FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Bernabé Ferreyra

Bernabe Ferreyra.jpg
Bernabé Ferreyra

 

Bernabé Ferreyra

Né le 12 février 1909 à Rufino (ARG)

Décédé le 22 mai 1972 à Buenos Aires (ARG)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4825565_201505164916331.png Argentin, Attaquant, 1m72

Surnoms: La Fiera, El Mortero de Rufino, Ñato, La catapulta de Tigre

 

4 sélections

(Match amical: 1 sélection)

(Copa America: 2 sélections)

(Copa Newton: 1 sélection)

1ère sélection : le 25 mai 1930 contre l'Uruguay (1-1)

Dernière sélection : le 1er février 1937 contre le Brésil (2-0)

 

1927/32 CA Tigre (ARG) 13 matchs, 19 buts
1932/39 River Plate (ARG) 185 matchs, 187 buts

 

L'une des premières légendes du football argentin, l'un des meilleurs buteurs au monde dans les années 30, l'un des premiers footballeurs professionnels en Argentine, la première idole de River Plate (avec son partenaire en attaque Carlos Peucelle)... C'est peu dire que Bernabé Ferreyra aura marqué son sport et ses contemporains ! Après des débuts à Tigre en 1927, époque où le football argentin est encore amateur, il est transféré pour une somme record de 32 000 pesos (l'équivalent de 26 000 euros aujourd'hui) à River en 1932, s'inscrivant dans la politique de recrutement onéreuse qui vaudra au club de Buenos Aires son surnom de Millonarios. Si de telles sommes peuvent aujourd'hui prêter à sourire, il convient de rappeler que ce transfert est resté le plus cher du monde pendant 17 ans. Dans les deux clubs, celui qui était surnommé "La Fiera" (la Bête) pour sa vivacité ou "El Mortero de Rufino" (le Canonnier de Rufino) pour ses frappes surpuissantes, a empilé les buts à un rythme affolant. Selon l’IFFHS, il a ainsi inscrit 232 buts en 228 matches toutes compétitions confondues, soit un ratio de 1,02 but par match, ce qui en fait l'un des trois seuls joueurs sud-américains ayant une moyenne supérieure à un but par match, avec le Brésilien Arthur Friedenreich et le Péruvien Valeriano López ! À l'époque, le journal "Critica" s'était même engagé à offrir une médaille aux gardiens qui l'empêcheraient de marquer. Ils ne sont que deux à avoir décrocher la récompense. Malheureusement, il prend sa retraite à l'âge de 30 ans, usé par une série de blessures. Une carrière plutôt brève donc, mais qui lui aura tout de même permis de remporter trois championnats d’Argentine (1932, 1936 et 1937) sous le maillot des Millonarios et la Copa America 1937 avec l’Albiceleste. Preuve de son immense popularité, Bernabé Ferreyra a été célébré dans plusieurs tangos et a même tourné comme acteur dans trois ou quatre films. Anecdote amusante, un film retraçant sa vie ("El cañonero de Giles") est tourné avant même qu’il ne prenne sa retraite. Il y joue… un personnage secondaire! Première véritable star du foot argentin, il a contribué, en remplissant les stades, à l'essor et à la professionnalisation du football, passé à cette période d'un simple divertissement au statut de quasi religion qu'il possède aujourd'hui en Argentine...

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Copa America en 1937 (Argentine)

Finaliste de la Copa Newton en 1930 (Argentine)

Vainqueur de la Copa Aldao en 1936 et 1937 (River Plate)

Champion d’Argentine en 1932, 1936 et 1937 (River Plate)

Vice-champion d’Argentine en 1938 et 1939 (River Plate)

Vainqueur de la Copa Ibarguren en 1937 (River Plate)

Vainqueur de la Copa de Competencia en 1932 (River Plate)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Meilleur buteur du championnat d'Argentine en 1932 (43 buts) (River Plate)



12/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres