FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Serbie/Yougoslavie


FK Rad Belgrade

FK Rad Belgrade.jpg
FK Rad Belgrade

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Fudbalski klub Rad, fondé le 10 mars 1958

Ancien nom: FK GRO Rad (1990-1993)

Surnom: Građevinari

Couleurs: bleu ciel et bleu marine

Ennemis jurés: Novi Pazar, OFK Belgrade, Vozdovac

Stade: Kralj Petar Prvi (6 000 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 10 mars 1958 par des ouvriers de la société yougoslave GRO Rad.


24/01/2018
0 Poster un commentaire

Macva Sabac

FK Macva Sabac.png
FK Mačva Šabac

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Fudbalski klub Mačva Šabac, fondé en 1919

Anciens nomsFK Radnički (1944-1946), FK Podrinje (1946-1951)

Surnom: Provincijski Urugvaj

Couleurs: rouge et noir

Stade: Gradski stadion Šabac (8 000 places)


13/01/2018
0 Poster un commentaire

Vojislav Melic

Vojislav Melic.jpg
Vojislav Melić

 

Vojislav Melić

Né le 5 janvier 1940 à Sabac (ex-YOU)

Décédé le 7 avril 2006 à Belgrade (SER)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Serbe, Défenseur / Milieu défensif, 1m75

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 27 sélections, 2 buts

(Matchs amicaux: 21 sélections, 1 but)

(Qualif Coupe du Monde: 3 sélections)

(Coupe du Monde: 2 sélections, 1 but)

(Qualif Euro: 1 sélection)

 

1ère sélection : le 2 juin 1962 contre la Colombie (5-0)

Dernière sélection : le 14 mai 1967 contre l'Albanie (2-0)

 

1958/60 FK Mačva Šabac (ex-YOU)

1960/67 Etoile Rouge de Belgrade (ex-YOU) 140 matchs, 9 buts

1967/73 FC Sochaux (FRA) 229 matchs, 46 buts

(Championnat de France: 205 matchs, 38 buts)

(Coupe de France: 22 matchs, 8 buts)

(Coupe de l'UEFA: 2 matchs)

1973/77 AS Béziers (FRA) 104 matchs, 13 buts

(Championnat de France de D2: 95 matchs, 12 buts)

(Coupe de France: 9 matchs, 1 but)

 

