FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Marcelo Salas

Marcelo-Salas--1-.jpg

Marcelo Salas

 

José Marcelo Salas Melinao

Né le 24 décembre 1974 à Temuco (CHL)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5342741_201512111015853.png Chilien, attaquant, 1m73

Surnom: "El matador"

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_5342741_201512111015853.png 71 sélections, 37 buts

 

1993/96 Universitad de Chile (CHL) 75 matchs, 50 buts

1996/98 River Plate (ARG) 53 matchs, 24 buts

1998/01 Lazio Rome (ITA) 79 matchs, 34 buts

2001/03 Juventus Turin (ITA) 18 matchs, 2 buts

2003/05 River Plate (ARG) 32 matchs, 10 buts

2005/08 Universitad de Chile (CHL) 76 matchs, 35 buts

 

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs chilien de l'histoire, au même titre que Elias Figueroa et Iván Zamorano. Connu et reconnu pour son instinct de tueur face au but, Marcelo Salas aura marqué de son passage les équipes où il est passé. Avec 37 buts inscrits en 70 sélections avec le Chili, il était l'un des attaquants les plus prisés de son temps. Le Matador. Marcelo-Salas--2-.jpgUn surnom glané au fil des réalisations, le petit attaquant ayant la fâcheuse habitude de tuer les rencontres en fin de match, d’un but assassin. Salas est un tueur de sang-froid, à la fois méthodique et imprévisible. Son aventure professionnelle montre une étonnante symétrie, rythmée inlassablement par les buts et les trophées. Tout commence dans son pays natal. Attaquant pur, le natif de Temuco fait ses premiers pas de jeune footballeur à Santos Temuco. Très prometteur, il attire rapidement l’attention de l’Universidad de Chile qui l'engage en 1993. Durant quatre ans, il affole les compteurs, et domine de sa classe le football chilien. En 1996, il rejoint River Plate malgré les critiques de la presse et réussit malgré tout à faire taire ses detractaires avec ses titres de champions et surtout sa distinction de meilleur joueur d'Amerique du Sud en 1997. Il participe même avec le Chili à la Coupe du Monde 1998 organisé en France avec une très belle performance de 4 buts inscrits en 4 matchs. Par la suite, il se brouillera avec le sélectionneur national et refusera de venir jouer plusieurs fois en équipe nationale. Il revient pourtant sur sa décision quelques mois plus tard. Pour le faire venir en Europe, la Lazio Rome a déboursé 17,5 M€. Deux années qui constituent sans doute l’apogée de sa carrière. Scudetto, Coupe d’Italie, Coupe d’Europe… Le Matador continue de faire parler la poudre durant trois saisons, avant de rejoindre la Juventus. La Vieille Dame règne alors en maître sur le Calcio. Salas continue donc d’enrichir son palmarès, mais joue peu, barré par les blessures et une concurrence démesurée. Il rejoindra par la suite de nouveau River, mais aussi un retour à l’Universidad. La boucle et bouclée, il joue sa dernière sélection en équipe nationale le 21 novembre 2007 avec une défaite contre le Paraguay et prend sa retaite quelques jours après, à l'âge de 33 ans. De Marcelo Salas, on retiendra une statistique éloquente : près de 0,5 but marqué par match, après plus de 500 rencontres disputées au plus haut niveau. On retiendra un duo exceptionnel formé avec son compatriote Zamorano sur le front de l’attaque chilienne – les fameux Sa-Za, en opposition aux Ro-Ro (Romario-Ronaldo) brésiliens. Et on retiendra des buts en pagaille, sur tous les terrains qu’il a foulés. À 34 ans, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection chilienne avait organisé un match amical entre des célèbres joueurs chiliens et une équipe composée "des amis proches de Salas". Mais aussi amical soit-il, Salas marquera 3 fois, tirant sa révérence comme il a toujours joué, en marquant. Lors de sa dernière sortie, le Matador a donc frappé. Depuis 2013, il est président du club chilien de CD Temuco.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Coupe des Coupes en 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 1999 (Lazio Rome)

Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1997 (River Plate)

Champion d’Italie en 2000 (Lazio Rome), 2002 et 2003 (Juventus Turin)

Champion du Chili en 1994 et 1995 (Universitad de Chile)

Champion d’Argentine en 1997 (Apertura), 1997, 2004 (Clausura) (River Plate)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2000 (Lazio Rome)

Finaliste de la Coupe d’Italie en 2002 (Juventus Turin)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 1998 (Lazio Rome) et 2002 (Juventus Turin)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Élu meilleur joueur Sud-Américain de l’année en 1997 

Élu footballeur de l’année du championnat d’Argentine en 1997

Élu footballeur chilien de l’année en 1997

Élu meilleur athlète de l’année du football chilien en 1997

Nommé dans l'équipe type Sud-Américaine de l'année en 1996 et 1997

Nommé citoyen d'honneur de Temuco en 2008

 

VIDÉO




25/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 978 autres membres