FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

FOOTBALL-THE-STORY, les légendes du foot

Andriy Shevchenko

Andrei-Shevchenko--1-.jpg

Andriy Shevchenko

 

Andriy Mykolayovych Chevtchenko

Né le 29 septembre 1976 à Dvirkivchtchyna (UKR)

Ukraine.png Ukrainien, attaquant, 1m83

Surnoms: Sheva, le "Ronaldo" blanc

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png 111 sélections, 48 buts

(Matchs amicaux: 37 sélections, 8 buts)

(Qualif Euro: 26 matchs, 10 buts)

(Euro: 3 sélections, 2 buts)

(Qualif Coupe du Monde: 40 sélections, 26 buts)

(Coupe du Monde: 5 sélections, 2 buts)

 

1ère sélection : le 25 mars 1995 contre la Croatie (0-4)

Dernière sélection : le 19 juin 2012 contre l'Angleterre (0-1)

 

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png espoirs: 7 sélections, 6 buts

https://static.blog4ever.com/2014/12/790899/artfichier_790899_4928983_201506213924286.png U19: 8 sélections, 5 buts

 

1992/97 Dynamo Kiev II (UKR) 51 matchs, 16 buts

1994/99 Dynamo Kiev (UKR) 171 matchs, 99 buts

(Championnat d'Ukraine: 117 matchs, 60 buts)

(Coupe d'Ukraine: 26 matchs, 20 buts)

(Ligue des Champions: 28 matchs, 19 buts)

1999/2006 Milan AC (ITA) 296 matchs, 174 buts

(Championnat d'Italie: 208 matchs, 127 buts)

(Coupe d'Italie: 15 matchs, 6 buts)

(Supercoupe d'Italie: 2 matchs, 3 buts)

(Ligue des Champions: 70 matchs, 37 buts)

(Supercoupe de l'UEFA: 1 match, 1 but)

2006/09 Chelsea (ANG) 83 matchs, 27 buts

(Championnat d'Angleterre: 48 matchs, 9 buts)

(Coupe d'Angleterre: 13 matchs, 8 buts)

(Coupe de la ligue anglaise: 6 matchs, 5 buts)

(Charity Shield: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 15 matchs, 4 buts)

2008/09 Milan AC (ITA) (Prêt) 26 matchs, 2 buts

(Championnat d'Italie: 18 matchs)

(Coupe d'Italie: 1 match, 1 but)

(Ligue des Champions: 7 matchs, 1 but)

2009/12 Dynamo Kiev (UKR) 83 matchs, 30 buts

(Championnat d'Ukraine: 55 matchs, 23 buts)

(Coupe d'Ukraine: 5 matchs, 1 but)

(Ligue des Champions: 23 matchs, 6 buts)

 