Milieu défensif ou défenseur de grande qualité, formé à l’Etoile Rouge de Belgrade, Vojislav Melic fait partie des légendes du FC Sochaux où il évolua 7 ans, à la mauvaise période malheureusement. International yougoslave, il a participé à la Coupe du monde 1962 organisé au Chili, avec une 4ème place à la clé. Pur produit de l’Étoile rouge, Vojislav Melic débute à l’âge de 20 ans dans le grand club de Belgrade. À l’époque, il évolue en compagnie de Dragoslav Sekularac, une autre légende du club. Pourtant, le club a fort à faire avec la concurrence du Partizan, qui domine le foot yougoslave au début des années 60. Défenseur polyvalent, capable de jouer aussi bien dans l’axe que sur un côté, voire milieu défensif, Vojislav Melic est dans la plus pure tradition des footballeurs surdoués. Incontournable avec son club, il est retenu sur le fil avec la sélection en 1962 et dispute la Coupe du Monde. Vojislav Melic.jpgLa Yougoslavie atteint les demi-finales de la compétition. Melic, sans être un indiscutable titulaire, inscrit un but lors du premier tour face à la Colombie. La Yougoslavie est battue par les Tchécoslovaques sur la route de la finale et termine quatrième. Il sera régulièrement appelé jusqu’en 1967, date de son départ de Yougoslavie. Seulement pour lui, son pays ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 1966 en Angleterre, éliminé par la France. Avec l’Etoile Rouge, il va connaître la consécration lors de la saison 1963-64 avec un doublé Coupe-Championnat historique, qui met fin à 4 ans de domination du Partizan. Une fois débarrassé de ses obligations militaires, lors de la saison 1965-66, il peut enfin quitter son pays. Il opte pour Sochaux, finaliste malheureux de la Coupe de France en 1967. Sa première saison est une vraie réussite. Associé en défense à Jean-Marie Zimmermann, Claude Quittet et Jacques Andrieux, il fait parler la poudre avec ses coups francs millimétrés (9 buts en tout). Comme devant, Guy Lassalette n’est pas en reste (19 buts au total), Sochaux fait une grosse saison et accroche la 3ème place. Cette saison sera malheureusement une exception car le club va retomber dans les bas-fonds dès la saison suivante, malgré le recrutement de Georges Lech. Toujours aussi régulier, il est un peu l’assurance maintien du club et inscrit souvent des buts décisifs. Avec l’arrivée de son compatriote Laszlo Seles, il est repositionné en milieu défensif et devient le capitaine du FCSM. Son sens de l’anticipation et sa science du placement font merveille et lui permettent d’être la première rampe de lancement de l’équipe. Sochaux va briller en coupe une nouvelle fois lors de la saison 1970-1971 mais se fera éliminer par Lyon en demi-finale. Toujours aussi précieux, il contribue grandement à la belle saison 71-72 qui voient les doubistes terminer 3ème. En coupe UEFA, ils se feront sortir dès le premier tour par les danois du BK Frem Copenhague. Toujours aussi régulier, Melic marque un peu moins de 10 buts par saison, ce qui est énorme pour un défenseur. Au final, en 205 matchs de championnat avec les Lionceaux, le capitaine Melic aura inscrit 38 buts. Arrivé en fin de contrat en 1973, il quitte le doubs pour finir sa carrière en pente douce à Béziers. C’est probablement grâce à son expérience qu’il va maintenir le club héraultais en D2. Il y côtoiera quelques vieilles gloires comme Joseph Bonnel, Yegba Maya Joseph ou le jeune Jean Fernandez. Pendant 3 saisons, malgré son âge canonique, il va porter haut les couleurs du clubs. En 1977, à 37 ans, il raccroche définitivement les crampons. Disparu de la circulation par la suite, il décède le 7 avril 2006 dans son pays natal à l'âge de 66 ans.

 

PALMARÈS


Champion de Yougoslavie en 1960 et 1964 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vice-champion de Yougoslavie en 1961 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de Yougoslavie en 1964 (Étoile Rouge de Belgrade)


13/01/2018
0 Poster un commentaire

Internationaux Yougoslaves

GARDIENS DE BUT

 

Vladimir Beara

Ivica Kralj

 

DÉFENSEURS LATÉRAUX

 

Vladimir Durkovic

Branko Stankovic



DÉFENSEURS CENTRAUX

 

Goran Djorovic

Miroslav Djukic

Faruk Hadžibegić

Soloban Komljenovic

Vojislav Melic

Sinisa Mihajlovic

 

MILIEUX DÉFENSIFS/CENTRAUX

 

Dejan Govedarica

Vladimir Jugovic

Dragan Stojkovic

 

MILIEUX OFFENSIFS

 

Zvonimir Boban

Robert Prosinecki

Dejan Stankovic

Safet Susic

Branko Zebec

 

ATTAQUANTS

 

Dusan Bajevic

Stjepan Bobek

Dragan Dzajic

Milan Galic

Drazan Jerkovic

Predrag Mijatovic

Savo Milosevic

Darko Pancev

Dejan Savicevic

Josip Skoblar


04/11/2017
0 Poster un commentaire

Partizan Belgrade

Partizan Belgrade.png
Partizan Belgrade

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Fudbalski Klub Partizan, fondé le 4 octobre 1945

Surnoms: Parni Valjak, Crno Beli

Couleurs: noir et blanc

Ennemis jurésEtoile Rouge de Belgrade

Stade: Partizan Stadium (32 710 places)

 

L'HISTOIRE


Le club est fondé le 4 octobre 1945 par des jeunes officiers de l'armée populaire yougoslave (Parmi eux Svetozar Vukmanović , Koča Popović et Ratko Vujović). Le club est nommé "Partizan" en l'honneur d'un mouvement armé de résistance yougoslave d'inspiration communiste qui a combattu durant la Seconde Guerre Mondiale.


