au panthéon des meilleurs attaquants de l'histoire du football. En 1945, âgé de 17 ans, Kocsis fait ses débuts sous les couleurs de Ferencvaros, le géant hongrois, qui le lance pour renforcer son attaque. Il devient l'artilleur vedette du club jusqu'à 23 ans. Lorsque la Hongrie devient officiellement communiste en janvier 1949, il rejoint le Kijpest Honvéd, club officiel de l'armée hongroise. Il évolue aux cotés de Jozsef Bozsik et Gyula Grosics, et forme une attaque de feu avec Ferenc Puskas. La suite fait partie de l'histoire du club et du pays. Honvéd remporte cinq titres nationaux entre 1949 et 1955. Ses meilleurs joueurs ne sont pas rassasiés et deviennent le noyau dur d'une équipe de Hongrie qui s'apprête à entrer dans la légende. Sandor Kocsis.jpgChampion olympique en Finlande en 1952, la Hongrie remporte la Coupe internationale un an plus tard. Il est aussi de l'expédition hongroise qui ridiculise l'Angleterre (6 buts à 3) à Wembley en 1953. Six mois plus tard, la défaite est totale pour une équipe d'Angleterre complètement dépassée, écrasée 7 buts à 1 à Budapest. En toute logique, c'est avec le statut de grand favori que la Hongrie entame la Coupe du Monde 1954 en Suisse. Kocsis débute l'épreuve avec un triplé contre la Corée du Sud (9 buts à 0) puis un quadruplé face à l'Allemagne, battue 8 buts à 3. En demi-finale, face à l'Uruguay, invaincue jusqu'alors, il marque deux buts de la tête dans les prolongations. Il ne reste muet qu'en finale, que les Allemands remportent finalement un peu à la surprise générale 3 buts à 2. Seul Just Fontaine, avec deux unités de plus, mais aussi un match supplémentaire, en 1958, a fait mieux lors d'une coupe de Monde. Comble de l'ironie, cette finale ratée sera la seule défaite concédée par le Onze d'or sur les 49 matches disputés entre 1950 et 1956, date à laquelle l'insurrection hongroise et la répression qui suit provoquent la dissolution de cette équipe de rêve. Suite à l'invasion russe de 1956, il signe une saison en Suisse aux Young Fellows Zurich avant de rejoindre le club espagnol du FC Barcelone. Avec Luís Suárez, László Kubala et Zoltán Czibor, Kocsis parvient, but après but, à rivaliser avec le grand Real Madrid d'Alfredo Di Stefano et de Ferenc Puskás. En sept saisons, il permet au Barça de remporter la Coupe du Roi en 1957 et 1959, la Liga en 1959 et 1960, ainsi que deux éditions de la Coupe des Villes de Foire en 1958 et 1960. Kocsis sera tout près de remporter la coupe d'Europe des clubs champions. En 1961, après avoir été éliminé la saison précédente par le Real Madrid en demi-finale, Barcelone prend sa revanche et devient au premier tour la première équipe à éliminer les Merengue dans cette compétition. Après une victoire in extremis en demi-finale face à Hambourg, il perd en finale face au Benfica d'Eusebio (2 buts à 3), seul titre prestigieux manquant au magyar. Condamné par une maladie incurable, Kocsis se suicide en 1979 à l'âge de 49 ans en se jetant de la fenêtre du 4ème étage de sa clinique de Barcelone, dans des circonstances encore floues. Enterré au cimetière de Montjuïc à Barcelone, son corps a été rapatrié en Hongrie en 2012, à la demande de la famille et des autorités, parfaitement conscientes qu'on parle là d'un trésor national. Sándor Kocsis repose désormais à la basilique Saint-Étienne de Pest à Budapest. Ce fabuleux joueur de tête, qui était d'ailleurs aussi très adroit des deux pieds, restera donc peut-être pour toujours le deuxième meilleur joueur de l'histoire de la Hongrie, derrière l'extraordinaire Ferenc Puskás, qui l'aura poussé à l'excellence sans toutefois jamais le laisser prendre le dessus.

 

PALMARÈS


Finaliste de la Coupe du Monde en 1954 (Hongrie)

Médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Helsinki en 1952 (Hongrie)

Vainqueur de la coupe Internationale en 1953 (Hongrie)

Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1961 (FC Barcelone)

Vainqueur de la Coupe d'Europe des villes de foires en 1960 (FC Barcelone)

Champion d’Espagne en 1959 et 1960 (FC Barcelone)

Vice-Champion d’Espagne 1962 et 1964 (FC Barcelone)

Champion de Hongrie en 1949 (Ferencvaros), 1952, 1954 et 1955 (Honved-Budapest)

Vice-Champion d’Hongrie en 1953 (Honved-Budapest)

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1959 et 1963 (FC Barcelone)

Finaliste de la Coupe de Hongrie en 1955 (Honved-Budapest)

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur de la Coupe du Monde en 1954 (11 buts)

Meilleur buteur du championnat de Hongrie en 1951 (30 buts), 1952 (36 buts) et 1954 (33 buts) (Honved Budapest)

2ème meilleur joueur de la Coupe du Monde en 1954

Élu meilleur footballeur hongrois de l’année en 1954

Nommé dans l'équipe type du tournoi de la Coupe du Monde 1954

À reçu l'ordre du Mérite de la République Hongroise en 1953

Nommé citoyen d'honneur de Budapest à titre posthume en 2012

 

VIDÉO




30/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 994 autres membres