Ancienne gloire du Dynamo Kiev et du Milan AC, Andriy Shevchenko a été pendant la décennie 2000 l'un des tout meilleurs avant-centres du monde, remportant le titre individuel suprême en 2004: le Ballon d'or. Plutôt reconnu comme un joueur efficace dans les derniers mètres, sa technique était tout de même un point fort de son jeu. Véloce et assez costaud, il affectionnait le jeu en profondeur. Capable de secouer une défense à lui tout seul, ses qualités de vitesse et physiques étaient des atouts pour lui. En 1986, à l'âge de 9 ans, le jeune bambin quitte son village natal à cause de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, situé non loin de la zone de l'accident, et s'installe avec sa famille le long de la côte pour éviter les effets de contamination radioactive. Il entre dans la foulée à l'école du Dynamo Kiev après avoir été repéré un an plus tôt par un technicien du club Alexander Chpakov. Petit à petit, il s'impose dans les équipes de jeunes pour en devenir un titulaire en attaque, impressionnant son monde lors des tournois. L'éclosion de l'attaquant va coïncider avec la période la plus faste du Dynamo Kiev. Il fête son premier match en pro, à tout juste 18 ans, le 30 octobre 1994 contre le Shaktar Donestk. Deux mois plus tard, il plante son premier but contre le Dnipro le 1er décembre. Rapidement lancé en équipe nationale par Anatoli Konkov le 25 mars 1995 à Maksimir contre la Croatie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 96, le tout jeune Andreï et les siens ne voient absolument pas le jour et subissent une cuisante défaite 4 buts 0 avec notamment un doublé de Davor Suker. La suite sera plus glorieuse, avec notamment son premier but en sélection le 1er mai 1996 contre la Turquie en match amical. Andriy Shevchenko.jpgL'attaquant le plus doué de sa génération attire surtout l'attention du Monde entier en Ligue des Champions lorsqu'il inscrit un triplé retentissant au Camp Nou lors de la victoire écrasante 4 buts à 0 du club ukrainien face au Barça de Rivaldo et Luis Figo en phase de poules en 1998. Cette année-là, c'est la Juventus qui stoppera le parcours des hommes de Valeri Lobanovsky en quarts de finale. La saison suivante, le club atteint les demi-finales de la Ligue des Champions en battant le tenant du titre le Real Madrid en quart de finale mais n'évitera pas la défaite face à l'ogre allemand du Bayern Munich en demi. Il finira tout de même meilleur buteur de la compétition ex-aequo avec le buteur de Manchester UTD, Dwight Yorke. En cinq saisons, celui qu'on surnomme "l'arme fatale" remporte cinq titres de champions, trois coupes nationales, et totalise 60 buts en championnat et 20 en Champions League. En Mai 1999, il est transféré en Italie et rejoint le grand Milan AC pour 25 millions d'euros avec un statut de buteur en série. Et le Tsar ne va pas décevoir pour ses grands débuts puisqu'il inscrit son premier but dès son premier match, le 28 août en déplacement à Lecce. Il marque son second pion la journée suivante. Et son premier triplé trois matchs plus tard. Lancée comme un train en marche, la machine Shevchenko ne s'arrêtera plus. Cette première saison est à placer sous le sceau de la réussite, puisque le garçon finira l’exercice en tant que meilleur buteur, avec 24 buts au compteur dans une Série A considéré à l'époque comme le championnat le plus relevé au Monde. Devenu à plusieurs reprises meilleur canonnier du championnat, il devient très vite le 2ème meilleur buteur de l'histoire du Milan AC avec 175 buts derrière l'indétrônable suédois Gunnar Nordahl. La saison 2002-2003 sera l'un des points d'orgue de sa carrière. L'ukrainien remporte sa seule et unique Ligue des Champions, face à l'ennemi juré, la Juventus de Turin. En finale, le match va jusqu'aux tirs au but. La séance voit Seedorf et Kaladze rater côté milanais mais les Turinois échouent à trois reprises dans cette loterie. Ultime tireur, Shevchenko ne tremble pas et et offre sa sixième Coupe aux grandes oreilles aux Rossoneri. L'heure de la consécration arrive pour cet attaquant exceptionnel. Passeur, dribbleur, marquer des deux pieds et de la tête, squatter la surface ou décrocher, celui que ses fans et la presse surnomment familièrement avec le diminutif "Sheva" sait tout faire, et c'est logiquement qu'il voit son talent récompensé par le Ballon d'Or en 2004, devançant le Portugais Deco, suivi de près par son coéquipier du Barça, Ronaldinho. Après Oleg Blokhine et Igor Belanov sous l'égide de l'URSS, il devient le troisième joueur ukrainien de l'histoire à ramener le Graal sur le sol de sa terre natale. Icône de son pays, Andriy Shevchenko est au sommet de sa carrière sportive. Il aurait pu même rajouter une C1 à son palmarès en 2005 si les hommes de Carlo Ancelotti aurait fait le boulot en finale. En effet, avec un score de 3 buts à 0 à la pause, personne ne voyait Liverpool revenir dans la course. Pourtant les Reds vont effectuer une remontée vertigineuse avant de s'imposer aux tirs au but devant des Milanais médusés. Malchanceux, Shevchenko ratera le but du 4 à 0 après une parade miraculeuse de Dudek. En 2006, c'est Roman Abramovitch qui casse sa tirelire et fait signer le buteur à Chelsea pour un montant record de 45 millions d'euros, somme totalement démesurée pour un footballeur qui approche alors de la trentaine. Effectivement, son passage chez les Blues s'avère une énorme déception sur le plan sportif. Shevchenko ne trouve les filets qu'à neuf reprises en 47 matchs de Premier League, même si le joueur étoffera son palmarès avec un titre de champion d'Angleterre, une FA Cup et une League Cup. Afin de se relancer, il est prêté au Milan AC, un retour considéré comme un échec à cause d'une forte concurrence à la pointe de l'attaque des Rossoneri (Pato et "Pippo" Inzaghi). Il n'inscrit aucun but et retourne dans son club formateur dix ans après l'avoir quitté pour la Lombardie pour conclure sa carrière de joueur. Avec l'équipe nationale, l'attaquant vedette conduit l'Ukraine en tant que capitaine jusqu'en quarts de finale de la Coupe du Monde 2006. Pour leur première participation, les hommes de Blokhine éliminent la Suisse aux tirs au but en huitièmes de finale avant de prendre l'eau en quart face aux italiens futur champion du Monde. Pour l'Euro 2012 en tant que pays organisateur avec la Pologne, l'Ukraine est directement qualifié. Sheva est sélectionné afin de pouvoir tirer sa révérence à domicile, à 36 ans. Mais les Ukrainiens ne passe même pas le premier tour. Pourtant, il s'était mis en évidence avec un doublé face à la Suède, ce qui clôture son total en sélection à 48 réalisations. Les défaites face à la France et l'Angleterre sonneront le glas de sa carrière internationale longue de 17 années. Le 28 juillet 2012, Shevchenko annonce qu'il raccroche définitivement les crampons. Après s'être consacré à la politique, il dirige la sélection ukrainienne depuis l'échec de la sélectionne ukrainienne lors de l'Euro 2016 en France.