06/06/2017
0 Poster un commentaire

Vladimir Jugovic

Vladimir Jugovic.jpg
Vladimir Jugovic

 

Vladimir Jugović

Né le 30 août 1969 à Milutovac (YOU)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4864378_201505293642398.png Serbe / https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png Yougoslave, Milieu de terrain, 1m79

Surnom: Jugo, "Vinci Tutto"

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4861405_201505270616594.png 41 sélections, 3 buts

(Matchs amicaux: 19 sélections)

(Qualif Coupe du Monde: 11 sélections, 2 buts)

(Coupe du Monde: 4 sélections)

(Qualif Euro: 2 sélections, 1 but)

(Euro: 4 sélections)

(Coupe Kirin: 1 match)

 

1ère sélection : le 8 août 1991 contre la Tchécoslovaquie (0-0)

Dernière sélection : le 13 février 2002 contre le Mexique (2-1)

 

1989/92 Étoile Rouge de Belgrade (ex-YOU) 82 matchs, 13 buts

(Championnat de Yougoslavie: 61 matchs, 11 buts)

(Ligue des Champions: 19 matchs)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match, 2 buts)

1990 FK Rad Belgrade (ex-YOU) (Prêt) 16 matchs, 7 buts

1992/95 Sampdoria Gênes (ITA) 98 matchs, 22 buts

(Championnat d'Italie: 81 matchs, 18 buts)

(Coupe d'Italie: 12 matchs, 1 but)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Coupe des Coupes: 4 matchs, 2 buts)

1995/97 Juventus Turin (ITA) 77 matchs, 10 buts

(Championnat d'Italie: 56 matchs, 8 buts)

(Coupe d'Italie: 4 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 15 matchs, 1 but)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match)

(Coupe Intercontinentale: 1 match)

1997/98 Lazio Rome (ITA) 42 matchs, 6 buts

(Championnat d'Italie: 27 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Italie: 9 matchs, 3 buts)

(Coupe UEFA: 6 matchs, 1 but)

1998/99 Atletico Madrid (ESP) (25 matchs, 5 buts)

(Championnat d'Espagne: 17 matchs, 3 buts)

(Coupe UEFA: 8 matchs, 2 buts)

1999/2001 Inter Milan (ITA) 48 matchs, 3 buts

(Championnat d'Italie: 38 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Italie: 4 matchs)

(Supercoupe d'Italie: 1 match)

(Ligue des Champions: 5 matchs)

2001/03 AS Monaco (FRA) 22 matchs, 1 but

(Championnat de France: 19 matchs)

(Coupe de la ligue française: 3 matchs, 1 but)

2003/04 Admira Wacker Mödling (AUT) 26 matchs, 3 buts

(Championnat d'Autriche: 25 matchs, 3 buts)

(Coupe d'Autriche: 1 match)

2004/05 Rot-Weiss Ahlen (ALL) 21 matchs, 2 buts

(Championnat d'Allemagne de D2: 19 matchs, 2 buts)

(Coupe d'Allemagne: 2 matchs)

 

