FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Aimé Jacquet

Aimé Jacquet.jpg
Aimé Jacquet

 

Aimé Etienne Jacquet

Né le 27 novembre 1941 à Sail-Sous-Couzan (FRA)

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png Français, milieu défensif, 1m85

Surnom: Mémé

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4844082_201505223457315.png 2 sélections

(Matchs amicaux: 2 sélections)

 

1ère sélection : le 25 septembre 1968 contre la RFA (1-1)

Dernière sélection : le 17 octobre 1968 contre l'Espagne (1-3)

 

1960/73 Saint-Etienne (FRA) 232 matchs, 26 buts

(Championnat de France: 189 matchs, 22 buts)

(Championnat de France de D2: 2 matchs, 1 but)

(Coupe de France: 27 matchs, 2 buts)

(Coupe Charles Drago: 2 matchs)

(Challenge des Champions: 3 matchs)

(Coupe d'Europe des clubs champions: 9 matchs, 1 but)

1973/75 Olympique Lyonnais (FRA) 27 matchs, 3 buts

(Championnat de France: 22 matchs, 2 buts)

(Coupe de France: 1 match, 1 but)

(Coupe des Coupes: 3 matchs)

(Coupe de l'UEFA: 1 match)

 

Avant d’être Mémé, Aimé Jacquet a fait toute sa carrière ou presque avec Saint-Etienne. De ses treize saisons stéphanoises, en raison d’une grave blessure à un tendon d’Achille, il en a vraiment marquées six, entre 1965 et 1970 puis en 1972-1973, au cours desquelles il est de toutes les conquêtes en France (232 matches et 26 buts) et en Europe pour une dizaine de matches de Coupe d’Europe où il prend conscience des exigences du plus haut niveau. Longtemps à cheval entre son emploi de fraiseur et sa passion, sa carrière décolle lorsqu’il devient vraiment pro au milieu des années 60 et, qu’à force de travail, il compense ses lacunes techniques et physiques. Incontournable au milieu de terrain aux côtés de Robert Herbin, il ne peut résister à la montée en puissance de la nouvelle génération, Larqué ou Synaeghel, et s’en va à Lyon en 1973 avec le sentiment d’avoir exploité à 100% des qualités qui, à la base, ne le destinaient pas forcément à l’excellence. Il met un terme à sa carrière de joueur en 1975. Aimé Jacquet ne tarde pas à embrasser une nouvelle carrière, celle d'entraîneur. C'est avec les Girondins de Bordeaux qu'il remporte ses premiers titres entre 1980 et 1989. Il entraîne ensuite Montpellier puis Nancy avant d'intégrer, en 1991, la direction technique nationale de la FFF. Il assiste le sélectionneur Gérard Houiller, dès 1992, jusqu'à la non-qualification pour la Coupe du monde 1994. Il prend alors les rênes des Bleus. Aimé Jacquet amène la France en demi-finale de l'Euro 1996, mais subit de nombreuses critiques à la veille du rendez-vous de la Coupe du Monde 1998 qui se déroule en France. Les Bleus y sont pourtant irrésistibles et battent le Brésil 3 buts à 0 en finale, le 12 juillet. Aimé Jacquet quitte le poste de sélectionneur et devient directeur technique national jusqu'en 2006.

 

 

PALMARÈS


Champion de France en 1964, 1967, 1968, 1969 et 1970 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe de France en 1968 et 1970 (Saint-Etienne)

Vainqueur de la Coupe Charles Drago en 1964 (Saint-Etienne)

Vainqueur du Challenge des champions en 1967 (non-joué), 1968, 1969 et 1970 (Saint-Etienne)

Champion de France de D2 en 1963 (Saint-Etienne)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1998 puis Officier en 2007



12/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1077 autres membres