 

PALMARÈS


Vainqueur de la Ligue des Champions en 2003 (Milan AC)

Finaliste de la Ligue des Champions en 2005 (Milan AC) et 2008 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2003 (Milan AC)

Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 2003 (Milan AC)

Champion d’Italie en 2004 (Milan AC)

Vice-Champion d’Italie en 2005 (Milan AC)

Champion d’Angleterre en 2010 (Chelsea)

Vice-Champion d’Angleterre en 2007 et 2008 (Chelsea)

Champion d’Ukraine en 1995, 1996, 1997, 1998 et 1999 (Dynamo Kiev)

Vice-champion d’Ukraine en 2010, 2011 et 2012 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Coupe d’Italie en 2003 (Milan AC) 

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 2007 (Chelsea)

Vainqueur de la Coupe d’Ukraine en 1996, 1998 et 1999 (Dynamo Kiev)

Finaliste de la Coupe d’Ukraine en 2011 (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Coupe de la Ligue anglaise en 2007 (Chelsea)

Finaliste de la Coupe de la Ligue anglaise en 2008 (Chelsea)

Finaliste de la Community Shield en 2006 (Chelsea)

Vainqueur de la Supercoupe d’Italie en 2004 (Milan AC)

Finaliste de la Supercoupe d’Italie en 1999 et 2003 (Milan AC)

Vainqueur de la Supercoupe d’Ukraine en 2011 (finale non-jouée) (Dynamo Kiev)

Vainqueur de la Coupe de la CEI en 1996, 1997 et 1998 (Dynamo Kiev)

Finaliste de la Coupe de la CEI en 1999 (Dynamo Kiev)

 