Vladimir Jugovic fut l’un des meilleurs joueurs que la Serbie a jamais produit et l’un des meilleurs milieux de terrain de sa génération. Grâce à son talent, il a fréquenté les meilleurs clubs qu’un joueur peut rêver et surtout gagner les plus grands trophées qu’il peut exister dans le football. Ce qui est dommage c’est que sa carrière ait fini en eau de boudin à partir de 2001 après son passage à l’AS Monaco. Vladimir Jugovic est né à Milutinovac en Serbie. Il fera sa formation de footballeur au FK Trstenik, club situé à côté de son village natal jusqu’à la fin de la saison 88/89, année où l’Étoile Rouge de Belgrade vient le chercher pour lui donner sa chance. Et voilà Vladimir au milieu des Darko Pancev, Dejan Savicevic, Dragan Stojkovic et Robert Prosinecki. Vladimir Jugovic.jpgMais au bout de six mois, Jugovic a du mal à se faire une place parmi tous ces phénomènes et ne joue qu’un seul bout de match. Et pour cette raison, les dirigeants du club prennent la décision de le prêter jusqu’à la fin de saison au Rad Belgrade. De retour à l'Étoile l'année suivante, Vladimir est libéré de toute pression. Il va disputer une saison exceptionnelle en disputant 32 matchs pour 7 buts inscrits en championnat. Il s'offre le titre de champion en fin de saison. Il aurait pu connaître le doublé si il n’avait pas perdu la finale de la coupe de Yougoslavie contre l'Hajduk Split. Et pour sa première saison comme titulaire indiscutable, il va connaître le Saint Graal en remportant la Ligue des Champions en battant en finale aux tirs aux buts l’Olympique de Marseille des Carlos Mozer, Laurent Fournier et Basile Boli. La saison suivante verra Vladimir s'offrir son deuxième championnat national et ajouter à son palmarès une coupe intercontinentale qu’il gagne en battant en finale le club chilien de Colo Colo. Après seulement deux saisons pleines où ses performances ne sont pas passées inaperçues, plusieurs clubs européens s’intéressent à lui. C’est la Sampdoria de Gênes qui remporte le jackpot. Et voilà Jugovic qui débarque en Italie où il s’impose rapidement dans le onze type aux côtés de l’anglais David Platt et des anciens du Milan AC, Alberigo Evani et Ruud Gullit. Il remporte la coupe d’Italie en 1994 aux dépens d’Ancône. À l’été 95, Vladimir accepte l’offre de la Juventus de Turin. Pour sa première saison turinoise, il va enchaîner 26 matchs pour 2 buts et terminer à la deuxième place du championnat à huit points du Milan AC de Marcel Desailly et Georges Weah. Le Yougoslave court partout sur le terrain, récupére un nombre incalculable de ballons et arrive même à se trouver à la conclusion des actions. Il va connaître à nouveau la joie de remporter une Ligue des Champions en remportant la finale aux tirs aux buts contre l’Ajax d’Amsterdam. Pour sa seconde saison, il devient champion d’Italie et remporte sa deuxième coupe Intercontinentale. Il dispute une troisième finale de Ligue des Champions cette fois-ci perdu face aux allemands du Borussia Dortmund (3 buts à 1) en 1997. Il rejoint ensuite la Lazio de Rome, atterit en Espagne à l'Atletico Madrid et retourne en Italie poser ses valises à l’Inter Milan. Seulement voilà, sa carrière est depuis longtemps derrière lui. Pour la saison 2001/2002, Jugovic arrive sur le Rocher avec une bonne réputation et un CV très fourni. Mais Deschamps ne parvient pas à tirer le meilleur de son ancien coéquipier à la Juventus, qui repart avec un triste bilan (19 matchs de championnat, aucun but). En 2003, il part monnayer son palmarès du côté du championnat autrichien puis décide à presque 36 ans de raccrocher les crampons en seconde division allemande. En sélection, il accumule 41 sélections pour la Yougoslavie. Il dispute la Coupe du Monde 1998 ainsi que l'Euro 2000. Milieu relayeur habile, ses tempes grisonnantes lui donnaient une dimension intemporelle.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des champions en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade) et 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Ligue des champions en 1997 (Juventus Turin)

Finaliste de la Coupe UEFA en 1998 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade) et 1996 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1996 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe de l’UEFA en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade)

Champion d’Italie en 1997 (Juventus Turin)

Vice-champion d’Italie en 1996 (Juventus Turin)

Champion de Yougoslavie en 1991 et 1992 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 1994 (Sampdoria Gênes) 1998 (Lazio Rome)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2000 (Inter Milan)

Finaliste de la Coupe d’Espagne en 1999 (Atletico Madrid)

Finaliste de la Coupe de Yougoslavie en 1991 et 1992 (Étoile Rouge de Belgrade)

Vainqueur de la Coupe de la ligue française en 2003 (AS Monaco)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1995 (Juventus Turin)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1994 (Sampdoria Gênes) et 2000 (Inter Milan)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu homme du match de la finale de la Coupe Intercontinentale en 1991 (Étoile Rouge de Belgrade)

 

VIDÉO




10/05/2017
0 Poster un commentaire