DISTINCTIONS PERSONNELLES


Ballon d’or en 2004

Ballon de bronze en 1999 et 2000

3ème meilleur footballeur de l’année FIFA en 2004

Élu meilleur joueur ukrainien en 1997, 1999, 2000, 2001, 2004 et 2005

Élu meilleur joueur du Championnat d’Ukraine en 1997

Élu meilleur joueur de l’année de la CEI et des pays baltes en 2004 et 2005

Élu homme du match de la finale de la Supercoupe de l’UEFA en 2003

Élu meilleur joueur étranger en Série A en 2000 (Milan AC)

Élu meilleur attaquant de l’année UEFA en 1999

Élu meilleur joueur de l’année par "GoldenFoot" en 2005

Ballon d’argent italien en 2004

Meilleur buteur de la Ligue des Champions en 1999 (8 buts) (Dynamo Kiev) et 2006 (9 buts) (Milan AC)

Meilleur buteur du championnat d’Italie en 2000 (24 buts) et 2004 (24 buts) (Milan AC)

Meilleur buteur du championnat d’Ukraine en 1999 (18 buts) (Dynamo Kiev)

Meilleur buteur de la Coupe de la CEI en 1997 (6 buts) (Dynamo Kiev)

Élu sportif ukrainien de l'année en 1999

Élu "Héros" de l'Ukraine en 1999

Nommé dans l'équipe type UEFA de l'année en 2004 et 2005

Nommé dans l'équipe type FIFPro World XI en 2005

Nommé dans l'équipe type de l'association ESM en 2000, 2004 et 2005

Nommé au FIFA 100

Intronisé au Hall of Fame du Milan AC

À reçu l'ordre du Mérite Ukrainien classe 3 en 1999, classe 2 en 2003 et classe 1 en 2012

À reçu l'Ordre du Courage Ukrainien en 2006

Maître émérite des sports en Ukraine en 2003

À reçu une récompense UEFA pour avoir atteint les 100 sélections

Membre du club Oleg Blokhine

 

DIVERS


- Andrei porte un nom plutôt compliqué, certes, mais l’avantage, c’est qu’il existe deux façons correctes de l’écrire : Chevtchenko ou Shevchenko.

- Le parrain de son fils Jordan n'est autre que Silvio Berlusconi, ancien président du conseil en Italie mais aussi propriétaire de l'AC Milan. Il faut savoir que Shevchenko apprécie beaucoup Berlusconi. En effet, l'Italien avait à l'époque de l'arrivée d'Andriy en Italie, financé les hospitalisations nécessaires pour le père de l'attaquant ukrainien gravement malade.

- Malgré sa volonté de s’engager pour aider son pays, Sheva a très vite appris que la politique pouvait être cruelle. Lors des élections législatives de 2012, son parti obtient 1,58% des voix au niveau national, soit, évidemment, pas le moindre siège de député.

- Si le jeune Shevchenko était déjà un passionné de football, il a bien failli ne jamais en faire son métier. En effet, son père, militaire de profession, voulait qu’Andryi suive la voie paternelle.

- En 2005, Andriy a l’honneur de figurer sur la jaquette du jeu vidéo FIFA 2005. En compagnie de Patrick Vieira et Fernando Morientes.

- À Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, Andreiy est représenté en peinture en compagnie d’un autre Shevchenko, Taras, l’un des plus célèbres poètes ukrainiens. Le dessin est accompagné de la légende: "les frères Shevchenko".

- Sa relation avec le styliste italien Georgio Armani n’est pas qu’amicale, elle est même devenue professionnelle puisque les deux hommes ont ouvert deux boutiques de vêtements ensemble à Kiev.

- Son beau-père, Mike Pazik, était un célèbre joueur de baseball, évoluant en MLB, au sein des Minnesota Twins.

 

SOURCES/RESSOURCES


- France Football/ So Foot

- 1ère photo: ©Getty images

- 2ème photo: ©picclick

 

VIDÉO



 



14/01/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1089 autres membres